MORPIONS : les morpions ou poux de pubis

Morpions

Les morpions sont des poux de corps qui touchent les poils du pubis mais aussi parfois les cils : ils se nichent dans les poils et enfouissent leur tête dans la peau pour y boire du sang et pondent leurs larves (lentes) sur les poils. Ils provoquent des démangeaisons. Leur nom médical est Phtirius pubis ou Phtirius inguinalis. Ils sont considérés comme une infection sexuellement transmissible et se traitent par le rasage de la zone atteinte et  l’utilisation de lotions insecticides (pyrèthre, permethrine…) ainsi que la désinfection des vêtements et textiles (draps, oreillers, peluches, etc.) qui ont été en contact avec la zone infestée de la personne durant les 3 j précédant le traitement

Morpions

Contamination

Comment attrape-t-on des morpions?

L’infection par morpions est considérée comme une infection sexuellement transmissible (IST), puisque la transmission est généralement sexuelle : les morpions rampent d’une personne à l’autre lors du rapport sexuel.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient on n’attrape pas les morpions par le contact avec la cuvette des WC

Symptomes

La période d’incubation avant l’apparition des symptômes est généralement de quelques jours.
Les morpions sucent le sang (insectes hématophages) et leurs piqûres provoquent des démangeaisons du pubis, une irritation et des boutons du pubis.

En cas de démangeaisons du pubis, le médecin examine le pubis à la loupe ou au dermatoscope et y détecte les morpions, les lentes et les boutons irritatifs.

Il faut donc faire un bilan de MST (examen complet, sérologies…) devant cette pathologie.

L’’absence de traitement provoque souvent leur extension dans d’’autres zones poilues (thorax, aisselles, cils…)

Il est possible que les morpions ne donnent que des atteintes des cils chez les enfants notamment ou en cas de rapport orogenital exclusif (fellation, cunnilingus…)

Morpions des cils

Traitement

Comment soigner et se débarrasser des morpions?

  1. Il faut soigner tous les partenaires sexuels et rechercher une Infection Sexuellement Transmissible associée. Le traitement de chaque personne repose sur
  2. le rasage de la zone infestée
  3. l’utilisation de produits insecticides (pyrèthre : SPRAY PAX*, et permethrine à 1 % : TOPISCAB*, hors AMM dans cette indication, utilisable en cas de grossesse et d’allaitement laissée en place 10 minutes. En seconde intention, on peut utiliser le malathion laissé en place une douzaine d’heures (PRIODERM*). Toutes ces applications de produits insecticides sont à renouveler après 7 à 10 jours. De la vaseline ou de l’oxyde de mercure peuvent être utilisés notamment pour les cils. La place de l’ivermectine topique (non disponible en France en dehors d’un traitement pour la rosacée, SOOLANTRA*) et du benzoate de benzyle (ASCABIOL* hors AMM) sont discutés.
  4. L’ivermectine par voie orale (STROMECTOL* hors AMM) à la dose de 250 ou 400 µg/kilo en 1 seule prise répétée 7 jours plus tard peut être utilisé.
  5. la désinfection des vêtements : laver à 60 °C les vêtements et textiles (draps, oreillers, peluches, etc.) qui ont été en contact avec la zone infestée de la personne durant les 3 j précédant le traitement. Les textiles non lavables à 60°C doivent être isolés dans un sac plastique pendant 3 jours au moins
  6. Il faut déparasiter les brosses, les tondeuses, les rasoirs et les peignes en les faisant tremper dans de l’eau à plus de 65 °C pendant 10 mn au moins. La désinfection des locaux et des animaux de compagnie est inutile.
  7. l’élimination des lentes (au peigne à poux ou manuellement)

Source : European guideline for the management of pediculosis pubis. J Eur Acad Derm Venereol., 2017; 31: 1425-28

2 réflexions sur « MORPIONS : les morpions ou poux de pubis »

  1. la contamination nécessite un contact intime avec le morpion, classiquement par voie sexuelle, mais on peut imaginer que l’échange de sous vetements, l’utilisation d’une serviette souillée peu de temps après la personne contaminée… puissent être contaminants?

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)