ENLEVER UN TATOUAGE : détatouage au laser

Effacer un tatouage au laser

Introduction :

On regrette parfois un tatouage réalisé quelques années auparavant : le tatouage est le témoin d’une période particulière de la vie d’un individu, le reflet d’un phénomène de mode, de la manifestation d’un désir
d’originalité, de l’amour qu’on porte à un proche ou d’une forme de marginalité.
Son caractère définitif peut engendrer un sentiment de lassitude ou une gêne. L’apparition de différents types de lasers dont les lasers pigmentaires permettent dorénavant d’éclaircir voire d’effacer un tatouage car ils détruisent le pigment du tatouage

Quel type de laser?

Le laser notamment lorsqu’il est Q Switché (Laser Rubis Q switché, Laser Nd Yag Q switché, Laser Alexandrite Q Switché… ) détruit le pigment qui a été introduit dans la peau lors du tatouage en respectant plus la peau saine que les anciens lasers non Q switchés, car il délivre de très fortes puissances de laser, durant des durées très breves. Actuellement, les lasers Q-switched (QS) ont détrôné les autres techniques. Ils délivrent de très fortes puissances pendant des durées très brèves, ce qui permet la destruction des pigments dermiques.

Le détatouage par les lasers Q-switché présente deux avantages majeurs :

peu douloureux,

permettant une simple anesthésie locale (creme anesthésiante)

quasi absence de cicatrice

a condition d’effectuer plusieurs passages doux espacés d’au moins 2 mois

Le medecin choisira le type de laser en fonction du type de pigment présent dans la peau. Il est donc important de faire les seances de detatouage au laser dans un centre ayant un plateau technique laser important ou aupres d’un medecin ayant plusieurs machines à sa disposition. En effet, le laser rubis QS ou le laser Nd :YAG 1064 nm QS est plus efficace sur les tatouages bleus et noirs. Le laser Alexandrite QS est plus efficace sur les pigments verts. Les pigments jaunes répondent aux lasers rubis et alexandrite. Le laser Nd :YAG 532 nm QS sera préféré pour les pigments rouges et bruns. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir que plusieurs séances de laser de detatouage seront nécessaires et que le résultat ne sera peut-être pas parfait.

Plus le pigment est foncé et plus le laser aura une action sur le pigment. De plus, un pigment situé dans les couches superficielles de la peau sera plus accessible au laser et mieux vaut traiter un tatouage de petite taille.

Forts des lasers, le dermatologue évite le plus souvent les autres techniques pour effacer un tatouage, telles que les dermabrasions mécaniques ou les lasers ablatifs qui peuvent laisser une trace plus blanche.

Quels sont les tatouages sur lesquels le laser fonctionne le mieux?

On peut donc considérer que les

tatouages sur lesquels le laser fonctionnera le mieux sont :

les tatouages foncés ou noirs

Il semblerait que dans les tatouages noirs, l’association de deux lasers, le Nd :YAG 1064 nm QS et le CO2 ultrapulsé soit supérieure au Nd:Yag seul

les tatouages de petite taille

les tatouages superficiels

Si un ou deux passages peuvent suffire pour les tatouages rituels, les tatouages décoratifs amateurs à l’encre de Chine peuvent nécessiter cinq traitements ou plus.

Ainsi, les tatouages plus difficiles à enlever sont

les tatouages clairs ou colorés

le bleu et le vert sont des couleurs de tatouage souvent difficiles à enlever, dans ce cas, les lasers de reference sont cités plus haut. Enfin, le jaune et l’orange sont plus les pigments de tatouage les plus difficiles à éliminer.
Méfiance avec le tatouage de couleur marron ou chair (contenant de l’oxyde de fer ou du dioxyde de titane) qui passe au noir et vert sous l’action du laser.

tatouage profond (tatouage amateur)

tatouage de grande taille

Le médecin pourra donc proposer de réaliser un test sur une zone du tatouage s’il pense que le tatouage sera difficile à enlever au laser

Comment se passe la seance pour enlever un tatouage ?

La séance de laser pour enlever un tatouage se déroule en général en hiver, à distance du soleil Il est recommandé de ne pas avoir bronzé sur la zone à traiter avant la séance de laser contre le tatouage

Le médecin fait généralement appliquer une creme anesthesiante 2 heures avant la séance sur le tatouage. Les yeux sont protégés obligatoirement par la mise en place de lunettes adaptées ou de coques protectrices.

Le médecin effectue ensuite les impacts de laser sur le tatouage. Le détatouage est un peu plus douloureux que le tatouage, la douleur ressentie se dissipant cependant très rapidement après la fin de
la séance. Les patients décrivent souvent les impact du laser contre le tatouage, comme un claquement d’élastique sur la peau. On note un blanchiment de la zone traitée, un gonflement et un éventuel saignement. Des croutes apparaissent en 12h en moyenne. Elles tombent en 10j en moyenne Il faudra ensuite laver, désinfecter soigneusement et appliquer une creme cicatrisante sur la zone de tatouage traitée au laser jusqu’à cicatrisation et de protéger la zone traitée du soleil jusqu’à disparition complete des rougeurs (au moins 4 semaines après le traitement laser de détatouage).

