LASER ET CHEVEUX : le laser pour la repousse des cheveux (calvitie)

Laser pour la repousse des cheveux

Perte de cheveux
Calvitie avec tonsure

On sait depuis les années 1960 que la lumière laser infrarouge favorise la réparation et la régénération des tissus notamment lorsqu’elle est administrée à faible intensité sous forme de faisceau monochromatique (laser) ne comportant que des infrarouges et de la lumière rouge.

Des appareils à usage domestique qui émettent cette lumière rouge monochromatique cohérente à faible puissance ont été développés pour favoriser la croissance des cheveux.

Comment ça marche?

Les cheveux grandissent par cycles de régénération répétitifs et chacun de ces cycles se compose de trois étapes:

  • anagène (croissance),
  • catagène (régression et involution)
  • et telogène (étape de repos ou de « mort » avant la chute).

Chaque follicule peut produire en moyenne 20 a 25 cheveux dans une vie.

Chaque cheveu pousse durant environ 3 à 7 ans, meurt puis tombe au bout de quelques mois durant lesquels il est resté accroché au cuir chevelu.

Au fil de la vie d’une personne, le cycle de vie des cheveux se raccourcit notamment au niveau de la zone située sur le sommet du crane, sous l’influence des hormones males. Il est donc « normal » que les follicules qui produisent les cheveux sur le sommet du crane se « miniaturisent » avec l’age et se mettent a devenir moins longs, moins pigmentés, moins denses et moins epais avec l’age : il s’agit de la calvitie « naturelle » chez l’homme.

La calvitie de la femme existe aussi

Il existe plusieurs autres formes de chute de cheveux telles que la pelade, l’effluvium télogène ou l’alopécie induite par la chimiothérapie.

Les cellules souches produisant les nouveaux cheveux sont dans gaine de la racine du cheveu, juste au-dessous de la glande sébacée

Le laser rouge à faible intensité est connu depuis les années 1960, durant lesquelles on s’est rendu compte qu’il stimulait la croissances poils chez les souris. La photothérapie au laser rouge à faible intensité est supposée stimuler la repousse anagène dans les follicules télogène, prolonger la durée de la phase anagène, augmenter les taux de prolifération cellulaire dans les follicules anagènes par un mécanisme qui serait proche de celui  du minoxidil. Cette molécule est un vasodilatateur t le laser à basse intensité aurait un mécanisme similaire.

C’est prouvé scientifiquement ?

Il existe des lasers infrarouge utilisés au cabinet du dermatologue et des dispositifs à utiliser à la maison, tels le Hairmax Lasercomb® une sorte de peigne laser, qui a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour le traitement de la calvitie masculine en 2007 et la calvitie de la femme en 2011.

Plusieurs études scientifiques tendent à montrer l’efficacité du laser rouge à basse intensité pour la repousse des cheveux, que ce soit par laser au cabinet du dermatologue, peigne laser ou casque laser et LED rouge.

Il y a des risques?

On a un recul de plus de 50 ans concernant le laser à lumière rouge à faible intensité.

Un effet secondaire notable est l’apparition d’une chute de cheveux au cours des 1 à 2 mois suivant le début du traitement par LaserComb, qui se réduit ensuite.

On recommande de ne pas réaliser le laser sur un cuir chevelu présentant des anomalies de peau (kératoses actiniques, grains de beauté…) car il aurait un possible rôle développant le potentiel prolifératif des lésions

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)