LA GALE : solution contre la gale (galle)

La gale

La gale

La gale / Diagnostic de la gale / Gale de l’enfant et du bébé / Traitement de la gale Points clés / Questions fréquentes / Et pour aller plus loin


A quoi est due la gale?

La gale est due à un parasite invisible à l’oe’œil nu, un acarien nommé sarcopte. Un parasite est un organisme vivant qui a besoin d’un hote pour survivre. L’hôte du sarcopte est l’etre humain; la gale humaine est donc une maladie interhumaine ne touchant pas les animaux : elle ne provient pas des animaux et ne se transmet pas à eux.

Le sarcopte ne survit que quelques jours (maximum une semaine) en dehors de son hôte.

sarcopte de la gale
Sarcopte vu au microscope

 

Lors de la contamination par la gale, le sarcopte se loge sous la peau du sujet infesté et se déplace en formant de petits sillons visibles à l’œ’oeil nu (il progresse d’environ 1 à 2 mm par jour).

Le sarcopte femelle fécondé pond ses oeufs (en moyenne deux oeufs par jour et jusqu’à 5 par jour!) dans la couche superficielle de la peau durant toute sa vie, qui dure 1 à trois mois. Chaque oeuf écot dans la peau de l’hote infesté en quelques jours et la larve devient un sarcopte adulte en 2 à 3 semaines. Les jeunes adultes males et femelles remontent à la surface de la peau, s’y accouplent et la femelle fécondée repartent dans la peau pour s’y nourrir et pondre ses oeufs. La boucle est bouclée…

Sarcopte cycle
Cycle de la gale (en anglais)

Le malade atteint de gale est infesté par une à quelques dizaines de sarcoptes adultes.

Il existe une forme de gale appelée gale profuse, gale crouteuse ou gale norvégienne, ou le nombre de sarcoptes peut atteindre plusieurs centaines. Il s’agit d’une forme rare, plus fréquente chez les sujets agés ou immunodéprimés.


La dissémination de la gale est favorisée par la vie en collectivité (maisons de retraite, casernes, internats, crèches, écoles…).
La gale peut être transmise par le contact de linge contaminé, notamment par la literie (infestation de personnel soignant, de femmes de ménage, infestation en dormant dans des draps ou un matelas contaminés dans un refuge par exemple) mais cette transmission est le plus souvent observée en cas de gale profuse ou norvégienne, moins en cas de gale commune.

La transmission de la gale commune nécessite habituellement des contacts intimes et prolongés. Elle est donc souvent considérée comme une maladie sexuellement transmissible (MST). Il faut donc faire un bilan de MST (examen complet, sérologies…) devant cette pathologie.
L’incubation de la gale est de trois semaines en cas de premiere contamination, plus courte (10-15j) en cas de re-contamination. 

Diagnostic de la gale

Une gale typique est diagnostiquée sur des éléments parmi lesquels on peut citer :

  • La gale provoque des démangeaisons à prédominance nocturne
  • D’autres membres de la famille ou de l’entourage sont aussi atteints de gale
  • La gale provoque des lésions prédominant dans les zones chaudes et sexuelles (plis, seins, pubis et sexe), ainsi que sur les mains et les poignets
  • Les lésions typiques de gale sont :
    • des sillons de quelques millimètres de long, notamment sur les mains et les poignets, correspondant à la progression du sarcopte dans la peau
sillon de la gale
Sillon de la gale vu de près, avec le sarcopte au bout (en haut à droite)
galle
Sillon de la gale vu de plus loin
  • des vésicules (petites élevures translucides), sur les doigts
galle des doigts
Vésicules sur les doigts en cas de gale
  • les nodules scabieux, sortes d’elevures rouge-rosées, fréquentes sur les parties génitales et dans les plis. Il s’agit de reactions d’hypersensiblité aux particules de sarcopte (meme mort, ainsi, on peut observer des nodules scabieux même après guérison).
bouton sur la verge en cas de gale
Nodules scabieux
  • des lésions de gale (petits boutons) et de grattage, pouvant ressembler à de l’eczema, prédominant sur le ventre, le bas-ventre, les cuisses, les bras, épargnant généralement le dos et le visage (sauf dans la gale de l’enfant chez qui le dos, le cuir chevelu et le visage peuvent être touchés).
Boutons de la gale
Répartition des boutons de la gale
  • La gale de l’enfant et du bébé peut aussi n’avoir comme seuls signes que les démangeaisons (chez le bébé, elles se manifestent le plus souvent par des reptations et des contorsions pour se frotter sur les draps) et des vésicules des mains et des pieds.

