DERMITE VISAGE : la dermite seborrheique (rougeurs sèches autour du nez)

Dermite séborrhéique

La dermite séborrhéique est comme son nom l’indique une irritation de la peau survenant sur les zones séborrhéiques du visage (zone T incluant le pourtour du nez, les sourcils et la lisière du cuir chevelu), y provoquant des rougeurs et des squames sur les ailes du nez, le pourtour du nez, les sourcils…, le cuir chevelu (pellicules) et le tronc : zone intermammaire. Cette dermite parfois concomitante du psoriasis est liée à la prolifération d’une levure sur la peau, appelée Malassezia et elle a souvent tendance à récidiver au décours d’une fatigue, d’un stress, de l’hiver… Le traitement de la dermite séborrhéique est souvent délicat car il doit conjuguer l’élimination de l’excès de sébum sans irriter la peau et il est souvent suspensif c’est-à-dire que son effet tend à s’estomper lorsqu’on l’arrête. Il requiert le plus souvent des antifongiques pour limiter la prolifération de Malassezia

Dermite séborrhéique

Pourquoi a-t-on une dermite séborrhéique du visage?

La dermite du visage est due à Malassezia, levure vivant sur la peau de l’’homme depuis qu’’il est nourrisson.

Malassezia est lipophile c’est-à-dire qu’elle prolifère dans la graisse contenue dans le sébum excrété par la peau.

Il existe de nombreux types de malassezia en cause dans la dermite séborrhéique : M. furfur, M. globosa, M. obtusa, M. sloffiea, M. sympodialis, M. pachydermatis ou M. restricta

La dermite séborrhéique prédomine donc dans les zones séborrhéiques du visage.

La peau grasse est un facteur favorisant majeur et les poussées sont souvent déclenchées par les stress, la fatigue

Causes de la dermite séborrhéique

La dermite séborrhéique est fréquente (elle toucherait 1 à 3 % de la population des adolescents et adultes, notamment les hommes).

Les facteurs favorisants la survenue d’une dermite séborrhéique sont

  • un psoriasis

dans les antécédents personnels ou familiaux. Il s’agit parfois d’une dermite séborrhéique, parfois d’un véritable psoriasis du visage

  • un déficit immunitaire,

notamment par SIDA, à rechercher dans les formes sévères de dermite séborrhéique

  • un syndrome extrapyramidal

primitif (maladie de Parkinson) ou secondaire (médicaments)

  • un alcoolisme chronique

  • un cancer (adenocarcinome)

des voies aérodigestives supérieures

  • Stress

La dermite séborrhéique est aggravée par le stress et elle s’améliore au soleil

Reconnaitre la dermite seborrheique du visage

La dermite séborrhéique est une dermatose chronique qui évolue par poussées, donnant à la peau un aspect rouge et squameux, dans les zones séborrhéiques (riches en glandes sébacées et donc naturellement grasse) : rougeurs et sécheresse des ailes du nez, du pourtour du nez, des sillons nasogéniens, sourcils et zone inter sourcilière, oreille externe, gouttière sternale), et le cuir chevelu.

eczema seborrheique du visage
Dermite des coté du nez et de la bouche

 

La dermite séborhéique du visage donne un aspect de rougeur du visage avec de petites peaux sèches ou grasses ;

La dermite du visage peut démanger ou donner des sensations de picotement, de brulure;

La dermite du visage concerne surtout les zones situées de chaque coté du nez, la lisière du cuir chevelu, la région entre les sourcils

La dermite seborrheique du cuir chevelu

se manifeste le plus souvent par des  pellicules :

Les pellicules peuvent être seches, souvent fines et le cuir chevelu n’est alors pas rouge et démange peu Les pellicules peuvent etre grasses, s’accompagnant alors souvent de croutes du cuir chevelu, de démangeaison du cuir chevelu

Chez le bébé, la dermite du cuir chevelu est appelée  » croûtes de lait  » du nourrisson. Il peut exister conjointement aux croutes de lait une atteinte du siège, d’évolution généralement spontanément favorable vers l’âge de 4 mois. On utilise des antifongiques doux autorisés chez le nouveau-né

 

La dermite séborrhéique peut aussi toucher la région sternale…

 

Le traitement de la dermite séborrhéique

Généralement la dermite séborrhéique est aggravée par le lavage et le rinçage de la peau et du cuir chevelu à l’eau chaude et avec des savons ou des shampoings « décapants »