Combien de séances laser seront nécessaires ?

Pour obtenir un détatouage complet, plusieurs séances sont nécessaires, espacées d’au moins deux mois afin de laisser la
peau se reposer et là encore limiter le risque de cicatrices blanches.

Cela est fonction du type d’encre et de la manière dont le tatouage a été effectué. En général il faut entre 3 et 15 séances espacées d’un à deux mois pour bien atténuer le tatouage.

En moyenne il faut entre 4 à 5 passages pour un tatouage amateur et 6 à 12 traitements pour des tatouages professionnels saturés en pigment.

Association à d’autres lasers

L’effacement des tatouages dit permanents pour rehausser un ourlet de lèvre, agrandir artificiellement un sourcil ou souligner un bord de paupière peut se faire également par ces lasers mais avec un noircissement majoré au début ce qui peut parfois faire conseiller l’usage d’un laser ablatif doux avec des séances répétées.

En cas de résistance au laser pigmentaire, le médecin peut être amené à vous proposer d’essayer le laser CO2 mais il expose au risque de cicatrices

Quel est le prix d’un détatouage laser?

Au même titre que le tatouage a un coût et que le désir de s’en débarrasser n’est pas une maladie, aucune des techniques de détatouage ne peut être prise en charge par la Sécurité Sociale

Les tarifs sont libres, atteignant souvent plusieurs centaines voire plusieurs  milliers d’euro pour un grand tatouage. Le dermatologue vous fera un devis estimatif par séance afin de vous faire une idée de prix, mais rappelons que le nombre de séance est aléatoire, fonction des couleurs en présence, de la taille du tatouage, de sa réponse au laser…

Quels sont les risques d’un détatouage au laser?

Il faut éviter à tout prix, d’avoir le fantôme hypochromique de l’ancien tatouage…et donc savoir être patient.

Il existe des risques lors d’une tentative d’éclaircissement de tatouage au laser, et notamment :

  • risque de cicatrices sur les zones d’impact du laser risque de taches dépigmentées (notamment sur les peaux foncées ou bronzées)
  • taches brunes notamment en cas d’exposition solaire apres les séances de laser pour le tatouage
  • transformation en pigment noir des pigments clairs sous l’effet du laser pigmentaire
  • Une brulure avec bulles suivies de croutes qui se décollent en quelques jours est possible.

Questions fréquentes

J’ai envie de craquer pour un tatouage, mais j’ai peur de devoir le garder à vie. Quelles sont les techniques pour les effacer ?

Avant de vous exposer les manières d’effacer un tatouage, je souhaiterais vous rappeler que ce geste n’est pas dénué de risque infectieux (hépatites, SIDA…) s’il n’est pas réalisé par un professionnel consciencieux, qui devra désinfecter soigneusement votre peau à l’endroit du tatouage, porter des gants, utiliser des aiguilles et de l’encre à usage unique ainsi que du matériel stérilisé correctement. N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès des professionnels avant de vous lancer. Enfin, sachez que le tatouage est contre-indiqué en cas de grossesse ou d’hémophilie par exemple. En cas de regret après un tatouage, on peut demander à un dermatologue de tenter de l’atténuer ou de l’effacer, mais ceci n’est pas toujours très simple. La méthode la plus usitée aujourd’hui est le laser pigmentaire, un laser qui, comme son nom l’indique, aura tendance à détruire le pigment. Cependant, sachez qu’il vaut mieux avoir un tatouage de petite taille et superficiel, c’est-à-dire que le pigment ne pénètre pas trop profondément dans la peau, car dans ce cas, on risque de créer des cicatrices en souhaitant le détruire. Enfin, mieux vaut avoir un tatouage foncé ou noir car le laser pigmentaire aura tendance à être plus efficace dans ces gammes de couleurs que pour des couleurs claires (qui risquent même de foncer sous l’impact du laser !). Le bleu et le vert, notamment sont des couleurs de tatouage souvent difficiles à effacer. Le médecin pourra donc proposer de réaliser un test sur une zone du tatouage s’il pense que le tatouage sera difficile à enlever au laser. Les séances de détatouage au laser se déroulent en général en hiver. Le médecin pourra vous prescrire une crème anesthésiante à appliquer avant la séance sur le tatouage car les impacts de laser peuvent en effet parfois être douloureux. Il vous indiquera ensuite les mesures de désinfection et de soin de la zone traitée, et vous rappellera qu’il faut éviter de l’exposer au soleil pour éviter les cicatrices brunes. Il est généralement nécessaire de réaliser plusieurs séances de laser, séparées le plus souvent de deux mois d’intervalle.
Le détatouage au laser est un acte médical qui doit être effectuée par un praticien entraîné et habitué au maniement du laser

 

 

Interview Dr Corinne DUPIN CAPEYRON 20 cours Gambetta 33400 Talence

– Les lasers pigmentaires (laser tâches brunes)

Il s’agit de lasers Q switched ou déclenchés : Yag , Alexandrite

– Quelle est leur longueur donde ?