Le diagnostic de la gale peut être particulièrement difficile puisque de nombreux signes peuvent manquer au médecin : les lésions sont très frustes, voire invisibles, c’est la « gale des gens propres ». Seule la notion de démangeaisons d’un conjoint ou dans la famille et de prédominance nocturne des démangeaisons permet alors d’y penser!  Il est donc souvent pratiqué un traitement de gale  » d’’épreuve « chez une personne ayant des démangeaisons profuses afin d’éliminer ce diagnostic. Le médecin peut s’aider de la dermoscopie pour tenter d’apercevoir le sarcopte sous la peau, près d’un sillon

Cas particulier de la gale profuse (sujets agés et/ou immunodéprimés) : on peut y observer une atteinte du dos chez l’adulte, voire des croutes profuses, très contagieuses. Les démangeaisons peuvent être absentes dans cette forme crouteuse.

Traitement de la gale :

On ne guérit pas spontanément de la gale. Le traitement de la gale commune doit être particulièrement soigneux compte tenu du risque de re contamination entre personnes infectées ou au contact de tissus infestés.

Voir l’article consacré au traitement de la gale

Points clés :

  • La gale est liée à une infestation par un acarien nommé sarcopte qui s’introduit sous la peau et s’y reproduit
  • Les signes de la gale sont marqués par des démangeaisons intenses à prédominance nocturne. On observe souvent des petites papules voire des sillons sur les mains et les poignets. D’autres zones sont fréquemment atteintes : abdomen, pubis, sexe…
  • Il n’est pas rare que des personnes de l’entourage soient atteintes elles aussi
  • Le traitement de la gale est souvent long et difficile et il faut le suivre à la lettre pour se débarrasser et guérir de la gale

Questions fréquentes :

– L’’eczéma est-il contagieux ? J’’ai rencontré une personne qui en souffrait et maintenant, je souffre de démangeaisons…

L’’eczéma est une dermatose qui démange, prenant le plus souvent l’aspect de lésions rouges et vésiculeuses (petites « cloques d’eau ») sur la peau puis de croûtes dans un second temps.
L’’eczéma n’est pas une maladie contagieuse.
L’’apparition de démangeaisons et de plaques sur la peau, voire de cloques qui ressemblent à de l’eczema après le contact avec une personne présentant des boutons ou des plaques qui démangent doit donc faire évoquer d’autres diagnostics, et parmi ceux-ci, la gale. Un vieil adage de Dermatologie dit en effet qu’il n’y a « rien de plus eczématiforme qu’une gale ». Il arrive donc qu’une gale soit prise pour un eczéma. Attention donc à la gale si vous voyez apparaître des démangeaisons et des plaques sur la peau après avoir été en contact avec une personne qui présente elle aussi des boutons qui démangent.
Je vous recommande donc de consulter sans tarder car seul un médecin pourra diagnostiquer la cause de vos démangeaisons.