Le traitement de la dermite requiert donc

  • D’éviter ce qui l’accentue (alcool, manque de sommeil, fatigue, stress… )
  • L’utilisation de savons surgras ou de gels nettoyants sans savon pour la toilette du soir, concernant celle du matin, on recommande souvent une toilette du visage à l’eau froide et sans savon.
  • Des shampooings pour la dermite du cuir chevelu et les états pelliculaires. Il convient d’utiliser un antipelliculaire deux fois par semaine en poussée et le reste du temps, un shampooing doux pour lavage fréquent (il est d’ailleurs possible de se laver les cheveux tous les jours avec un shampooing doux) afin d’éliminer l’excès de sébum sur le cuir chevelu. Il n’est pas recommandé d’utiliser un shampooing antipelliculaire au long cours car ce dernier contient souvent des actifs antifongiques et peut irriter le cuir chevelu
  • l’emploi de médicaments antifongiques et/ou de gluconate de lithium en gel (Lithioderm*).
  • On évite autant que possible les dermocorticoides (sauf en cure très courte) car si ceux-ci améliorent les symptômes, ceci n’est que transitoire et risque d’amener le patient à en mettre régulièrement, ce qui aggrave alors la dermite séborrhéique

 

Interview d’un dermatologue :

Dr Catherine Oliveres Ghouti Dermatologue à Paris

1/ Qu’est-ce que la dermite seborrheique ou dermite du visage, comment la reconnait-on?

Dr Oliveres Ghouti : La dermite séborrhéique est une dermatose fréquente, qui entraîne de nombreuses consultations étant donné son retentissement sur la qualité de vie
Il s’agit le plus souvent de plaques rouges, avec une desquamation ( la peau pèle) sur le visage

Les zones les plus concernées sont les sillons naso-géniens ( entre les joues et les ailes du nez, sillons qui descendent jusqu’au menton), les sourcils, le front, la bordure des cheveux.
Mais il peut y avoir des plaques plus étendues, recouvrant presque tout le visage.
Ces plaques démangent, et les patients pensent ( en raison de la desquamation) que c’est une sécheresse particulière ou des dartres.
Il n’en est rien car cette dermatose survient justement sur des zones où il y a beaucoup de glandes sébacées (qui fournissent le sébum)
Rappelons que le sébum est utile, puisqu’il participe à la bonne santé de la peau en étant un élément du film hydrolipidique, protecteur de l’épiderme.
Mais dans la Dermite Séborrhéique, les zones où il y a trop de sébum sont « colonisées » par des micro-organismes de la peau… et là apparaissent des plaques rouges, avec des peaux blanches de desquamation.
Ces plaques grattent souvent.

On reconnaît la dermite séborrhéique à son aspect de plaques rouges avec une desquamation et ses localisations : sourcils, ailes du nez, bordure du cuir chevelu…
Le cuir chevelu peut être atteint sous forme de pellicules grasses, diffuses ou en plaques qui démangent également.

Certaines formes de dermite séborrhéique sont proches du psoriasis. Et il y a des associations de psoriasis et de dermite séborrhéique. Les formes frontières sont fréquentes.

2/ Quels sont les traitements et les soins de la dermite seborrheique, les conseils à donner aux patients?

Dr Oliveres Ghouti : Personnellement je traite la dermite séborrhéique du visage avec des traitement topiques non agressifs, et je n’’utilise jamais de corticoïdes locaux ; en effet leur action anti-inflammatoire est rapide, mais très vite on a un rebond et les patients finissent par en appliquer quotidiennement. Nous voyons trop de personnes qui deviennent « accros » à leur crème à la cortisone et qui finissent par avoir une « acné cortisonique » difficile à traiter ; d’autant plus difficile à soigner que les patients ont beaucoup de mal à se séparer de leur corticoïde chéri !!! Les conseils pour les patients : éviter les cosmétiques agressifs, tant sur le plan de l’hygiène que du soin. Et consulter un dermatologue au lieu d’écouter les bonnes recettes de l’entourage, qui souvent vous donne sa « crème miracle » qui est souvent un corticoïde.

Pour le cuir chevelu, utiliser des shampooings doux lavages fréquents et une fois par semaine un shampooing spécifique Dermite séborrhéique, à laisser agir 3 minutes.
Le rinçage à l’eau vinaigrée des cheveux assainit également.

