SOIGNER UN CANCER SPINOCELLULAIRE : traitement du carcinome epidermoide

Traitement du carcinome spinocellulaire ou épidermoide

Nous avons vu dans l’article consacré au carcinome epidermoide qu’existaient plusieurs types de lésions, que le dermatologue objectivait au moyen d’une biopsie

Determiner la gravité du spino

La gravité du carcinome epidermoide devra être déterminée pour décider du traitement en fonction de plusieurs éléments:

Histologie (l’analyse de la biopsie de peau)

Les principaux facteurs histologiques du pronostic sont :

l’épaisseur de la tumeur et le niveau d’invasion dans le derme,

l’existence d’un envahissement péri-nerveux,

le degré de différentiation cytologique

plus la tumeur est indifférenciée, plus le pronostic est mauvais

Le type histologique :

sont considérés comme des spinocellulaires de mauvais pronostic les formes

desmoplastiques,
muco-épidermoïdes
acantholytiques.

 

La localisation de la tumeur

Les zones à risque sont les

zones péri-orificielles du visage

nez, lèvres, paupières, oreilles,

le cuir chevelu

et les carcinomes spinocellulaires apparaissant en zone non insolée ou sur radiodermite, ulcère chronique

 

La taille de la tumeur

Les spinocellulaires de plus de 2cm de diamètre ont deux fois plus de risque de récidive et trois fois plus de risque de métastases que les tumeurs < 2cm.

Autres facteurs de mauvais pronostic

Immunodépression

Les carcinomes épidermoides survenant chez des malades immunodéprimés (greffés d’organe, SIDA… ) ont un pronostic plus défavorables que chez l’immunocompétent.

Récidive

la récidive locale est un facteur de mauvais pronostic.

Traitements possibles du carcinome epidermoide

Le meilleur traitement des carcinomes spinocellulaires (traitement de premiere intention) est le plus souvent la chirurgie avec envoi au laboratoire pour analyse afin de controler le type de cancer spinocellulaire dont il s’agit et être sûr que tout a été enlevé avec une marge de peau saine.

Chirurgie

En savoir plus sur la chirurgie du spino : comment on se fait enlever un spinocellulaire

Si la chirurgie n’est pas possible, on peut recourir à

Radiothérapie

En cas de contre indication à la chirurgie, notamment aux tumeurs de grande taille chez des patients inopérables. La décision est prise lors d’une consultation pluridisciplinaire (dermatologue, chirurgien, radiothérapeute, chimiothérapeute).

La radiothérapie est formellement contre indiquée dans le cas de maladies génétiques prédisposant aux cancers (xeroderma pigmentosum… ).

Chimiothérapie

Il s’agit du 5-FU, du cisplatine et de la bléomycine, notamment dans les formes inopérables d’emblée (atteinte d’un organe vital), en association éventuellement à la radiothérapie, ou pour les formes métastatiques.

http://www.cochrane.org/fr/CD007869/traitements-contre-le-carcinome-spino-cellulaire-non-metastasique-de-la-peau

Surveiller un spinocellulaire opéré

En cas de carcinome à faible risque, suivi médical annuel.

Dans les spinos de mauvais pronostic, suivi clinique et échographique de l’aire de drainage tous les six mois pendant au moins 5 ans.

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)