SOIGNER UN KYSTE INFECTE : le kyste enflammé et infecté

Soigner un kyste infecté

Le kyste épidermoide ou  kyste sébacé est une tumeur bénigne très fréquente de la peau, constitué d’une poche ou enveloppe, souvent très bien délimitée, tapissée sur sa face interne d’un épithélium, et contenant du sébum (substance blanche et ayant une odeur caractéristique)

Evolution du kyste

Le kyste cutané de petite taille peut parfois régresser spontanément. Cependant, lorsque le kyste atteint environ un centimètre de diamètre, la régression spontanée devient rare. Il est donc souvent décidé de l’enlever, d’autant que le kyste peut devenir gênant sur les zones d’appui, ou douloureux lors d’épisodes inflammatoires (par fissuration de la poche, ou surinfection). Ces épisodes inflammatoires peuvent donner un abcès.

Se débarrasser d’un kyste inflammatoire

Cette prise en charge doit être réalisée par un médecin car il y a des risques de diffusion de l’infection

Le médecin s’assure qu’il y avait un kyste ‘froid’ avant l’infection et cherche un pore se présentant souvent sous la forme d’un point noir pour signer le diagnostic de kyste épidermoide (kyste sébacé)

Il va le plus souvent proposer deux types de traitements en fonction de l’état du kyste inflammatoire

Soit le kyste n’est pas mûr : antibiotiques

Il y a une boule rouge et douloureuse mais l’abces n’est pas collecté : il n’y a pas de tête blanche. Le médecin va alors le plus souvent tenter de calmer l’infection ou de faire murir le kyste avec des antibiotiques par voie orale et en pommades sous des pansements

Soit le kyste est mûr : chirurgie

Le kyste inflammatoire est devenu plus mou et comporte à son sommet une tete blanche de pus situé juste sous la peau. Il est alors accessible à un traitement chirurgical

Ce traitement chirurgical consiste en une incision du kyste, le plus souvent sans anesthésie ou juste une anesthésie du pourtour, suivie d’un lavage au sérum physiologique et de méchage à la mèche iodoformée en l’absence d’antécédents d’allergie à l’iode. La mèche doit être changée toutes les 24 à 48 heures par une infirmière jusqu’à détersion complète. Un pansement avec un antiseptique ou un antibiotique en crème ou pommade est ensuite souvent utile pour favoriser le comblement de la cavité par le bourgeonnement des tissus sous cutanés.

Ensuite, soit le kyste s’est éliminé totalement, soit il persiste une poche kystique et dans ce cas, une exérèse « à froid » sera effectuée plus tard, le plus souvent en hiver : voir enlever un kyste.

2 pensées sur “SOIGNER UN KYSTE INFECTE : le kyste enflammé et infecté”

  1. Bonsoir, je me suis aperçu que j’ai depuis deux jours des boutons blancs comme des grains sous la peau des deux testicules. Que dois faire? Cordialement

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)