La longueur d’onde des lasers pigmentaires varie de 532 à 1064 nm

– Quelle est la cible de ce type de laser ?

Les cibles du laser pigmentaire sont :

  • pigment endogène : la mélanine
    On distingue deux types de mélanine : la noire (eumelanine) et la rousse (phaeomelanine) caracteristique des phototypes clairs et des peaux rousses.
  • pigment exogène : les tatouages située dans la tige pilaire et le bulbe du poil.

– On distingue donc deux types de lésions pouvant être traitées par ce type de laser. Pouvez-vous détailler ?

  • Les lésions pigmentaires

    – indications majeures : lentigos solaires et aussi keratoses seborrheiques débutantes et planes ; les résultats sont obtenus après un seul passage et sont excellents .
    dautres lésions plus rares peuvent bénéficier de ce traitement avec des résultats plus aléatoires nécessitant une zone test avant le traitement comme les taches café au lait
    – contre indications : melasma et pigmentations post inflammmatoires avec risque daggravation de la pigmentation
    – les suites du laser sont simples mais marquantes : formation dune croutelle qui séliminera une dizaine de jours après la séance sans laisser de cicatrice
    – les complications sont rares : cicatrices en cas de puissance trop élevée , hyper et hypo chromies regressives .
    – en conclusion : excellents résultats sur les lentigos solaires si lon reste prudent sur les peaux foncées , si lon sait attendre pour juger du résultat et éviter lexposition solaire le mois suivant la séance de laser .

  • Les tatouages

ce sont des inclusions de pigment dans le derme ou lhypoderme
les résultats sont excellents sur des tatouages ornementaux professionnels noirs et de petite taille
1 à 5 passages sont nécessaires espacés dau minimum 2 mois
on pourra utiliser de la crème Emla comme anesthesique local 1 heure ½ avant la séance de laser
les tatouages seront plus difficiles à enlever
si le pigment est en quantité importante
si le pigment est profondément situé
si la taille des particules de pigment est grande
ces caractéristiques se retrouvent donc dans les tatouages amateurs qui seront donc souvent plus difficiles à éliminer .
si le pigment est coloré ( le bleu et le vert sont des couleurs très résistantes)
cas particuliers :
+ tatouages cosmétiques : parfois résistants aux traitements lasers imposant alors une abrasion ; il est donc toujours recommandé de pratiquer une zone test.
+tatouage traumatique :très bon résultat ; attention toutefois à la poudre de pistolet darmes.
+tatouage iatrogène médicamenteux : résultats variable
+tatouages colorés : les résultats sont souvent décevants recommandant une zone test.
complications : cicatrices , hyper ou hypochromies , virage du pigment cosmétique
conclusion : très bon résultats dans l’ensemble
parfois décevants sur les tatouages amateurs , polychromes et cosmétiques

Voir aussi :

Tatouage : conseils pour la réalisation d’un tatouage

Fiche d’information de la Société Française de Dermatologie sur le détatouage au laser

 

SOIGNER L’ACNE AU LASER : le laser contre l’acné

Soigner l’acné au laser

Comment soigner l’acne au laser? Quels sont les lasers utilisés pour diminuer les boutons d’acné?

Qu’est-ce qu’un laser?

Les lasers sont des sources de lumière particulière, car elle est composée de photons d’une seule longueur d’onde. On parle de lumière cohérente.

Comment fonctionne un laser sur la peau?

Selon la longueur d’onde, la lumière laser va être absorbée par l’hémoglobine pour les lasers vasculaires, ou chauffer la peau pour les lasers infrarouge

Pourquoi utiliser le laser dans l’acné

En France, 6 millions de personnes souffrent d’acné ce qui entraîne 5,4 millions de prescriptions médicales. Plus de 30 % des femmes adultes présentent une acné « tardive » (acné de la femme) et supportent mal les traitements locaux souvent trop agressifs.

L’intérêt du laser est de traiter l’acné sans les risques que comportent les traitements par voie orale (antibiotiques, isotrétinoïne… ).

Plusieurs sources de lumière ont été essayées pour traiter l’acné : la lumière bleue, le laser vasculaire à colorant pulsé, la photothérapie dynamique, et surtout le laser diode 1450 nm, situé dans l’infra rouge.

