PIQURES D’INSECTES : quel insecte m’a piqué? Soulager les piqures

Piqure ou morsure d’insecte

Les insectes comprennent les punaises, mouches, puces, abeilles, guêpes, fourmis, poux… On les confond souvent avec les arachnides dont font partie les araignées, les tiques et les acariens. Par commodité, nous parlerons aussi des arachnides dans cet article

Les insectes et arachnides représentent plus de 90% de la biodiversité de la planète Terre. L’homme est donc régulièrement mordu ou piqué pour deux raisons principales : prélever du sang (insectes hématophages) ou se défendre (grâce à leurs mandibules en mordant ou en piquant avec leur aiguillon situé à l’arrière du corps pour les hyménoptères : abeilles, guêpes…).

Si des symptômes généraux surviennent (éruption cutanée généralisée, gonflement du visage ou de la lèvre, difficultés respiratoires avec sifflement, voire malaise avec chute de tension), de même, en cas de piqûre sur le visage ou dans la bouche,  et enfin en cas de piqûres multiples, il faut appeler immédiatement le 15 en France.

Piqure d’insecte

Si l’insecte a été vu, son identification est souvent facile

L’insecte a été vu

Moustique

Ils sont transmetteurs de maladies : paludisme, arboviroses (fièvre jaune, dengue, chikungunya, …), filarioses… et remportent donc le titre d’animal le plus dangereux au Monde car ils tuent plusieurs millions de personnes par an

Taon

Le taon est une grosse mouche platedonnant une piqure douloureuse.

Voir l’article piqure de taon

Abeille

L’abeille meurt souvent après avoir piqué car son dard reste dans notre peau et arrache la glande à venin située dans le corps : il faut le retirer le plus rapidement possible car le sac à venin se vide en 1 minute dans la peau, en raclant doucement la zone piquée avec le bord d’une carte ou l’ongle

Sauf en cas d’allergie aux piqures, le traitement est celui d’une plaie de la peau :

  • vérification que la vaccination antitétanique est à jour,
  • nettoyer les boutons à l’eau et au savon
  • désinfecter avec un antiseptique doux (chlorhexidine, hexamidine, polyvidone iodée)

Bourdon

Les femelles ont un dard et peuvent piquer si elles se sentent agressées.

Guêpe

C’est le compagnon des pique-niques et repas à l’extérieur. Il ne faut pas les chasser au risque de les rendre agressives. Voir l’article piqure de guepe

Frelon européen

Ils peuvent être agressifs lorsqu’on se trouve à moins de 5 mètres du nid. Sinon, ils sont peu agressifs

Frelon asiatique

Le frelon asiatique, introduit accidentellement en France dans le Sud Ouest de la France, tend à progresser vers le Nord. Il est agressif lorsqu’on s’approche de moins de 10m de son nid et attaque alors en essaim, provoquant de multiples piqures pouvant être mortelles

Abeilles africanisées

Pour l’instant elles ne sévissent qu’aux USA, après avoir été créées en 1956, en croisant des reines de Namibie avec des bourdons européens. Elles sont attaquent de façon massive par essaim  en poursuivant leurs victimes sur 1 km

Pour éviter leur attaque, il faut scruter l’endroit du pique-nique et fuir si l’on voit plus de dix abeilles.

Il est préférable de porter un chapeau car elles piquent sur le cuir chevelu, éviter les habits sombres ou bariolés et les produits parfumés.

En cas d’attaque, il faut courir en zigzagant et rechercher un abri hermétique (voiture), en évitant de se réfugier dans l’eau car elle peuvent attendre plusieurs heures.

Lors d’une attaque, 200 à 4000 piqûres peuvent être observées, entrainant le décès dans 75% des cas.

« Moucherons ».

Ce sont des petits moucherons fréquents au crépuscule et en foret.

Fourmis

Certaines fourmis mordent et d’autres piquent.

« bêtes d’orage ».