Et pour aller plus loin…

Conduite a tenir devant un ou plusieurs cas de gale, par le Haut Comité de Santé Publique

Vidéo de la Societe Francaise de Dermatologie :

55 pensées sur “LA GALE : solution contre la gale (galle)”

  1. Bonjour, mon ami et moi avons eu la gale et nous avons fait le traitement le 22 mars puis le 31 mars et une fois encore le 17 avril (stromectrol cachets et Topiscab tout d’abord puis stromectrol et Ascabiol en avril). Cela fait donc un mois que nous voyons les signes disparaître et nous n’avons presque plus de démangeaisons. Cependant, mon ami a eu il y 2 jours une réapparitions des nodules scabieux au scrotum, qui pourtant avaient quasiment totalement disparus. Il ne se gratte pas plus. Est-ce une réaction post-traitement ou un nouveau développement de la gale? Nous n’avons plus de démangeaison (aucun boutons non plus sur le corps). Est-ce que c’est nodules scabieux peuvent persister longtemps? Merci

  2. Les nodules scabieux peuvent persister plusieurs semaines après un traitement bien conduit car il s’agit d’une réaction immunitaire à des particules de sarcoptes persistant dans la peau même après sa mort

  3. D’accord merci pour votre réponse. Effectivement le dermatologue que nous avions vu quelques temps après le dernier traitement a considéré la maladie guérie. Je comprends donc qu’il serait approprier de surveiller si d’autres signes réapparaissent (notamment boutons sur d’autres parties du corps ou démangeaisons à nouveau) car les nodules ne sont pas forcément le signe effectif d’une re-contamination? Mais ne trouvez vous pas cela anormal que certains nodules disparaissent puis réapparaissent? (Merci par avance).

  4. Il faut toujours etre tres prudent avec la gale et il faut souvent un à deux mois pour etre sur d’une guerison car les recontaminations ne donnent de signes que 15j plus tard. Les nodules ne sont pas nécessairement le signe d’une recontamination mais prudence et surveillance comme vous le signalez. Il faut par contre traiter longtemps les nodules scabieux car ils tendent à réapparaitre en cas d’arret trop précoce des dermocorticoides qu’a du vous prescrire votre dermatologue

  5. Bonjour Merci pour votre réponse et vos conseils. En revanche rien n’a été prescrit à mon amis pour ses nodules scabieux qui sont vraiment longs à disparaître. Le 1er médecin traitant (qui n’avait pas détecté la gale) que nous avions vu nous avez seulement donné une crème Diprosone ® pour réduire les démangeaisons. Cordialement

  6. Bonsoir,

    Depuis 3 jours j’ai des démangeaisons seulement le soir.
    Lorsque je gratte beaucoup c’est des espèces de plaques qui apparaissent comme des piqures de moustiques.
    Mon médecin traitant m’a prescrit juste de l’aerius en comprimé pour 1 mois.
    D’après ce que j’ai lu plus haut ce sont les mèmes symptômes, c’est des démangeaisons au niveau des bras, des jambes,des fessier, le cou je crois que j’ai la galle rien que d’y penser j’ai très peur.
    Que dois je faire? continuer le traitement d’un mois ou bien retourner voir mon médecin.
    Merci pour vos conseils.
    titice.

  7. Toute dermatose ne cédant pas sous traitement médical nécessite une réévaluation au bout de quelques jours il est donc légitime que vous en parliez à votre médecin en lui précisant bien l’horaire nocturne des démangeaisons si cela n’a pas été le cas lors de la première consultation

  8. bonjour,
    je voudrais savoir si mon lapin a pu me redonner la gale..merci d’avance de votre réponse car tous les avis diffèrent!!!
    cordialement..

  9. A priori non : la gale est une maladie interhumaine
    Si je comprends bien votre question, il s’agit d’une recontamination, cette derniere est fréquente avec un vetement non désinfecté et l’incubation dure alors 15j. Il peut aussi s’agir d’une absence de deuxieme traitement à 10j etc.
    Regardez la section « j’ai été traité de la gale mais je me gratte toujours » à la fin de l’article http://www.dermatonet.com/soigner-gale-guerir.htm/
    Vous y trouverez les causes classiques de rechute de la gale