Le mécanisme de l’acné comporte notamment une hypertrophie et une hyersécrétion des glandes sébacées mais aussi la prolifération d’une bactérie appelée Propionibacterium acnes

L’action des lasers sur l’acné se fait soit

  • par une réduction de la charge bactérienne de P. acnes, notamment sous l’effet les lumières bleues (effets variables d’un sujet à l’autre, et avec un taux élevé de récidives à l’arrêt du traitement), dans une moindre mesure les lumières rouges ayant un effet anti inflammatoire moins important que les traitements conventionnels notamment antibiotiques, mais aussi les lumières pulsées et les lasers vasculaires.
  • soit par la réduction de la taille des glandes sébacées et de la production de sébum au moyen des lasers à infrarouge (notamment diode Smoothbeam (1 450 nm) et Aramis (1 540 nm) ). Les publications sur l’efficacité du laser diode semblent prometteuses notamment dans l’acné de la femme notamment lorsqu’elle est microkystique. On peut aussi utiliser hors AMM la photothérapie dynamique (PDT) consistant à appliquer un produit photosensibilisant pendant 30 minutes à 3 heures sur la peau acnéique, puis on irradie cette zone avec une lumière.

 

Soigner l’acne au laser, c’est efficace?

Les lasers sont efficaces sur les lésions inflammatoires (boutons rouges), mais leur efficacité semble de courte durée, car les récidives à  l’arrêt sont fréquentes

Concernant les lésions rétentionnelles (microkystes, points noirs et blancs), les lasers réduisent la sécrétion de sébum, diminuent la taille des glandes sébacées et resserrent les pores dilatés après un nombre minimal de séances (4 séances).

Comment se passe une séance de soin de l’acne au laser?

Le traitement au laser se fait sur peau démaquillée, avec port de coques ou de lunettes de protection des yeux.

L’impact laser provoque un picotement et de la chaleur : la peau est rouge pendant quelques heures apres la seance de laser acne.
Il est possible d’observer une aggravation transitoire de l’acné notamment si aucun traitement anti acné n’a été effectué avant les séances de laser.

On évite de principe le laser pendant la grossesse.
Il existe aussi des lasers pour lutter contre les cicatrices d’acné

Quelles sont les espoirs de l’acne au laser?

Il semblerait que la longueur d’onde de 1 708 nm, plus longue que celles qu’on utilise actuellement, détruirait électivement la glande sébacée car elle pénètre plus profondément

Une technique « à l’or », semble-t-il aussi efficace sur les lésions inflammatoires et rétentionnelles, consiste à appliquer une suspension de microparticules de 0,150 microns, recouvertes par de l’or inerte. On masse ces particules pour les faire pénétrer dans les pores de la peau et on nettoie le reste de la suspension non pénétrée puis on irradie avec un laser à diode à 810 nm (LightSheer®) en faisant deux passages à 1 min d’intervalle. Il faut plusieurs séances assez onéreuses pour obtenir un résultat probant.

Que penser des lumières bleues et rouges en vente sur Internet pour traiter l’acné?

On trouve sur Internet des lampes émettant une lumière bleue ou rouge (parfois associée à un spectre infrarouge), cependant leur puissance est bien inférieure aux lasers et lampes utilisés par le médecin.

En savoir plus

Faire une recherche au sujet de cette pathologie sur Pubmed

EFFACER LES TACHES BRUNES AU LASER : laser sur les pigmentations

Les taches brunes au laser

Taches brunes
Taches brunes

Lasers pigmentaires

Plusieurs lasers pigmentaires sont utilisés pour le traitement des taches brunes au laser :

  • Laser Rubis

Le laser rubis émet une longueur d’onde rouge de 694 nm, sélectivement absorbée par les mélanosomes.

  • Laser alexandrite

Le laser alexandrite émet une longueur d’onde 755 nm

  • Le laser Nd-YAG

Le laser Nd YAG émet une longueur d’onde 1 064 nm

Ces trois lasers sont dits « déclenchés », ou Q-switched : ils sont peu douloureux et permettent une cicatrisation complète en une dizaine de jours.

On les utilise dans le traitement des taches brunes de type lentigines (lentigo et séquelles de coupe de soleil dans le dos),les taches de rousseur, les taches café-au-lait, le nævus de Becker, le nævus d’Ota ou les taches mongoliques, les pigmentations induites par l’amiodarone

Lasers non pigmentaires

Des lasers non pigmentaires, comme le CO2 et l’erbium-YAG, sont quelquefois utilisés mais ils sont plus destructeurscar ils carbonisent la peau, et laissent davantage de cicatrices.

Cependant, on a tendance à associer au cours d’un même traitement des lasers différents : le laser CO2 pour détruire les mélanocytes, puis l’alexandrite pour éliminer secondairement la mélanine dermique.

Interview Dr Corinne DUPIN CAPEYRON 20 cours Gambetta 33400 Talence

Les lasers pigmentaires (laser taches brunes)

Il s’agit de lasers Q switched ou déclenchés : Yag , Alexandrite

– Quelle est leur longueur donde ?

La longueur d’onde des lasers pigmentaires varie de 532 à 1064 nm

– Quelle est la cible de ce type de laser ?

