EJACULATEUR PRECOCE : éjaculation précoce

Ejaculation précoce

Trouble de l’éjaculation

Article rédigé d’après le DSM

Caractéristiques diagnostiques

La caractéristique essentielle de l’Éjaculation précoce est la survenue répétée et persistante d’un orgasme et d’une éjaculation lors de stimulations sexuelles minimes, avant, pendant ou juste après la pénétration et avant que le sujet ne souhaite éjaculer (Critère A).

Le clinicien doit tenir compte de facteurs qui influencent la durée de la phase excitatoire, tels que l’âge, la nouveauté du partenaire sexuel ou de la situation, et la fréquence récente de l’activité sexuelle. La majorité des hommes atteints de ce trouble sont capables, lorsqu’ils se masturbent, de différer l’orgasme d’un délai considérablementplus long qu’au cours du coït.

L’estimation par les partenaires du temps qui s’écoule depuis le début du rapport sexuel jusqu’à l’éjaculation peut être très variable, de même que leur jugement sur le fait que l’éjaculation précoce est ou non un problème.

L’affection doit être à l’origine d’un désarroi marqué ou de difficultés relationnelles (Critère B).

L’éjaculation précoce n’est pas due exclusivement aux effets directs d’une substance (p. ex., sevrage d’opiacés) (Critère C).

Sous-types

Des sous-types sont disponibles pour préciser le mode de début (de tout temps ou acquis), le contexte (généralisé versus situationnel) et les facteurs étiologiques (dû à des facteurs psychologiques, dû à une combinaison de facteurs) du Trouble de l’orgasme chez l’homme.

Caractéristiques et troubles associés

De même que d’autres Dysfonctions sexuelles, l’éjaculation précoce peut créer une certaine tension relationnelle. Certains hommes non mariés hésitent à sortir avec de nouvelles partenaires de peur de l’embarras causé par ce trouble. Cela peut contribuer à un isolement social.

Évolution

Une majorité d’hommes jeunes apprennent à différer l’orgasme avec l’âge et l’expérience sexuelle, mais certains continuent à éjaculer précocement et peuvent demander à être aidés pour ce trouble. Certains hommes sont capables de différer l’éjaculation dans le cadre d’une relation de longue durée, mais rencontrent une récurrence de l’Éjaculation précoce quand ils ont une nouvelle partenaire. Typiquement, l’Éjaculation précoce se rencontre chez les hommes jeunes et est présente au cours de leurs premières tentatives de rapports sexuels. Cependant, certains hommes perdent la capacité de différer l’orgasme après une période de fonctionnement adéquat. Quand le trouble
survient après une période de fonctionnement sexuel adéquat, il existe souvent un contexte de réduction de la fréquence de l’activité sexuelle, d’anxiété intense de performance avec une nouvelle partenaire ou de perte du contrôle éjaculatoire liée à des difficultés à atteindre ou à maintenir les érections. Certains hommes qui ont cessé de consommer régulièrement de l’alcool peuvent développer une Éjaculation précoce du fait qu’ils ont compté sur l’alcool pour différer leur orgasme plutôt que d’apprendre d’autres stratégies comportementales.

Diagnostic différentiel

On doit distinguer l’Éjaculation précoce d’une Dysfonction érectile liée à l’évolution d’une affection médicale générale. Certains sujets atteints de dysfonction érectile peuvent négliger les stratégies qu’ils utilisent habituellement pour retarder l’orgasme. D’autres requièrent une stimulation prolongée non coïtale afin de
développer un degré d’érection suffisant pour permettre l’intromission. Chez de tels individus, l’excitation sexuelle peut être si forte que l’éjaculation se produit immédiatement.
Des problèmes d’éjaculation précoce occasionnels qui ne sont ni persistants ni récurrents ou qui ne s’accompagnent pas d’un désarroi marqué ou de difficultés interpersonnelles n’entrent pas dans le cadre d’un diagnostic d’Éjaculation précoce. Le clinicien doit également prendre en considération l’âge du sujet, son expérience
sexuelle générale, son activité sexuelle récente, et la nouveauté du partenaire. Quand des problèmes d’Éjaculation précoce sont exclusivement liés à l’utilisation (l’une substance (p. ex., l’utilisation d’opiacés), on peut faire le diagnostic d’une Dysfonction sexuelle induite par une substance.

Critères diagnostiques de L’éjaculation précoce

A. Trouble de l’éjaculation persistant ou répété lors de stimulations
sexuelles minimes avant, pendant, ou juste après la pénétration, et
avant que le sujet ne souhaite éjaculer. Le clinicien doit tenir compte
des facteurs qui modifient la durée de la phase d’excitation sexuelle
tels que l’âge, la nouveauté de l’expérience sexuelle ou du partenaire
et la fréquence de l’activité sexuelle récente.
B. La perturbation est à l’origine d’une souffrance marquée ou de difficultés
interpersonnelles.
C. L’éjaculation précoce n’est pas due exclusivement aux effets directs
d’une substance (p. ex., un sevrage aux opiacés)
Spécifier le type :
Type de tout temps
Type acquis
Spécifier le type :
Type généralisé
Type situationnel
Spécifier :
Dû à des facteurs psychologiques
Dû à une combinaison de facteurs

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)