  10. merci beaucoup ( je n’en sais toujours pas plus lol)
    fin mars j’ai attrapé la gale.j’ai attendu assez longtemps car je pensais que c’était nerveux !!donc premier traitement comprimé et 2 fois lotion..et désinfecté tout de fond en comble…mi avril 2 ème traitement cachets lotion ( le médecin m’a dit que ce n’était pas nécessaire de traiter mon copain ni mes enfants .. qu’il serait toujours temps)!!! naturellement j’ai redonné à mon copain qui est allé chez le docteur ( celui ci m’a donné un 3ème traitement en comprimé )…j’ai redonné à ma petite fille qui elle est allée 3 fois chez un médecin avant de diagnostiqué la gale ( malgré que ma fille les avait prévenu que j’avais la gale !!!)… enfin je suis allée chez un dermato le 5 mai qui était scandalisé que toute la famille n’avait pas été traité !!! donc 4ème traitement pour toute la famille et désinfection à très haute dose!!!! je déprime littéralement !!!! je psychote à fond !!! et depuis quelques jours quelques boutons réapparaissent!!! ma peau est super fragilisée alors j’attends car c’est un cercle vicieux !!! gale ? eczéma ? je ne pense plus qu’à ça !!!! mon lapin 3 fois chez le véto et !!! gale aussi …. coïncidence ? J’ai vraiment fait tout ce qui était à faire et même plus !!! alors je ne comprends plus !!! je passe ma vie sur internet !!! reste nodules scabieux au bout de si longtemps ??? désolée je ne sais pas si c’est très clair !!! merci d’avance….

  11. Le traitement complet de tout l’entourage semble donc dater de début mai. Vous ne pouvez commencer à réfléchir qu’à partir de ce moment là ; Y a-t-il bien eu à ce moment la deux traitements à environ 10 j d’intervalle pour tout le monde et une désinfection de tout le linge? Je vous conseille de reconsulter le dermatologue que vous avez vu pour faire le point avec lui sur ces éléments et vous réexaminer car les réinfestationss ont fréquentes et de cause parfois difficile à déterminer.

  12. merci pour votre réponse, oui 2 traitements complets à 12 jours d’intervalles et oui désinfection totale de tout le linge literie chaussures, blousons…( tous les jours )…j’attends encore quelques temps avant de retourner chez le dermato car j’ai peur qu’elle me redonne encore un traitement et que ça me fragilise encore plus la peau..les boutons apparaissent et disparaissent ..aucune démangeaison la nuit .et ça me gratouille très peu la journée…merci..
    cordialement.

  13. Vous avez effectivement fait un traitement bien conduit. L’absence de démangeaisons la nuit est encourageant. Je pense qu’il faut vous faire reexaminer par votre dermatologue pour déterminer l’origine de ce eruptions (irritation au traitement, nodules scabieux, autres causes…)

  14. Il s’agit d’un virucide et antibactérien, donc il n’a pas grand interet pour la gale, ou il suffit d’atteindre les 60°C ou laisser mourir les sarcoptes dans un sac plastique hermétique

  15. y a t’il danger pour une femme enceinte d’être en contact avec une personne qui a la gale. Est-il conseillé de cesser de travailler si on est infecté, sachant que la personne travaille dans un magasin de vétemet pour enfants

  16. Je suis désolé mais le Code de Déontologie médicale m’interdit de poser un diagnostic sans examen clinique du patient. Je ne peux que vous suggérer de consulter un médecin.

  17. Bonjour,
    J’ai été diagnostiquée pour la gale il y a environ 3 semaines. 2 prises de strocmetol et 2 d ascabiol qui ont super irrité ma peau qui est déjà sèche par nature.
    Je n’ai plus de démangeaisons la nuit mais encore là journée.
    Est ce normal ?

    Merci de votre réponse .

  18. Effectivement l’ascabiol est irritant pour la peau et peut engendrer des démangeaisons diurnes par sécheresse de la peau : essayez de vous laver uniquement les plis au savon (le reste du corps à l’eau pas trop chaude) et appliquez une crème hydratante. Si les démangeaisons persistent 48h après ces soins, reconsultez

  19. Bonjour,

    Merci de votre réponse.
    Effectivement aujourd’hui quasiment plus de grattage mais des plaques style ezcema .
    Je revois mon dermato mardi.

    J’espère être guérie .

    Merci.