Les cibles du laser pigmentaire sont :

  • pigment endogène : la mélanine
    On distingue deux types de mélanine : la noire (eumelanine) et la rousse (phaeomelanine) caracteristique des phototypes clairs et des peaux rousses.
  • pigment exogène : les tatouages située dans la tige pilaire et le bulbe du poil.

– On distingue donc deux types de lésions pouvant être traitées par ce type de laser. Pouvez-vous détailler ?

  • Les lésions pigmentaires

    – indications majeures : lentigos solaires et aussi keratoses seborrheiques débutantes et planes ; les résultats sont obtenus après un seul passage et sont excellents .
    dautres lésions plus rares peuvent bénéficier de ce traitement avec des résultats plus aléatoires nécessitant une zone test avant le traitement comme les taches café au lait
    – contre indications : melasma et pigmentations post inflammmatoires avec risque daggravation de la pigmentation
    – les suites du laser sont simples mais marquantes : formation dune croutelle qui séliminera une dizaine de jours après la séance sans laisser de cicatrice
    – les complications sont rares : cicatrices en cas de puissance trop élevée , hyper et hypo chromies regressives .
    – en conclusion : excellents résultats sur les lentigos solaires si lon reste prudent sur les peaux foncées , si lon sait attendre pour juger du résultat et éviter lexposition solaire le mois suivant la séance de laser .

  • Les tatouages

ce sont des inclusions de pigment dans le derme ou lhypoderme
les résultats sont excellents sur des tatouages ornementaux professionnels noirs et de petite taille
1 à 5 passages sont nécessaires espacés dau minimum 2 mois
on pourra utiliser de la crème Emla comme anesthesique local 1 heure ½ avant la séance de laser
les tatouages seront plus difficiles à enlever
si le pigment est en quantité importante
si le pigment est profondément situé
si la taille des particules de pigment est grande
ces caractéristiques se retrouvent donc dans les tatouages amateurs qui seront donc souvent plus difficiles à éliminer .
si le pigment est coloré ( le bleu et le vert sont des couleurs très résistantes)
cas particuliers :
+ tatouages cosmétiques : parfois résistants aux traitements lasers imposant alors une abrasion ; il est donc toujours recommandé de pratiquer une zone test.
+tatouage traumatique :très bon résultat ; attention toutefois à la poudre de pistolet darmes.
+tatouage iatrogène médicamenteux : résultats variable
+tatouages colorés : les résultats sont souvent décevants recommandant une zone test.
complications : cicatrices , hyper ou hypochromies , virage du pigment cosmétique
conclusion : très bon résultats dans lensemble
parfois décevants sur les tatouages amateurs , polychromes et cosmétiques

Voir l’article detatouage au laser

LASER CONTRE LA CELLULITE : mieux comprendre la technique du laser anti-cellulite

Laser anti cellulite

Traitement de la cellulite

Qu’est-ce qu’un laser ?

Un laser est un appareil capable d’émettre des rayons ayant une seule longueur d’onde
Le principal laser pouvant présenter un intérêt dans la prise en charge de la peau d’orange est le laser émettant en infra rouges
Les infra rouges ont en effet pour principal effet de chauffer, or la graisse (adipocytes de la cellulite) a pour particularité de fondre à partir d’une assez basse température (environ 55°C)

Quel peut être l’intérêt d’un laser dans la cellulite ?

Le laser émettant en infra rouge (laser utilisé généralement dans la prise en charge des rides) pouvant être utilisé dans la prise en charge de la peau d’orange va en fait avoir une action en particulier sur les couches profondes de la peau en chauffant ces dernieres.
Le laser anti cellulite est :

  • introduit sous la peau par une canule (un peu comme pour la liposuccion contre la cellulite) : il s’agit de l’endo lipolyse laser, où le laser a une action directe sur les adipocytes en les faisant « fondre » par sa chaleur, mais cet effet n’est visible qu’apres deux mois. Différence importante avec la liposuccion qui consiste simplement à aspirer la graisse provoquant la cellulite, le laser agit aussi sur les fibres collagènes en provoquant leur rétraction (qui commence à s’observer 4 mois apres la seance de laser contre la cellulite), ce qui limite le risque de laxité de la peau apres destruction de la graisse provoquant la cellulite, comme on l’observe lors d’une liposuccion chirurgicale. De même le laser a tendance à coaguler les vaisseaux qui entrent au contact de son faisceau, ce qui limite le risque d’hématome, qui est un effet secondaire fréquent de la liposuccion chirurgicale

  • ou alors le laser est utilisé directement sur la peau (exo lipolyse laser) : l’action du laser en exo lipolyse sur la peau est proche de celle qui est recherché dans les rides : acquérir un remodelage des couches profondes de la peau et augmenter la tonicité de la peau, ceci permettrait donc d’atténuer l’aspect de peau d’orange par une action sur la densité et l’élasticité de la peau, mais cette technique peut endommager les tissus cutanés sus jacents.