Ces minuscules insectes mordent souvent près des yeux, des narines ou sur la sueur, lorsqu’ils sont nombreux

Araignées

Contrairement à ce qu’on pense souvent, les araignées piquent peu durant notre sommeil.

Voir l’article piqures d’araignées

Scorpions

Ls scorpions sont présents surtout en régions tropicales, subtropicales et méditerranéenne. Dans 95% des cas les piqures sont douloureuses et sans gravité sauf chez les enfants et les jeunes adolescents.

Il vit souvent dans des endroits frais (salle de bain, sous les pierres…)

La gravité de l’envenimation est liée à la présence de signes généraux muscariniques : vomissements, diarrhée, sueurs et éventuellement de choc.

Le traitement doit etre fait en hospitalisation si possible par sérothérapie moins de 2 heures après la piqûre.

Le débridement ou la succion de la plaie sont inutiles et dangereux.

Mille-pattes

Le scolopendre, sévissant surtout aux Antilles provoque une morsure très douloureuse nécessitant des antalgiques, dermocorticoïdes et désinfection.

Chenilles

Ils possedent des soies urticantes qui, libérées dans l’atmosphère, se déposent sur la peau, les yeux et les voies aériennes supérieures mais aussi sur les zones de peau couverte, là ou les vetements ont frotté (cou, plais axillaires…). C’est le cas notamment de la chenille processionnaire. Il est important de ne pas gratter les boutons  pour éviter d’aggraver les démangeaisons mais laver abondamment à l’eau chaude, sans frotter, pour détacher les poils et laver les vêtements.

L’insecte n’a pas été vu : on découvre des piqures, souvent au lever

La Punaise de lit

Redoutable parasite des maisons et hotels, la punaise de lit pique la nuit

Voir l’article sur la punaise de lit

Puces

Elles sont souvent transmises pas les chats et vivent dans les planchers, sous les meubles

Voir les piqures de puces

Poux de corps

Ils concernent plutot les SDF mais peuvent se voir par exemple lorsqu’on achete des vetements d’occasion

Voir l’article sur les poux

Gale

Elle est due a un acarien invisible à l’oeil nu et se transmet par contact prolongé de peau à peau ou de peau à textile contaminé (vetement, literie…)

Elle donne des démangeaisons souvent insomniantes

Voir l’article sur la gale

Cometes à Pyemotes

Ces boutons sont dus a un parasite du vers de bois (celui qui donne des petits trous). On se contamine le plus souvent en utilisant un vieux fauteuil parasité. Apparaissent alors des boutons avec une petite « queue », comme des comètes qui démangent beaucoup. Il faut alors consulter pour s’assurer du diagnostic et obtenir le traitement adéquat

Aoutats

Ils piquent surtout dans les plis et les zones de frottement avec les vetements, par temps chaud

Voir l’article sur les aoutats

Calmer les piqures d’insectes

1/ Ne pas gratter

Gratter soulage temporairement les démangeaisons mais ceci constitue une porte d’entrée pour la surinfection des boutons Il faut donc essayer de ne pas gratter ses boutons… De même, on sait que l’effet soulageant est de courte durée et que plus on gratte plus ça démange

2/ Soulager les démangeaisons

Le médecin prescrit le plus souvent un dermocorticoide voire des anti histaminiques.

Si les lésions sont peu nombreuses, peu gonflées, non infectées, non accompagnées de réaction générale (fièvre, malaise…), on peut tenter de calmer les démangeaisons

Cependant toute absence d’amélioration au bout de 48h nécessite une consultation médicale, de même que l’apparition des signes du paragraphe précédent

3/ Soigner les boutons

Le traitement est celui d’une plaie de la peau :

  • vérification que la vaccination antitétanique est à jour,
  • nettoyer les boutons à l’eau et au savon
  • désinfecter avec un antiseptique doux (chlorhexidine, hexamidine, polyvidone iodée)

 

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)