25 réflexions sur « DERMITE VISAGE : la dermite seborrheique (rougeurs sèches autour du nez) »

  1. Bonjour, je suis enceinte de 8 mois, et j’ai une sorte d’herpès au nez, a l’entrée des narines, rougeurs,, brûlûres, et petites vésicules qui forment des croûtes sèches et cela depuis plusieurs semaines, mnt des mois, et j’ai l’impression que j’en ai aussi au menton, des petites plaques de boutons que je pensais à de l’acné, mais qui perdurent et ressemblent au même qu’aux narines, mais celles-ci me démangent souvent, Est-ce que c’est de l’herpès, ou une dermite? Je mets du zovirax lip sur les rougeurs depuis 6 jours .. Je ne sais pas si je dois continuer pr voir l’effet, où aller chez mon médecin pour que j sois certaine du problème.
    Merci de votre réponse,

    E. Niederhauser

  2. Bonjour Docteur, un dermatologue m’a prescrit la pommade Locapred pour soigner quelques rougeurs sur les joues. Comme elles ne partaient pas, j’ai continué d’appliquer la crème pendant 2 mois. Aujourd’hui, je me retrouve avec une acné sur les joues et le menton, ça brûle et il y a de petits boutons non enflammés mais qui se voient en surface. Je suis extrêmement complexée… J’ai été voir un autre dermatologue hier, qui m’a prescrit Tolexine 100, un comprimé le soir pendant 3 mois. Ma question: en combien de temps pensez-vous que l’acné va disparaître? Est-ce le bon traitement? J’ai une peau très sensible, voire intolérante à la base. Elle ne m’a pas prescrit de crème, je continue juste avec ma crème de jour Effaclar H. Merci d’avance pour votre réponse!

  3. Il faut généralement deux semaines pour observer une nette régression des boutons sous cyclines par voie orale. Le problème chez vous est le sevrage aux corticoides que vous avez appliqués pendant plusieurs mois : il est fréquent d’observer des poussées à l’arrêt des corticoides et il ne faut surtout pas en remettre, au risque de rentrer dans un cercle vicieux (les corticoides calment sans traiter). La peau sensible est classique en cas de rosacée, que votre dermatologue vous traite actuellement par voie orale. N’hésitez pas à le reconsulter en l’absence d’amélioration ou apres le traitement pour faire un relais par crème

  4. Bonjour,
    J’ai 29 ans et je viens de commencer un traitement de 1 mois de Toléxine gé 100 et je crains la rechute après le traitement et me demande si je dois continuer. Je me nettoie le visage avec le pain de peau intolérante d’avene et je mais une crème Epithéliale A.H de A-derma. Est ce que le traitement local que j’emplois peu suffir à la guérison? Car les témoignage d’arrêt de tolexine me fond peur.

    Merci

  5. Bonjour Docteur,

    Lorsque je suis aller voir mon dermatologue, il m’a prescri « Kelual DS ». Cela a très bien fonctionné pendant quelques moi puis la crème ne faisait plus effet. Je suis aller à la pharmacie ou l’on m’a conseillé Kertysol P.S.O, qui ressemble assez à la première crème. Cela faisait disparaître « les sécheresses » mais quasiment chaque matin je me lève avec cette espèce de peaux mortes à tous les endroits en question (autour du nez, autour des sourcils, cuir chevelu et maintenant beaucoup sur la zone frontale).

    Je ne sais plus quoi faire … Avez-vous des produits particuliers à conseiller ? Je vois qu’il faut utiliser un shampoing doux alors que j’utilisais chaque jour un antipelliculaire, je vais commencer par changer cette habitude. Mais quelle crème peut réellement faire effet sur le long terme ?

    Merci infiniment et bonne journée

  6. Depuis 1 semaine j’ai des sensations de brulure, et des plaques rouges avec un aspect rugueux sur le front. Ca va et ca vient est ce de l’eczema ? Je suis de nature anxieuse comment puis je le calmer ?

  7. Il faut consulter pour vous assurer du diagnostic et obtenir un traitement adapté. En attendant lavez vous le visage à l’eau froide et avec un produit nettoyant doux, et appliquez une creme hydratante

  8. Vous trouverez de nombreux produits préventifs de la dermite séborréhique en pharmacie (Sebodiane DS, Crealine DS…) mais il faut accompagner ces soins d’une crème traitante si vous récidivez régulièrement. Je vous conseille donc de revoir un dermatologue pour avoir une creme médicament à appliquer en cas de crise

  9. Bonjour Docteur,
    j’ai 38 ans et je viens d’avoir (depuis 10 jours) une plaque rouge sous l’œil avec une croûte fine et aujourd’hui en particulier j’ai senti des brûlures et des démangeaisons, est ce que c’est la Dermite? ou un champignon? , je suis à l’étranger et je ne peux pas aller immédiatement voir un dermato, il faut que j’attende encore deux semaines pour aller consulter le médecin;

    Je suis très anxieuse , est ce qu’ il y une solution temporaire que je puisse faire ici?