Les lasers généralement utilisés dans la prise en charge de la cellulite sont des lasers à basse énergie qui sont associés à un phénomène de succion, de refroidissement de contact et de massage.
Deux applications hebdomadaires de laser sont recommandées pendant six semaines.
Ils engendrent des ecchymoses.

D’ou la recherche de nouvelles techniques laser contre la cellulite telles que la cryolipolyse ou la lipolyse par ultrasons à haute ou basse fréquence.

De même, on cherche des techniques ayant moins d’effets secondaires que le laser, tels que la radiofréquence : elle consiste à faire passer un champ électrique à travers la peau. La polarité de ce champ électrique est alternée des millions de fois par seconde en entraînant un mouvement des particules dans ce champ. La résistance du tissu à ce mouvement de particules finit par engendrer de la chaleur dans la peau. La chaleur est donc générée par la résistance de la peau au flux des particules dans le champ électrique et pas par labsorption de photons comme pour le laser ce qui engendre moins d’effets secondaires que le laser. Le réchauffement tend simplement à faire « fondre » la graisse contenue dans les cellules graisseuses.

Comme pour le laser on peut refroidir la peau, ceci a pour but de distribuer la chaleur dans les couches plus profondes.

Comme pour le laser, on peut associer le vide par succion et le massage sur les tissus

Les effets secondaires de la radiofréquence sont donc moindres que ceux du laser, parmi ceux ci on peut citer

  • irritation,
  • gonflement,
  • petites ecchymoses
  • les brûlures et les cicatrices sont le plus provoquées par lutilisation dénergies trop élevées

 

Que peut on faire d’autre contre la cellulite ?

La cellulite peut être combattue au moyen de divers traitements anti cellulite, qu’il est souvent utile de répéter et associer, parmi lesquels on peut citer :

Les cremes contre la cellulite (cremes anti-cellulite, cremes anti-capitons… ) :

le plus souvent à base de caféine ou d’actifs drainants, les crèmes contre la cellulite n’ont qu’une efficacité transitoire… en savoir plus sur les cremes anti cellulite

Le sport anti-cellulite :

toute activité physique et sportive soutenue aide à lutter contre l’accumulation de graisse. Le sport est une des bases du traitement de la cellulite, certains exercices permettent de muscler préférentiellement les zones de stockage comme les fesses ou les cuisses… en savoir plus sur les exercices anti cellulite

Les régimes contre la cellulite :

c’est l’autre pierre angulaire du traitement contre la cellulite… en savoir plus sur les regimes anti cellulite

Les traitements médicaux contre la cellulite :

Cellulo lipolyse

Cryolipolyse

Drainage lymphatique

Mesotherapie – cellulite

Ultrasons – cellulite

Infra rouges – cellulite

Palper-rouler, endermologie ® (Cellu-M6 ®)

Les traitements de chirurgie contre la cellulite : liposuccion ou lipoaspiration, plasties…

 

 

RIDES AU LASER : traitement et soin des rides au laser

Laser anti rides

Traitement des rides au laser
Traitement des rides au laser

Quels sont les lasers ayant une activité sur les rides et les cicatrices ?

Deux grands types de lasers peuvent avoir une activité sur les rides et les cicatrices (comme les cicatrices d’acné par exemple) : les lasers ablatifs ou abrasifs et les lasers visant l’eau du derme

Les lasers abrasifs : ils visent l’eau de l’epiderme et du derme

Les lasers ablatifs provoquent une carbonisation des tissus. Ils peuvent avoir une activité plus ou moins intense et profonde selon le type de laser. Les lasers les plus abrasifs provoquent un « resurfaçage » cutané, véritable abrasion et carbonisation de l’épiderme du visage, réalisée sous anesthésie générale et nécessitant des soins et des pansements prolongés.

Les lasers visant l’eau contenue dans le derme

Ces lasers contre les rides ne touchent donc pas les couches superficielles de la peau (l’épiderme) car elles sont protégées par un système de refroidissement. Ce type de laser a donc beaucoup moins d’effets secondaires que les lasers ablatifs profonds (« resurfacage ») qui carbonisent l’épiderme. Ce type de laser contre les rides a pour effet de « chauffer » le derme (la couche profonde de la peau), ce qui provoque une formation de nouveaux collagene et élastine dans les couches profondes de la peau. La peau est donc « plus remplie » de collagene, plus élastique et tonique, plus eclatante et les ridules ont donc tendance à se combler et à s’atténuer. On parle de « remodelage » des rides au laser
Il faut généralement plusieurs séances (espacées d’un mois environ) avant de noter une efficacité. Les séances ont generalement lieu en hiver, à distance du soleil. Le laser de remodelage des rides s’effectue en général après avoir appliqué une crème anesthésiante une à deux heures avant la séance.

