CV Dermatologue

Le dermatologue est le médecin spécialiste de la peau, des phanères (ongles, cheveux, poils… ), des muqueuses (buccale, génitale… ) et des Infections Sexuellement Transmissibles ( ou vénéréologie).

Je suis le Dr Ludovic ROUSSEAU, dermatologue depuis 1999. J’ai choisi de mettre gratuitement à la disposition des internautes des informations validées en dermatologie dans ce site. Ces informations sont écrites par un dermatologue et non par un journaliste : en tant que dermatologue, je suis tenu de respecter le code de Déontologie médicale et donc de fournir des informations objectives, conformes aux données acquises de la science. Si vous trouviez une information ne semblant pas répondre à ces critères dans le site, merci de m’en faire part en cliquant sur le cadre bleu « me contacter ». Les informations délivrés ici ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation chez un dermatologue et je vous conseille dans tous les cas, si vous présentez un problème dermatologique, de consulter un dermatologue. De même, en tant que dermatologue, je ne peux répondre à des cas médicaux particuliers qui me seraient envoyés par email ou à donner tout avis d’ordre médical et je vous prie par avance de m’en excuser. Ceci serait en effet apparenté à une consultation de dermatologue sans examen du patient, ce qui est prohibé par le même code de Déontologie. J’espère que les informations que vous trouverez dans ce site vous permettront de mieux appréhender le trouble dont vous souffrez et vous aidera dans votre démarche de soin auprès de votre dermatologue.

Au fil de la rédaction de ce site et de ma collaboration en tant que consultant fournissant une expertise de dermatologue auprès de sites internet, de la presse grand public, de compagnies dermocosmétiques… j’ai tenté de rendre le texte le plus compréhensible possible pour tous en ne gardant que le vocabulaire médical nécessaire à l’objectivité du texte. Cette expérience rédactionnelle m’a amené à développer une spécialité d’expertise en tant que dermatologue consultant et dermatologue formateur pour la presse, des sites internet, l’industrie dermocosmétique, des associations médicales…

Si vous le souhaitez vous pouvez consulter mon CV de dermatologue et faire appel à moi en cliquant sur la case bleue si vous avez besoin d’une expertise en dermatologie et dermocosmétique.

Curriculum vitae (Fr.)

Ludovic ROUSSEAU, dermatologue

Né à Lille (France) le 19 décembre 1971

Vit en Gironde, France

Formation

  • 2000 : Diplôme d’Université Bordeaux 2 en Chirugie Dermatologique

  • 1999 : Thèse de doctorat en médecine, université Bdx 2 : « Analyse des Sites Internet de Dermatologie ».

    • Mention Très Honorable et Félicitations du Jury.

    • Prix « Emile Aubertin » de l' »Association bordelaise et régionale pour l’avancement des sciences médicales »

  • 1989 : Baccalaureat D, Mention Assez Bien

Langues

  • Français

  • Anglais courant

  • Allemand et Espagnol : notions scolaires

  • Arabe littéraire, Chinois Mandarin: notions glanées lors d’activités extra professionnelles

Experiences Professionnelles

  • Activités médicales : dermatologue en Aquitaine, Antilles et Polynésie Française

  • Activités Internet :

    • Auteur et Webmestre de www.dermatonet.com

    • Cours sur Internet et l’image numérique pour dermatologues

      • Ateliers depuis 2000 à Nice, Avignon, Bordeaux, Paris, Montpellier, Bayonne, Périgueux, Pau, La Rochelle, Limoges…

      • Ateliers lors de congrès : Journées Dermatologiques de Paris 2000, 2001, 2003 / Congres de Dermatologie Pratique 2001, 2002, 2003 / Journées provinciales de dermatologie 2004 / Assises de dermatologie 2005

    • Publications dans des revues dermatologiques (Annales de Dermatologie et Vénéréologie, WebMed, Abstract Dermatologie… )

    • Consultant Internet pour des groupes pharmaceutiques, Associations dermatologiques

    • Webconférences et téléformations

    • Rédacteur pour la presse féminine, santé et des sites Internet de Santé

Activités Extra-professionnelles

  • Voyages : Madagascar, Thailande, Europe, Egypte, Chine, Maroc, Inde, Australie, Polynesie Française, Ile de Pâques, Etats Unis, Mexique, Australie, Pérou, Antilles, Japon…

  • Sports : Surf, Plongée niveau 1

Ludovic ROUSSEAU, dermatologist

Born in Lille (France) December the 19th, 1971

Living in Bordeaux, France

Education

  • 2000 : Dermatologic Surgery University Bordeaux 2 Exam

  • 1999 : Medical Doctor Thesis, University Bordeaux 2 : « Analysis of Dermatology Web Sites ».

    •  Grade A and Board Congratulations.

    • « Emile Aubertin » Award of the « Association bordelaise et régionale pour l’avancement des sciences médicales »

  • 1989 : Baccalaureat D, Grade C

Languages

  • French : Mother Language

  • English : Fluent

  • German and Spanish : academic notions

  • Arabic, Mandarin chinese : notions learnt during extra-professionnal activities

Professionnal Experiences

  • Medical activities : dermatologist in Aquitaine and French Polynesia

  • Internet activities :

    • Author and Webmaster of www.dermatonet.com

    • Internet and Digital pictures Tutorials for dermatologists

      • Workshops since 2000 in Nice, Avignon, Bordeaux, Paris, Montpellier, Bayonne, Périgueux, Pau, La Rochelle, Limoges…

      • Workshops in congresses : Journées Dermatologiques de Paris 2000, 2001, 2003 / Congres de Dermatologie Pratique 2001, 2002, 2003 / Journées provinciale de dermatologie 2004 / Assises de dermatologie 2005

    • Publications in dermatological journals (Annales de Dermatologie et Vénéréologie, WebMed, Abstract Dermatologie… )

    • Internet Consultant for Pharmaceutical Industry, Dermatological Associations

    • Web conferences

    • Writer for women and health press, health websites

Copyright Ludovic Rousseau , dermatologue

 

2 pensées sur “CV Dermatologue”

  1. Barcelone, le 18 Septembre 2016

    Docteur Ludovic Rousseau,

    Je m’appelle Manuel et j’ai des problèmes de peau très embêtants depuis l’âge de 18 ans. J’ai aujourd’hui 37 ans.

