Crème à la cortisone: dermocorticoide

Creme à la cortisone

Les cremes à la cortisone sont d’utilisation courante en dermatologie. Elles nécessitent cependant des précautions particulières

QUELQUES CORTICOIDES LOCAUX UTILISES EN DERMATOLOGIE

  • Quelques corticoides d’activité faible

    • Hydracort ®
  • Quelques corticoides d’activité modérée

    • Locapred ®
    • Tridesonit ®
  • Quelques corticoides d’activité forte

    • Betneval ®
    • Diprosone ®
    • Locatop ®
    • Locoid ®
    • Nerisone ®
  • Quelques corticoides d’activité très forte

    • Diprolène ®
    • Dermoval ®

Les cremes à la cortisone sont prescrites par le médecin dans certaines situations :

Effets secondaires des cremes a la cortisone

  • L’utilisation prolongée de crèmes à la cortisone peut entraîner une atrophie cutanée, des télangiectasies ( apparition de petits vaisseaux, surtout sur le visage), des vergetures (surtout chez les adolescents), un purpura ecchymotique secondaire à l’atrophie, une fragilité cutanée.
  • Au visage, les cremes à la cortisone peuvent créer une dermite péri-orale, aggraver une rosacée.
  • Retard de cicatrisation des plaies, des escarres, des ulcères de jambe.
  • Des éruptions à type d’acné ou de folliculite pustuleuse, une hypertrichose, des dépigmentations…
  • Des infections secondaires, particulièrement sous pansement occlusif ou dans les plis
  • Des dermatoses allergiques de contact

Contre-indications des cremes a la cortisone

 

  • Allergie à l’un des constituants
  • Lésions de peau ulcérées, plaies
  • Acné
  • Rosacée
  • Infections de peau, qu’elles soient bactériennes, virales, fongiques et parasitaires.

 

Les cremes a la cortisone nécessitent des précautions d’emploi :

Eviter d’appliquer les cremes à la cortisone sur le visage sans avis médical

Ne pas traiter de grandes surfaces avec les cremes a la cortisone

Ne pas appliquer de creme a la cortisone sous un pansement occlusif.

Ne pas appliquer d’autres cremes sur la surface traitée par la creme a la cortisone.

Ne pas augmenter la fréquence des applications par rapport à ce qui a été prescrit par votre médecin.

En cas de persistance des démangeaisons, en cas d’intolérance locale ou de signes d’infection de la peau, il faut arreter d’appliquer la creme et reconsulter

2 pensées sur “Crème à la cortisone: dermocorticoide”

Posez une question au dermatologue