Interview

 Dr Corinne DUPIN CAPEYRON

20 cours Gambetta 33400 Talence

traitement de la peau au laser, epilation laser

Le laser remodelage (laser contre les rides)

Ce type de laser est utile dans le traitement du vieillissement cutané

– Quel est leur longueur donde ?

. emission en infra rouge :

1064 : Lyra ®, medlite ®
1450 : smoothbeam ®
1540 : erbium glass ®, aramis ®
. emission dans le visible : IPL, colorant pulse, KTP, alexandrite , diode,..

  • Quelle est la cible de ce type de laser ?

L’eau du derme

– Quels sont les effets tissulaires du laser remodelage ?

action thermique sur le fibroblaste avec formation de néocollagene et donc restructuration du derme ; pas deffet sur lépiderme .
Confirmation par echographie , histologie , étude du microrelief de la peau et de son elasticité .

Les conséquences sont une amélioration des propriétés mécaniques délasticité et de la fermeté de la peau avec un aspect de peau plus « pleine » induisant une amélioration de surface avec légère atténuation des rides surtout de la patte doie , amélioration du teint , resserrement des pores de la peau . Les résultats sont obtenus 4 à 6 mois après le traitement .

Ce type de laser permet un traitement du visage , du cou , du décolleté et du dos des mains .

Il n’a pas deffets secondaires patents

  • Combien de séances faut-il prévoir ?

1 séance mensuelle pendant 4 mois puis 2 séances annuelles dentretien.

– Une conclusion ?

Cette technique indolore est particulièrement indiquée pour accompagner le vieillissement cutané et ralentir les effets du temps mais il ny a aucun effet lifting .

  • Y a-t-il des indications plus récentes à préciser pour ce type de laser ? Des associations possibles à d’autres techniques cosmétiques ?

On peut citer les cicatrices , les vergetures et l’acné

Des associations sont possibles avec

Formulaire d’information (conçu et validé par le groupe Laser de la Société française de dermatologie) destiné aux patients, avant la réalisation d’un traitement abrasif du visage par laser de resurfaçage CO2 ultra-pulsé.

But et rythme du traitement

Le but du traitement laser est une abrasion de la peau d’une zone du visage ou du visage entier à l’aide d’un laser CO2 ultra-pulsé ou scanné, dans l’intention de diminuer :

  • les signes du vieillissement solaire (taches, élastose, rides superficielles),

  • les cicatrices d’acné.

Le traitement est réalisé en une seule séance :

  • sous anesthésie locale ou locorégionale par un anesthésique injectable, entraînant une sensation de brûlure pendant quelques secondes. Le risque essentiel de l’anesthésie locale injectable est une allergie au produit anesthésique. Ce risque est rare,

  • ou, le plus souvent, sous anesthésie générale. Toute anesthésie générale entraîne un risque exceptionnel, évalué à 1/12000.

Pour le traitement des paupières, les yeux seront protégés par une coque.

Une fois l’anesthésie effectuée, le médecin va pratiquer une abrasion progressive de l’épiderme par photovaporisation puis une photocoagulation du derme superficiel qui se rétracte et provoque un effet « tenseur » cutané plus ou moins important selon la laxité de la peau.

Douleur

Elle peut être présente en fin d’intervention et durant les premiers jours. Il s’agit d’une sensation diffuse de chaleur ou de brûlure au niveau de la zone traitée. Une prescription d’antalgiques sera faite par le médecin.

Suites immédiates

Immédiatement après le traitement, le derme est mis à nu et on observe uen rougeur, un œdème (gonflement) et un suintement. Ceci va nécessiter une cicatrisation dirigée pendant 8 jours.

Des pansements seront réalisés jusqu’à cicatrisation complète, obtenue en 10 à 15 jours, selon la zone traitée. Des croûtes peuvent se former et ne sont pas souhaitables. Les soins postopératoires, dont le médecin expliqera les modalités, sont destinés à éviter leur formation car elles seraient susceptibles de favoriser des cicatrices.

En cas de fièvre ou de douleur empêchant le sommeil, tiraillements et irritabilité, ainsi qu’une relative intolérance aux produits de beauté habituels sont fréquents pendant les 2 à 3 mois suivant.

Une protection solaire est indispensable pendant 6 mois.

Complications

Des complications telles qu’infection virale (herpès) ou microbienne, poussée d’acné ou de rosacée, hyperpigmentation (surtout sur les peaux fonçées), grain de milium (petits kystes blancs), hypopigmentationn cicatrices hypertrophiques sont possibles mais rares, l’ectropion de la paupière inférieure est exceptionnel. Un traitement antiviral sera prescrit avant et dans les jours qui suivent le traitement laser.

Les produits utilisés pour la désinfection de la peau peuvent aussi donner, rarement, une allergie. Il est donc important que le patient signale toutes les allergies qu’il a eues au cours de sa vie.

