KERATOSE PILAIRE : la keratose pilaire, des petits boutons sur les bras

Keratose pilaire

Kératose pilaire

La kératose pilaire est caractérisée par la présence de petites élevures de peau souvent grisâtres et adhérentes, donnant un aspect rapeux ou chair de poule, le plus souvent situés sur les faces postérieures des bras, les cuisses, voire le visage…

C’est un peu comme si de petits bouchons cornés se mettaient à l’abouchement des poils

Il s’agit d’une atteinte bénigne de la peau. Une amélioration avec l’âge (après l’adolescence) est fréquente.

Causes

Elle est génétique, de transmission autosomique dominante (si on porte le gène, on l’exprime) à pénétrance variable (le taux d’expression est plus ou moins prononcé d’une personne porteuse à l’autre).

Elle plus fréquente chez la femme et elle est souvent associée à l’atopie et à l’ichtyose vulgaire. Elles sont souvent conjointes de dartres

Diagnostic

Les élevures de peau couleur chair ou grisatres sont principalement localisées sur la face postérieure des bras et des cuisses, voire les joues.

Parfois elles sont un peu rouges, notamment en cas de manipulation par le patient, elles peuvent alors s’infecter et donner des folliculites

Elles apparaissent dans l’enfance, augmentent durant l’adolescence et diminuent à l’âge adulte

Elles s’améliorent en été dans environ 50% des cas.

En cas de poussées inflammatoires ou infectieuses, de manipulations par le patient, il existe souvent des plaies, des croutes voire des taches pigmentaires séquellaires

Diagnostics différentiels

Certaines maladies de peau peuvent ressembler à la kératose pilaire :

lichen plan pilaire,

psoriasis folliculaire,

eczéma folliculaire,

mucinose folliculaire,

carence en vitamines,

syphilis secondaire spinulosique

lichen nitidus…

 

Se débarrasser de la kératose pilaire : traitement

Il faut tenter d’éliminer en douceur les petits bouchons cornés et d’éviter leur récidive

Règles d’hygiène de la peau en cas de kératose pilaire

On recommande en cas de boutons de kératose pilaire sur les bras, les cuisses.. :

d’éviter les lavages trop fréquents; Pas plus d’un lavage/j ;
de se laver à l’eau tiède plutot qu’à l’eau très chaude ;
d’utiliser des savons surgras ou savons sans savons, voire pas de savon du tout pour la zone atteinte ;
d’appliquer les crèmes hydratantes sur une peau humidifiée, voire avec une éponge de bain en massant doucement

Crèmes hydratantes

On applique des crèmes hydratantes de la paraffine, du glycérol et de la glycérine.

Kératolytiques

Il s’agit de produits légèrement exfoliants à base d’acide salicylique (2%), d’urée (5 à 20%) voire d’alpha-hydroxyacides.
Il s’agit par exemple de Kératosane® ou Xérial®, Propy-Lacticare®, Akérat crème®

Vitamine A acide (ou trétinoïne)

Elle peut être prescrite par le médecin en cure courte, hors AMM

Voir l’article tretinoine

Cortisone

Les médecins peuvent aussi prescrire des dermocorticoides au début du traitement, uniquement pour diminuer l’inflammation et en l’absence d’infection.

Posez une question au dermatologue