MUPIDERM : Mupiderm ® pommade, mupirocine 2%

Mupiderm ® :

  • Qu’est-ce que c’est ?

Mupiderm ® contient de la mupirocine. La mupirocine est un antibiotique. Il est utilisé en dermatologie, notamment en applications locales dans le traitement des infections de la peau

 

  • Quelles sont les contre indications ?

    • Allergie au produit ou à l’un de ses constituants polyethylene glycol notamment)
    • Eviter d’appliquer le produit sur le mamelon lors de l’allaitement
    • Cette pommade ne doit pas être appliquée sur l’œil, ni sur la muqueuse nasale
  • Conseils d’utilisation

    • Respecter les prescriptions du médecin
    • Eviter d’appliquer cet antibiotique en auto médication
    • Eviter le pourtour de l’oeil, les paupieres…
    • En cas de rougeurs, démangeaisons, aggravation des symptomes… après l’application du produit, arreter les applications et consulter un médecin
    • Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse que sur les conseils de votre médecin. En cas de découverte d’une grossesse pendant le traitement, consultez votre médecin. Mupiderm doit être utilisée avec précaution pendant l’allaitement.

    • Applications de Mupiderm

      2 à 3 applications par jour durant 5 à 10 jours en général

6 réflexions sur « MUPIDERM : Mupiderm ® pommade, mupirocine 2% »

  1. J’ai un psoriasis sur le gland depuis une vingtaine d’année. En général, ça part bien avec du Diprosone et du Fazol.
    J’ai également psoriasis localisé ailleurs ; même traitement, le Dermato m’a prescrit aussi du MUPIDERM sans me préciser si je pouvais utiliser cette pommade sur le gland (cette fois-ci ça part moins bien sur le gland et j’ai peur qu’il ait une surinfection bactérienne).

  2. En vous prescrivant cette pommade (qui peut être mise sur les muqueuses) votre médecin a effectivement voulu traiter une infection bactérienne

  3. Il y a 2 ans j’ai déclaré une acné kystique sans raison apparente. Ma dermatologue m’a prescrit de la tolexine 100 gélule et du gel erylique pendant 1 an et demi. Au bout d’un an et demi arret du traitement car les kystes avaient quasiment disparu. Puis rechute, prise de tolexine pendant 3 mois et crème rozex car je fais maintenant de l’acné rosacée. Puis cette été grosse poussée d’acnée essentiellement sur le menton, un peu sur les joues et un gros kyste inflammatoire entre les yeux (un bon centimètre de diamiètre et assez gonflé). De nouveau prise de tolexine 100 à raison de 2 comprimés par jour pendant 15 jour puis 1 comprimé par jour pendant 3 mois plus crème soolentra et cutacnyl sur les papules. A 3 semaines de traitement, amélioration au niveau du menton et des joues mais quasiment aucune amélioration sur le kyste situé entre les yeux (un peu moins dur mais toujours aussi volumineux). Ce dernier ressemble un peu à un oèdème. Après avoir contacté ma dermatologue par téléphone sans consultation toujours prise de tolexine mais pommade mupiderm matin et soir pendant une semaine. Je vous précise que depuis 17 ans j’avais un stérilet 380 UT standard que mon gynécologue m’a retiré en février 2016 car depuis 2 ans je faisais des règles hémorragiques et avais des petites pertes de sang quasi quotidiennes alors que je n’avais jamais eu aucun problème avec ce stérilet que je porte depuis la naissance de mon fils il y a 17 ans. Autre précision je me suis faite opérée en septembre 2000 d’un adénome hypophysaire à sécrétion d’hormones de croissance. J’ai eu un suivi pendant 5 ans après l’opération et aucune récidive. Aujourd’hui je suis désespérée d’autant plus que je prends un traitement pour anxio-dépression à tendance suicidaire depuis 2006 (Ixel 50 mg 2 fois par jour + lysanxia 10 mg 3 à 5 comprimés par jour). Je prends aussi du pantoprazole 40 mg 1 fois par jour depuis 2 bonnes années car j’ai fais un ulcère de l’estomac qui s’est refermé mais mon gastro entérologue m’a dit de le poursuivre car étant très anxieuse je risque de récidiver. Je ne suis pas docteur en médecine mais n’y aurait-il pas un problème hormonal ou une mauvaise interaction entre la prise de tous ces médicaments. J’ai aussi eu une anémie dernièrement et prise de tardyferon, après bilan sanguin complet mon taux est revenu à la normale. Merci pour vos conseils.

  4. Les médicaments psychotropes peuvent effectivement favoriser l’acné, le mieux serait d’en discuter avec votre psychiatre pour voir si un médicament ne vous a pas été prescrit il y a 2 ans avant votre poussée

  5. Les dermatologues le prescrivent dans l’herpes labial pour limiter le risque de surinfection bactérienne et faire tomber les croutes, mais il n’a pas d’effet sur l’herpes à proprement parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.