dermatologue Le site du dermatologue


Pityriasis rosé de Gibert

Le pityriasis rosé, décrit par Gibert au 19ème siècle, est une dermatose (maladie de peau) fréquente, bénigne, et guérissant spontanément. Le pityriasis rosé atteint surtout les adultes jeunes et il semble plus fréquent au printemps et à l'automne, d'où l'hypothèse d'une origine virale, mais qui n'est pas sûre.
Une fois guéri, le pityriasis rosé ne récidive qu'exceptionnellement

Le pityriasis rosé, comment ça se manifeste?

Le pityrisasis rosé typique est une éruption survenant en deux temps :
  • Le médaillon initial est une plaque annulaire rosée de quelques centimètres de diamètre, d'extension progressive,
    finement squameuse
    , qui siège souvent sur le tronc ou la racine
    d'un membre
    . Le médaillon initial peut précéder de plusieurs jours l'éruption secondaire et etre confondu avec une mycose de la peau
Pityriasis rosé : le médaillon initial
  • L'éruption secondaire est faite de petites plaques rosées, souvent finement squameuses, notamment en leur centre, ce qui leur confère là aussi un aspect annulaire(clair au centre par la desquamation, rosé en périphérie). Les plaques deviennent de plus en plus nombreuses en quelques jours (on parle d'efflorescence du pityriasis rosé) et s'étendent sur le tronc et les racines des membres, parfois allant jusqu'au cou. Cette éruption de pityriasis rosé est souvent très inquiétante pour le patient. Heureusement elle s'arrête généralement au cou, aux coudes et aux genoux et ne touche que rarement le visage ou
    l'extrémité des membres. L'éruption de pityriasis rosé ne démange pas ou peu et elle ne s'accompagne d'aucun signe général tel que fièvre, fatigue, courbatures... 
Il existe des formes atypiques de pityriasis rosé, comme par exemple :
  • Un médaillon initial isolé, sans eruption secondaire de pityriasis versicolor, souvent confondu alors avec une mycose de la peau
  • L'éruption secondaire de pityriasis rosé peut être infiltrée (indurée), sans médaillon initial clairement retrouvé etc. Elle peut aussi ressembler à un eczema, un psoriasis en goutte...


Le pityriasis rosé, comment ça se traite?

Le pityriasis rosé guérit spontanément en quelques semaines. On ne donne donc généralement pas de traitement, sauf en cas de démangeaisons, pour lesquelles on peut prescrire des crèmes cortisonées voire des antihistaminiques (traitement de l'allergie).
Certains auteurs recommandent une exposition solaire modérée afin d'accélérer la disparition des plaques de pityriasis rosé.


Vous êtes ici : Dermatologue >Pityriasis rosé de Gibert


Bookmark and Share

Annonces :

Le site du dermatologue :

La peau :

Les cheveux :


Les soins de beauté et esthétique :

Annonces :


Rechercher dans le site du dermatologue :


Annonces :


Le réseau social du dermatologue :





Liens d'intérêt : l'auteur ( Ludovic Rousseau ) n'a pas transmis de liens d’intérêts concernant les données diffusées sur ce site