MYCOSE DE LA PEAU : la mycose (ou champignon) de la peau

Mycose de la peau

Mycose de la peau vésiculeuse
Mycose de la peau vésiculeuse

La mycose de la peau ou champignon de la peau est le plus souvent due a une espece de champignons appeles dermatophytes.

Cependant, certaines mycoses de la peau peuvent etre des candidoses, notamment au niveau des plis.

Types de champignons touchant la peau

Les champignons les plus fréquents sur la peau sont les dermatophytes

Certains dermatophytes sont transmis

par les hommes (vêtements, sols contaminés dans les collectivités…), : dermatophytes anthropophiles

d’’autres par les animaux (cheval, animaux domestiques : chat, chien, hamster…) : dermatophytes zoophiles

Cependant, notamment au niveau des plis, on peut trouver des candida albicans

Types de mycoses de la peau

La mycose de la peau à dermatophyte peut se voir sur la peau en dehors et dans les plis :

Les atteintes de la peau en dehors des plis (peau glabre) :

leur aspect est souvent rond et bien limité.

La mycose de la peau forme alors un anneau avec des squames.

Cette mycose de la peau s’étend ensuite progressivement en gardant sa forme annulaire, la « Roue de Sainte Catherine ».

mycose de la peau
Plaque de mycose sur la peau : herpes circiné

 

Atteinte de la jambe
Atteinte de la jambe

Anneau de mycose
Anneau de mycose ou roue de Sainte Catherine

Roue de Sainte Catherine ou mycose
Roue de Sainte Catherine ou mycose

Mycose du visage, noter la bordure et la dépilation du sourcil
Mycose du visage, noter la bordure et la dépilation du sourcil

Forme inflammatoire de mycose de la peau
Forme inflammatoire de mycose de la peau

Roue de Sainte Catherine

Il existe aussi des formes profuses plus difficiles à diagnostiquer, donnant des boutons qui démangent ou des plaques rouges qui démangent

Plaque de boutons rouges qui grattent sur le tronc : dermatophytie (mycose) profuse
Plaque de boutons rouges qui grattent sur le tronc : dermatophytie (mycose) profuse

Une forme particulière est l’atteinte des mains

Dermatophytie (mycose) des mains
Dermatophytie (mycose) des mains

L’’atteinte des plis :

Dermatophytes

La mycose à dermatophyte donne des rougeurs sèches et squameuses à centre rosé, le plus souvent bilatérales et symétriques, qui démangent. L’évolution se fait par une extension centrifuge, avec une bordure nette, polycyclique, vésiculeuse et squameuse

Il s’agit d’une mycose donnant une rougeur de l’’aine, ou d’un autre grand pli : interfessier (rougeur entre les fesses), les orteils (l’’atteinte du dernier pli interorteil est le  » pied d’’athlète  » : mycose des pieds)…

Mycose entre les fesses
Mycose entre les fesses

Voir plaques qui démangent entre les cuisses

Les mycoses de la peau peuvent démanger beaucoup au niveau des plis

Mycose entre les orteils
Mycose entre les orteils (pied d’athlete)

Candidoses

Elles sont souvent le fait d’une macération importante du pli ou d’une atteinte de la muqueuse, voire d’une immunodépression ou d’un diabète

Elles sont caractérisées par leur aspect luisant, rouge vernissé et humide et parfois fissuré dans le fond du pli voire recouvert d’un enduit blanc crémeux. Les limites de la rougeur sont émiettées avec une collerette blanchâtre et quelques vésicules blanches (pustules) caractéristiques.

Pustules blanches dispersées sur fond rouge et luisant, évocateur de candidose du pli
Pustules blanches dispersées sur fond rouge et luisant, évocateur de candidose du pli

Voir l’article sur les rougeurs entre les cuisses et la candidose

Autres dermatophyties pouvant être conjointes à la mycose de la peau :

L’’atteinte des cheveux :

ce sont les teignes

Teigne
Teigne du cuir chevelu : une mycose dans les cheveux

Mycose des ongles

Ce sont les onychomycoses

Mycose des ongles
Mycose des ongles (tous les ongles visibles sont atteints)

Mycose de la peau, conseils:

Toute suspicion de mycose nécessite une consultation médicale.

Une atteinte par champignon nécessite souvent la recherche d’une localisation ailleurs sur le corps.

Une bonne hygiène diminue le risque de mycose : se laver tous les jours, changer de sous-vêtements et de chaussettes tous les jours.