  20. Bonsoir,
    3 mois après mon traitement j’ai de nouveau des boutons qui réapparaissent ainsi que des démangeaisons comme au début de ma première contamination. Est-ce que cela veut dire que j’ai été de nouveau contaminé ?

  21. Bonsoir
    mon fils a une forme très sévère de varicelle (il est sous josacine) et nous venons de prendre ma belle fille qui a des cas de gale dans son école le temps d’incubation étant long je n’ai aucun moyen de savoir si elle en est atteinte mais ma question est la suivante y a t’ilun danger pour mon fils atteint de varicelle actuellement ?
    Danger ou cicatrices sévères ?
    Merci

  22. Bonsoir,
    Nous avons tous été traité au sein de ma famille avec stromectol et moi-même au spregal en plus. Des boutons alignés ainsi que des démangeaisons sont arrivés à peine 24h plus tard chez mon père. Doit-on tous reprendre un traitement type spregal ou stromectol (sachant que ça fait 2 jours et demi que nous avons pris notre traitement respectivement) ?

  23. Si votre père a pris le traitement comme les autres, il peut s’agir d’un effet secondaire des traitements? Il vaut mieux qu’il consulte son médecin pour voir cela. Par ailleurs, n’oubliez pas que le traitement par Stromectol doit être repris au bout d’une à deux semaines (infos sur le traitement de la gale) car il ne tue que les sarcoptes adultes et pas les larves

  24. Bonjour, ma famille et moi avons été traités par Topiscab le 1er juillet puis le 10 juillet.
    Depuis la première application nous lavons tous les jours tout à 60 degré, nous avons traité literie, canapé (mis sous plastique), voiture…
    Les demangeaisons n’ont jamais vraiment diminué et, pour ma part, de nombreux boutons sont apparus suite à la deuxième application.
    Est-ce une réaction possible du corps ou le signe d’un échec du traitement ?
    Merci en tous les cas pour vos réponses et vos conseils.

  25. Je vous conseille de reconsulter le médecin qui vous l’a prescrit car lui seul pourra après examen clinique vous dire s’il s’agit d’une irritation au traitement ou une résistance au produit

  26. Je vous remercie pour cette réponse : nous allons attendre quelques jours et prendre rendez–vous la semaine prochaine mais c’est dur de se montrer patients !!
    Je voulais aussi vous demander si le traitement topique a lui seul peut suffire car je lis que beaucoup de malades prennent en plus des comprimés de sromectol ?
    Par ailleurs savez-vous si le Topiscab est ovicide ?
    Pardonnez-moi pour ces multiples questions : si la gale est bénigne, elle n’en est pas moins obsédante !

  27. En théorie oui le traitement topique seul peut suffire, mais tous les traitements ont des problèmes de résistance, d’où l’attitude de certains médecins utilisant ‘bretelles et ceinture’, cumulant donc le traitement local et le traitement par voie orale, ce qui n’est actuellement pas recommandé en premiere intention
    Effectivement le Stromectol devient un médicament de plus en plus utilisé, mais il est contre indiqué pendant la grossesse, donc on l’évite chez une jeune femme en age de procréer car elle peut être enceinte sans le savoir, c’est peut etre pour cela que votre médecin a choisi le Topiscab
    Concernant le Topiscab, il peut être ovicide mais il faut bien en remettre au bout de 7 à 14j quand même

  28. Merci encore pour ces renseignements et le temps consacré !
    Nous avons bien fait la deuxième application.
    Je viens d’avoir un bébé qui va avoir bientôt trois mois et visiblement le Topiscab convient pour traiter les nourrissons, c’est peut – être pour cela que notre dermatologue l’a prescrit à toute la famille. Cependant l’appliquer quand il fait très chaud à un bébé, un petit garçon, mon mari et moi n’était pas chose simple, sans compter les lessives à 60 et le changement de drap quotidien depuis 10 jours (là aussi les recommandations diffèrent sur la durée du traitement du linge…).
    C’est évidemment un moindre mal en comparaison avec tant de pathologies graves mais c’est fatiguant, surtout cette incertitude : est-ce bien la gale ( rien n’a été vu au dermoscope, pas de sillon mais zones de grattage typiques, plusieurs membres du foyer touchés) ? Comment l’avons-nous attrapée (même si on préfère ne pas penser à l’infidélité) ? Le taitement fonctionne-t-il ? Avons-nous assez traité l’environnement? Bref je sature….
    En tous cas, vos réponses m’apportent un peu d’apaisement : les questions ne me sont pas venues au moment de la consultation.
    Merci encore et bonne journée.

