ISOTRETINOINE : l’ isotretinoine en comprimés

Isotretinoine :

  • Qu’est-ce que c’est ?

L’isotretinoine est un dérivé de la vitamine A. L’isotretinoine est utilisé en dermatologie, notamment en traitement par voie orale dans la prise en charge de l’acné

  • Quelles sont les contre indications ?

    • Allergie au produit ou à l’un des composants
    • Hypervitaminose A
    • Association aux cyclines
    • Insuffisance rénale (reins) ou hépatique (foie)
    • Augmentation des lipides (graisses) dans le sang
    • Femme en age de procréer sans contraception efficace
    • Grossesse et allaitement
  • Conseils d’utilisation

    • Respecter la prescription du médecin
    • En cas d’irritation, de sécheresse de la peau, de rougeurs, d’augmentation du nombre et de la taille des boutons d’acné, de fatigue… arreter le traitement et consulter un médecin pour connaitre la conduite à tenir
    • Eviter le soleil et les UV
    • Eviter d’appliquer des crèmes irritantes sur la peau durant le traitement
    • Eviter les épilations à la cire durant le traitement
    • Eviter le sport de haut niveau durant le traitement
    • Préférez les lunettes aux lentilles de contact durant le traitement
  • Note sur les effets secondaires psychiatriques de l’isotretinoine

La prise d’isotrétinoine exposerait à des effets indésirables psychiatriques (syndrome dépressif, décompensation psychiatrique pouvant entrainer des risques de suicide).

Voici des extraits d’un document émis par l’Afssaps en mai 2009 : « En 2008, l’Afssaps a donc réuni un groupe d’experts dermatologues, psychiatriques/pédo-psychiatres et épidémiologistes afin de revoir les données disponibles, notamment les études publiées dans la littérature scientifique. Une seule étude récente montre une augmentation significative des dépressions chez des patients traités par isotrétinoïne orale. Cependant, les méthodes utilisées pour cette étude rendent les
résultats peu fiables.

A ce jour, le lien entre la prise d’isotrétinoïne et la survenue de troubles psychiatriques n’est donc pas établi, au niveau d’une population de patients. »

Il est établi par contre, au vu de ce rapport, que le retentissement psychologique de l’acné est majeur et que « le taux de symptômes dépressifs est statistiquement significativement plus élevé chez les patients acnéiques garçons et filles que chez les non-acnéiques (20 à 51% versus 14 à 20%) »

Enfin, le suicide est une cause de mortalité majeure chez les jeunes puisque toujours selon le rapport de l’Afssaps : « l’incidence des décès par suicide est de 7,6 pour 100 000 habitants pour les 15-24 ans et de 16,4 pour 100 000 habitants pour les 25-34 ans. Le suicide représente la 2ème cause de mortalité après les accidents de la circulation.

Par ailleurs, chaque année en France, plus de 500 jeunes se donnent la mort et 6,5% des jeunes élèves de l’enseignement secondaire ont fait une tentative de suicide »

Pour une information plus complète, voici le lien permettant d’effectuer une recherche dans la littérature médicale mondiale.

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)