Il convient pour les mycoses des plis et des ongles de lutter contre la macération et l’humidité (bien les sécher après chaque toilette en particulier). Dans cette optique, pour les mycoses des plis traitées par crèmes antifongiques, il faut appliquer très peu de crème et la faire pénétrer afin d’éviter toute macération.

Les animaux domestiques peuvent transmettre des dermatophyties, il convient de les montrer au vétérinaire s’ils perdent leurs poils afin de vérifier qu’’ils ne sont pas les atteints.

Soigner une mycose de la peau

Dermatophytes

Le médecin utilise des antifongiques

Ils sont appliqués en crème, spray, lait, poudre… en général deux fois par jour pendant 3 semaines

En cas de résistance au traitement, le médecin peut prescrire des antifongiques par voie orale telles la terbinafine ou la grisefuline. On évite généralement le ketoconazole compte tenu de sa toxicité hépatique potentielle.

Soigner une mycose de la peau à dermatophytes sans ordonnance

Les délais de rendez-vous chez les dermatologues s’allongent d’année en année.

Cependant, ne vous improvisez surtout pas médecin! Consultez votre médecin traitant avant toute chose. Il faut en effet vous assurer que les symptomes que vous présentez sont bien ceux d’une mycose de la peau et pas une autre plaque rouge de la peau

De plus certaines mycoses de la peau sont transmises par les animaux : si vous êtes en contact avec un chat, un hamster… faites le examiner par un vétérinaire.

En attendant votre rendez-vous chez le médecin et/ou le dermatologue et le diagnostic précis de votre mycose de peau, vous pouvez trouver des produits disponibles sans ordonnance chez votre pharmacien ou dans une pharmacie sur Internet. Il faut être très prudent avant d’utiliser des crèmes et bien demander conseil à son pharmacien (risque d’allergie de peau, d’aggravation de sa maladie de peau, risque en cas de grossesse ou d’allaitement… )

Parmi ceux-ci on peut citer uniquement pour la mycose de la peau entre les orteils et sur les plantes des pieds :

LAMISILATE 1%, crème
Cette crème est réservée à l’adulte et l’enfant de plus de 12 ans

Elle doit être appliquée en couche mince suivie d’un massage léger après avoir lavé et séché la zone concernée le soir pendant 1 semaine. Un arrêt du traitement trop précoce ou des applications irrégulières peuvent entraîner un échec ou des rechutes.

L’effet bénéfique doit apparaître au bout de quelques jours. En l’absence d’amélioration 1 semaine après la fin des applications ou en cas d’aggravation, de lésions multiples ou de lésions très étendues, un avis médical est nécessaire rapidement.

Candidose

1/ Lutter contre les facteurs favorisants et le terrain

Lutte contre l’humidité, la macération, les traumatismes chimiques ou mécaniques, traitement d’un diabete et soins d’une candidose muqueuse, digestive ou génitale susceptible de s’étendre à la peau.

2/ Traitement local

Savons appropriés

Les savons surgras ou alcalins (savon Hydralin®), la désacidification de l’eau (par le bicarbonate de sodium, sachets d’Hydralin®) utilisés pour la toilette de la peau ou des muqueuses ont un effet apaisant.

En cas de surinfection bactérienne ou de suintement

Si les lésions sont suintantes ou surinfectées, des antiseptiques locaux doux peuvent être utilisés : dérivés iodés (Bétadine® solution dermique), chlorexidine aqueuse : Diaseptyl®, et/ou de la sulfadiazine argentique (Flammazine®). Le médecin n’est amené à utiliser des antibiotiques par voie orale que rarement, en cas d’extension de l’infection ou de résistancce au traitement, il s’agit le plus souvent de ciprofloxacine (Ciflox®).

Antifongiques

On utilise des antifongiques locaux dont les formes (lait, poudre, gel, lotion…) ne favorisent pas la macération.

3/ Traitement par voie orale

Le kétoconazole (Nizoral®) peut être prescrit dans les candidoses cutanées ; il existe sous forme de gélules et de suspension orale.

La surveillance du traitement par Nizoral® comporte une surveillance régulière du bilan hépatique, en pratique avant traitement, au 15e jour, puis toutes les 4 semaines jusqu’à la fin du traitement.


4 pensées sur “MYCOSE DE LA PEAU : la mycose (ou champignon) de la peau”

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)