  29. Effectivement c’est en raison du bébé que votre médecin a préféré le Topiscab très probablement
    Ce sont parfois eux les sources de la gale (contamination à la maternité, au contact prolongé avec un adulte…)
    On a l’habitude de dire que tout ce qui démange notamment en famille est une gale jusqu’à preuve du contraire et à faire un traitement d’épreuve sans preuve
    C’est en raison des délais d’attente que je vois s’allonger dans tous les cabinets et du débordement de mes collègues que j’ai mis en place cette plate forme ou j’essaie de faire le relai et à aider les patients qui se posent beaucoup de questions

  30. bonjour ,
    il trois mois j’ai eu des démangeaisons sur tout le corps et surtout a partir de 20h jusqu’au petit matin et après quatre jours ça disparu mais curieusement deux semaine après les démangeaisons ont repris et plus accentués dans la zone pelvien, les entre jambes , le bas ventre les coude, les genou, la verge le médecin ma fait faire tout les examens des I ST possible et tout est sortie négatif et les démangeaisons continu toujours

  31. Bonjour sa fais plusieurs mois je pourrais dis que je suis attend de la gale depuis mars jusqu’à présent j’ai toujours dépenser comprimer crème piqure même tôut essayer mais j’ai toujours des lésions j’ai eu pas mal de bouton sur mon sexe à force de gratter devenu des plaies mais depuis malgré tout les traitements sa finis pas je me sens mal car je peux pas enprofite en a fond que doit je faire Mr😭😭😭😭

  32. Je suis désolé mais le Code de Déontologie médicale m’interdit de poser un diagnostic sans examen clinique du patient. Je ne peux que vous suggérer de consulter un médecin.

  33. Bonjour j’ai attraper la gale je ne sait pas comment je suis aller voir ma dermato qui m’a prescrit tt les médocs qui fallait par la suite nettoyage de mon foyer ainsi que la literie et les vêtement pour vous dire je ss même parti à l’hôtel prenant 2 nuits pour laisser agir les produits.
    Bref d’après mon dermato qui m’a analyser à la loupe de partout ma dis que je n’avais pus la gale et qu’il fallait que jarrete de psychoté car à cause de tt les produits je fais de leczema. Pour en revenir maintenant je me gratte que la journee des boutons qui apparaisse et disparaisse une sensation comme si cetais des piqures de moustiques et dans les mêmes endroit de quand j’avais la gale est ce normal

  34. Le fait que vous n’ayez plus de démangeaisons nocturnes est effectivement rassurant et votre dermatologue a justement pensé à un eczema ou des nodules scabieux qui devraient s’amender avec son traitement
    Cependant, il serait intéressant que vous retrouviez le mode de contamination, survenue environ 3 semaines avant le début des symptomes, car il est aussi possible que vous ayez attrapé autre chose (punaises de lit en cas de contamination en dormant en dehors de chez vous? MST en cas de contamination par rapport sexuel?)