    Je vous écris car j’ai lu un de vos déclarations sur internet et votre éthique de la relation avec le patient m’a plu. J’ai l’expérience d’avoir consulté maints dermatologues compétents mais je regrette que souvent, ils ne possèdent que les compétences médicales mais très peu les compétences humaines qui sont à mon avis tout aussi importantes pour l’exercice de la médecine.

    Je souffre de ce qu’on appelle une « dermite séborrhéique », principalement au visage.
    Cette affection a commencé à l’âge de 17, 18 ans, date à laquelle une médication adaptée m »a permis de la maintenir à un niveau assez bas pour mener une vie normale.
    Mais à mes 22 ans, cette affection a pris des proportions incontrôlables si bien que les traitements topiques n’étaient plus d’aucune efficacité.
    C’était un problème conséquent au répercussions quotidiennes et je ne peux pas donner de meilleure définition que celle que j’ai trouvée au cours de mes nombreuses lectures internet au sujet de la DS: « l’enfer au quotidien »

    Ne trouvant pas de secours du côté médical, je me suis engagé vers la voie psychanalytique suspectant une origine psychosomatique à mes désordres de la peau.
    J’ai toujours été un homme très occupé, ce qui fait que je ne suis peut-être pas assez préoccupé de soigner cette affection, longtemps persuadé que les symptômes prenaient source dans mon psychisme, en cela aidé par des dermatologues attentifs au courant psychanalytique et par la présence de psychanalystes dans ma famille.

    Or après des années d’expérience et d’observation (et une analyse) je suis parvenu à la conclusion que cette affection cutanée n’était pas d’origine psychosomatique même si elle possédait des répercussions psychologiques importantes en raison de la baisse conséquente de la qualité de vie qu’elle engendre.

    Je considère cette DS comme quelque chose de très invalidant. Je dois me priver de nombreuses activités et j’ai dû renoncer à de nombreux voyages (je suis un grand voyageur) à cause de problèmes de peau très souvent paralysants. Après avoir essayé diverses voies classiques et médecines douces sans résultat probant, je suis disposé à recourir à des traitements plus forts.

    J’ai consulté récemment une dermatologue en qui j’ai confiance à propos de ce problème persistant et elle m’a dit (elle me l’avait déjà conseillé par le passé) que si vraiment c’était impossible à vivre, je devrais essayer la prise de roaccutane pendant quelques mois.

    Je connais l’efficacité de ce médicament pour l’avoir pris moi-même une courte durée adolescent mais je connais aussi ses nombreuses contre-indications.
    Je suis en général partisan d’éviter la prise de médicaments, particulièrement des médicaments forts. Mais devant l’insuccès d’autres thérapies à traiter mes problèmes de peau très difficiles à vivre, voire invalidants et après 15 ans à en souffrir, je suis disposé à prendre ce risque si je peux en retirer des bénéfices.

    Je sais bien sûr que vous ne pouvez pas prescrire ou conseiller quoi que ce soit sans examiner vous-même le patient, mais je vous demande juste votre avis quant à l’utilité d’une telle thérapie pour traiter la dermite séborrhéique persistante.

    Il semblerait que je souffre aussi de rosacée selon certains dermatologues, condition qui semble-t-il va souvent de pair avec la DS et que le roaccutane a aussi vocation à traiter cette affection.

    Je pense que mon cas et le cheminement que j’ai effectué pour essayer de guérir de ces problèmes est intéressant pour un médecin et je suis de toute façon disposé à me déplacer à Bordeaux pour vous consulter si vous considérez que vous êtes en mesure de m’apporter quelques éléments pouvant m’aider.

    J’essaye en ce moment le gel lithioderm (je l’avais essayé me semble-t-il par le passé) sans trop d’illusions car la ds est parfois si violente que je conçois mal comment une simple crème pourrait en venir à bout.
    Je vous consulte donc spécifiquement sur cette question du roaccutane (à propos duquel j’aimerais un second avis médical) mais je suis tout ouïe si vous pensez qu’une autre solution est possible.

    Je m’excuse par avance de cette longue lettre, mais après tant d’années, c’est devenu vraiment pénible, et je vous remercie de votre compréhension. 

    N’hésitez pas à me contacter pour plus d’information ou à m’inviter à venir vous consulter car je comprendrais parfaitement que vous n’ayez pas le temps de répondre à toutes les sollicitations dont en tant que médecin vous devez faire l’objet.

    En attendant votre réponse, je vous prie d’agréer mes salutations distinguées,

    Manuel M.L.

  2. L’isotrétinoine à faible dose provoque une diminution de la séborrhée et de son rôle permissif sur la prolifération de Malassezia. Son efficacité sur l’hyperséborrhée a été démontrée et elle est donc souvent proposée en cas d’échec des traitements locaux, hors AMM en France.
    Je vous invite à lire l’article sur la dermite séborrhéique, même si vous semblez bien connaitre cette pathologie et ses facteurs d’aggravation (alcool, fatigue, stress, savons décapants…) et vous rappeler si besoin, qu’elle est souvent considérée comme une forme mineure de psoriasis notamment en cas d’antécédents familiaux

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)