BIOTHERAPIE DU PSORIASIS : un traitement naturel du psoriasis?

Biothérapies dans le psoriasis

La compréhension des mécanismes immunologiques du psoriasis et de la responsabilité des cytokynes dans le déclenchement des plaque sont à l’origine de nouveaux « traitements naturels » ou biosimilaires du psoriasis :

des anticorps anti-TNF (étanercept (ENBREL ®), infliximab, adalimumab),

anti-IL-23, (ustekinumab)

anti-IL-17A (sécukinumab)

efalizumab (RAPTIVA ®)

etc…

Le plus souvent délivrés par injections.

Il s’agit des biothérapies du psoriasis, qui miment la nature car ils sont le plus souvent à base de molécules naturellement présentes dans l’organisme.

Les biotherapies sont des molecules biomimétiques comportant de nombreux effets secondaires, reservees au traitement du psoriasis resistant aux autres therapeutiques.

Ce sont des molécules biologiques obtenues par génie génétique. Elles ont en commun la nécessiter d’éliminer une infection chronique ou quiescente, en particulier tuberculeuse, avant leur utilisation et de mettre en place un suivi au très long court pour évaluer une éventuelle augmentation du risque de lymphome ou de réactivation virale.

BILAN AVANT MISE SOUS BIOTHÉRAPIE

– Examen clinique et neurologique.

– Recherche de symptômes d’insuffisance cardiaque.

– Antécédents de cancer et antécédents infectieux.

– NFS.

– CRP.

– ALAT, ASAT.

– Serologie Hepatites B et C et HIV si risque.

– Panoramique dentaire.

– Scanner des sinus.

– Quantiferon.

CONTRE INDICATIONS COMMUNES AUX BIOTHÉRAPIES

– Hypersensibilité au médicament.

– Infection évolutive.

– Tuberculose latente.

– Cancer ou hémopathie évolutifs ou en rémission de puis moins de 5 ans.

– Insuffisance cardiaque évoluée.

– Maladie démyélinisante.

– Surveillance rapprochée en cas de forte doses de PUVA.

– Grossesse par précaution de principe. Les traitements biologiques ne passent pas dans le lait. Une conception sous traitements biologiques ne justifient pas une interruption de grossesse et la poursuite d’un traitement biologique pendant la grossesse peut être discuté en fonction de la gravité du psoriasis.

– Vaccins vivants atténués faits depuis moins de trois semaines.

En savoir plus sur ces nouveaux traitements du psoriasis

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)