  35. Bonjour
    Il y a un mois je me grattais dans le dos des pieds genoux seins bas du ventre et dos.
    Le premier medecin Que j ai vu m a prescrit du diprosone et topiclair. Les boutons avaient l air de partir mais revenaient. Cela me demangeait toujours.
    Je suis partie voir un autre medecin au bout trois semaines qui m a diagnostiqué une gale.
    Stro et ivariol m ont été prescrits. Le premier en une prise et le deuxieme sur 15 jours.
    Au bout de 6 jours de traitement j ai constaté Que je me grattais toujours mais moins.
    D autres plaques de boutons sont apparus au niveau des genoux Et sur les bras même une cloque d eau est apparue sur mon sein gauche.
    Je me suis posée la question si cette nouvelle eruption de boutons était normale.
    Je suis retournée voir le medecin et ce dernier à continuer à me prescrire ivariol.
    Pour obtenir un rdv chez le dermatologue competent est tres difficile .
    Je ne peux pas attendre aussi longtemps.
    Merci de me donner une direction à suivre

  36. Les questions à se poser en cas de résistance au traitement de la gale sont :

    une irritation due au traitement local
    la persistance de nodules scabieux, sortes de boules rouges dans les plis et les organes génitaux
    un mauvais traitement de l’entourage, engendrant une recontamination par un proche : tout votre entourage a-t-il été traité correctement?
    une mauvaise désinfection du linge : avez vous bien tout lavé à 60°C ou tout mis dans un sac plastique avec l’acaricide pendant 48h?

  37. je n’ai aucune sorte de boules rouges dans les plis ni sur les organes génitaux
    ça ressemble plus à une multitude de petits boutons couleur de ma peau localisés sur plusieurs endroits du corps
    Par précaution j’ai lavé mon linge à 60° et mon entourage et moi-même avions été traités stromectol 4 comprimés en une prise et moi j’ai eu en plus inorial pendant 14 jours.

  38. Bonjour
    Ma dermato a diagnostiqué que j’avais la gale, mon mari ne se gratte pas et n’a lui aucun bouton. ma fille se gratte mais pas la nuit… Dans le doute tout le monde est sous stromectol a renouveler 8 jours apres la 1ere prise. Pourquoi 8 jours? Je lis souvent que la 2 eme prise doit etre a j12 ou j15?
    peut on repartager le meme lit. Est ce que je peux embrasser ma fille? Mon mari….? Quand peut-on considerer que nous soyons gueris? Doit-on laver chaque vetement que nous portons tous les jours a 60? Et pendant combien de temps? Merci pour votre reponse

  39. Je vous conseille l’article se débarrasser de la gale où vous trouverez les réponses à vos questions en dehors de celle des 8 j : le deuxieme traitement doit etre effectué entre 8 et 14j car le Stromectol ne tue que les adultes et c’est le délai d’éclosion des larves en adultes

  40. L’an passé j’ai consulté pour démangeaison et des petits boutons sur les jambes, diagnostique GALE. J’ai suivi un traitement ainsi que mon conjoint , le traitement a bien fonctionné. …. mais cette année à peu près a la même date sa recommence. Est-il possible que sa revienne a tout les ans ?

  41. Bonjour, je sais qu’il est tard mais je pense avoir attrapé la gale. En effet, je me gratte de plus en plus et surtout particulièrement la nuit. Ça me démange vraiment dans les endroits cités plus haut dans le questionnaire. Je suis malheureusement loin de chez moi, étant saisonnier, je vis dans un Mobil home et ma question est, existe t’il des huiles essentielles pouvant guérir la gale, je me suis un peu orienté vers le net et j’ai pu lire qu’il était possible de se soigner avec des huiles essentielles contenant de la menthe, pouvez vous me le confirmer? Sinon, est ce qu’en allant dans une pharmacie, je pourrai obtenir de quoi me soigner sans passer chez un médecin ? ( surtout sans ordonnance ). Merci par avance pour votre réponse, salutations, cordialement, Bruno.

  42. Je n’ai pas la notion que les huiles essentielles soient très efficaces et il faudrait en utiliser de grandes quantités ce qui n’est pas sans risque et représente un cout certain. Vous pouvez demander conseil à un pharmacien si vous etes vraiment dans l’incapacité de consulter, car il existe des produits disponibles sans ordonnance. La meilleure solution serait cependant une consultation médicale, car elle permettra un diagnostic sûr, sera remboursée et aboutira à la prescription de médicaments eux aussi pour la plupart remboursés…

Posez une question au dermatologue