SYPHILIS : la syphilis (sifilis) ou vérole

Syphilis

La syphilis encore appelé traditionnellement vérole, est une Infection Sexuellement Transmissible due a treponema pallidum

Symptomes

La syphilis evolue en trois phases :

– Phase primaire :

il s’agit d’un chancre genital d’inoculation, passant souvent inapercu, notamment chez la femme

Chancre syphilitique
Chancre syphilitique

– Phase Secondaire :

— Premiere floraison :

elle est caracterisee par une eruption rouge cuivrée, symétrique et ne demangeant pas. Elle est de diagnostic difficile car elle peut ressembler à beaucoup d’autres dermatoses : on l’appelle la grande simulatrice. Elle ressemble notamment au pityriasis rose de Gibert

— Deuxieme floraison (vers 4 mois)

elle ressemble alors à un psoriasis, mais elle est un peu plus papuleuse

Syphilis secondaire
Syphilides plantaires
Syphilis secondaire du visage
Atteinte du visage de pres, syphilis
Syphilis secondaire mains

– Phase tertiaire :

c’est celle des complications viscerales, notamment cerebrales (de nombreux poetes et artistes connus sont devenus fous à cause de la syphilis)

Examens complémentaires diagnostiques
Bacteriologie et mycologie inutiles car non specifiques
Serologie : TPHA et VDRL
Traitement

Injection de 2,4 MU IM de benzathine-benzylpénicilline (ou 1.2MU dans chaque fesse), 2ème et 3eme injection 1 et 2 semaines plus tard (en cas de syphilis tardive)

Alternatives :
Procaine Penicilline 600 000U/j IM pendant 10-14j

En cas de trouble de la coagulation, d’allergie à la pénicilline ou de refus d’injections IM:
Ceftriaxone 500mg-1g/j en IV ou SC pendant 10j
Doxycycline 200mg/j pendant 14j
Azithromycine 2g en 1 prise

Traitement du ou des partenaires
Recherche d’autres MST

Suivi sérologie à 3 mois (VDRL divisé par 4) et 6 mois (VDRL divisé par 16). Puis négativé à 1 an si syphilis primaire, à 2 ans si secondaire.

S’il n’y a pas de diminution du VDRL par 4 à M6 M12, refaire 3 inj de 2.4MU /semaine pendant 3 semaines

Le TPHA peut se négativer si la syphilis a été traitée dans la premiere année. Sinon, il persiste une « cicatrice serologique »

Il faut noter qu’il s’agit d’une maladie non immunisante : en cas de reinfestation, le VDRL réaugmente au moins de 2 à 4 fois

Recommandations européennes de traitement de la Syphilis (2014)

Posez une question au dermatologue