  10. Non il faut consulter pour identifier la cause. En attendant, lavez le visage à l’eau froide sans savon et appliquez une creme hydratante adaptée au contour des yeux

  11. Bonjour docteur
    Je suis africain, j’ai 24 ans .Il y a un an ! Une plaque rougeâtre est apparue sur mon nez puis elle a évolué au niveau du front un peu aussi au-dessus des sourcils .La biopsie avait révélé des lésions eczémateuses et j’ai appliqué des corticoïdes pendant des mois sans savoir les conséquences bien sûr.
    Aujourd’hui il y a une énorme tache noire sur mon nez et tout autour des taches rougeâtres jaunâtres et blanchâtres.
    Pourrait-il s’agir d’une dermite ? Ou que me conseiller vous ?

  12. Je vous conseille de reconsulter votre dermatologue pour vous assurer qu’il s’agit bien d’un eczema (nouvelle biopsie?) et obtenir un traitement adapté des rougeurs et des pigmentations

  13. Bonjour j’ai des rougeurs au niveau des rides d’expressions depuis 1 an j’ai mis de la crème à base cortisone et quand j’arrête ça recommence là j’ai arrêté et j’ai un rdv chez le dermatologue pourrait on traiter avec un antibiotique il y a 10 ans on m’en avait déjà prescrit pour le même genre éruption merci

  14. Les dermocorticoides ont un effet anti inflammatoire transitoire mais ne soignent pas la cause des rougeurs (dermite séborrhéique? rosacée?…), ainsi il est classique d’observer une résurgence des rougeurs après l’arret et une tendance à la chronicisation des lésions. En attendant le rendez-vous chez le dermatologue, vous pourriez essayer de vous « sevrer » des dermocorticoides en les appliquant un jour sur deux pendant 10j puis un jour sur trois jusqu’au rendez-vous. Ceci devrait aider votre dermatologue car la période de sevrage est toujours délicate à passer. Il déterminera alors quel type de traitement sera le plus approprié.

  15. Bonjour j’ai des rougeurs et des peaux mortes au niveau des ailes du nez , des sourcils. j’utilise crealine ds+ en savon et en crème ceci atténue jusqu’à disparaitre. Ma question est la suivante en été je n’ai quasiment rien aucun problème par contre dès que le froid arrive c’est plus apparent, j’aimerais connaitre la raison entre l’été et l’hiver merci.

  16. bonjour DR, en lisant le sujet concernant la dermite visage, je constate que ce qui est décrit est exactement ce qui m’arrive. l’utilisation de corticoïde locale sur le visage n’a fait qu’aggraver la situation. aujourd’hui j’ai oublier d’en mettre et je me retrouve avec le visage plein de squame. mais en lisant votre article, je n’ai pas vu de traitement spécifique pour la dermite visage, pourrais je en avoir s’il vous plait??

  17. En été le soleil et l’eau de mer améliorent la dermite séborrhéique. En hiver, le sevrage de ces facteurs et l’agression de la peau par le froid, l’eau chaude… aggravent la dermite

  18. Il s’agit des antifongiques ou du Lithium cités plus haut dans l’article. Il existe par ailleurs de nombreuses crèmes spécifiques des peaux ayant tendance à développer de la dermite séborrhéique. Elles comportent le plus souvent le suffixe DS.

  19. je me demandais… ayant attrapé la maladie de Leiner Moussous quand j’avais un mois (j’ai retrouvé mon vieux carnet de santé il y a peu), et ayant depuis toujours la peau qui pèle au niveau du visage dans les zones citées par l’article (avec en plus l’intérieur des oreilles, les coudes et les genous), je me demandais si vraiment j’avais une dermite seborrheique (ce que dis mon dermato) ou si ce n’étais pas juste Leiner Moussous depuis toujours . dans un cas comme dans l’autre, c’est dure à vivre. depuis peu, j’ai des lunettes et les peaux mortes s’y nichent (tombent de mes sourcils, de mon front, de mes narines…)

  20. J ai dès plaque rouge qui me gratte au niveaux du cuir chevelu à surtout la ou j ai le moins de cheveux sa me prend souvent quand je me lave pas les chez eux pendant 1 jour ou 2 sachant que je m’en lave au savon ou le rince tous les jours mes cheveux quand je veux calmer le lavage sa me gratte . Et aussi au niveaux du nez pas sur le dessus mais sur les dans l angle du fond je trouve que c est toujours sec et pas très nette alors que je suis une personne qui lave nettoie ma peau tout les jour avec caudalie et fais des gommages une fois par semaine . J ai vu que il y avais un lien avec le sida ? J ai peur … je n je n aie pas encore fait de despistage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.