Des réactions gênantes pouvant se produire avec la prise de certains médicaments (Roaccutane), tout traitement médicamenteux en cours ou commencé pendant le traitement laser doit être signalé.

Absence de cotation de cet acte médical dans la nomenclature de la Sécurité Sociale.

Aucun remboursement n’est possible et aucun arrêt de travail ne pourra être accordé pour cet acte à visée esthétique.

Autres techniques de rajeunissement

Il existe de très nombreuses techniques de rajeunisssement cutané. On peut citer parmi celles-ci :

Le photo rajeunissement à la lumière intense pulsée Le peeling Les injections de toxine botulique (Botox ®) dans les rides Les injections de comblement des rides (acide hyaluronique… )

 

LASER CICATRICE : le laser pour les cicatrices

Laser et cicatrice

laser dermatologue
Dermatologue effectuant du laser

Le laser est une machine émettant un faisceau de photons de même longueur d’onde

On peut utiliser plusieurs lasers pour atténuer les cicatrices

Ils ont fait l’objet de quelques publications. Leur maniement nécessite des précautions et un opérateur entraîné.

On utilise principalement deux types de lasers

Lasers non ablatifs

Il s’agit de lasers qui ne carbonisent pas la peau pour en enlever des couches

Laser vasculaire

On peut utiliser le laser vasculaire (visant les vaisseaux), notamment dans les cicatrices encore rouges c’est à dire assez récentes. Les cicatrices anciennes, blanches, sont plus difficiles à traiter.

Parmi les lasers vasculaires, le laser à colorant pulsé permet parfois une amélioration de l’aspect, de la texture, et de la rougeur des cicatrice

Laser excimer

Le laser excimer aurait quant à lui plus d’effet sur les cicatrices blanches

Laser pigmentaire

Il a un intéret en cas de cicatrice ayant bruni au soleil (pigmentation post inflammatoire)

Lasers ablatifs

Ce sont des lasers carbonisant les couches superficielles de la peau afin de les exfolier

Le mode de fonctionnement de ces lasers est d’exfolier les couches superficielles de la peau afin de les lisser et de stimuler la régénérescence des fibres profondes.
Ils présentent un risque de taches brunes réactionnelles particulièrement sur les peaux mates.

Autres types de « lasers »

Lumière Pulsée Intense (IPL)

La lumière intense pulsée n’est pas à proprement parler un laser, mais une lampe flash sur laquelle on applique des filtres
La lumière intense pulsée aiderait à restructurer les fibres collagènes au fil des séances.

Radiofréquence

La radiofréquence, fréquemment utilisée dans le traitement de la cellulite augmenterait la production de collagène par effet thermique.

Lasers fractionnels

Les lasers fractionnels dispensent leur faisceau laser de manière fractionnée
Ils peuvent être ablatifs et non ablatifs.
Les laser non ablatifs et fractionnels semblent diminuer l’importance des cicatrices.

Autres traitements des cicatrices

il existe de nombreuses autres techniques de soin des cicatrices

 

LASER : traitement de la peau au laser

Laser pour la peau

L’utilisation des lasers est très fréquente sur la peau

Qu’est-ce qu’un laser?

Les lasers sont des sources de lumière particulière, car elle est composée de photons d’une seule longueur d’onde. On parle de lumière cohérente.

Comment fonctionne un laser sur la peau?

La longueur d’onde du faisceau laser

Selon la longueur d’onde, la lumière laser va être absorbée par 3 chromophores naturels dans la peau :

l’hémoglobine des globules rouges du sang,

la mélanine et les pigments des tatouages

et l’eau

La durée d’émission du faisceau laser

Selon la durée d’émission du laser, l’action va différer grandement sur la peau

Si la durée d’émission du laser est beaucoup plus courte que le temps de refroidissement de la cible, la chaleur générée dans la cible n’a pas le temps de diffuser alentours et d’y créer des dégats. On parle de photothermolyse sélective.

Si la durée d’émission est plus longue, il y a diffusion modérée de chaleur. On parle de photocoagulation sélective.

Si la durée d’émission est beaucoup plus grande, la diffusion de chaleur à est importante, aboutissant à une photocoagulation (températures de 50 à 90°C pendant environ une seconde) voire une volatilisation (>100°C pendant quelques microsecondes à quelques dixièmes de secondes).
Une mention spéciale aux lasers Q-Switched (ou lasers « déclenchés ») pour lesquels la durée d’impulsion est si brève que la chaleur générée au niveau de la cible n’a pas le temps de diffuser alentours. Il se produit alors une variation brutale du volume de la cible : c’est l’effet photomécanique.

Lasers vasculaire

Leur cible est l’hémoglobine des globules rouges avec deux pics d’absorption à 530 et 577 nanomètres.

On peut citer le laser Nd-YAG encore appelé laser KTP et les lasers pulsés à colorant

Leurs indications principales sont l’angiome plan et les petits vaisseaux la rosacée (couperose au laser), les angiomes stellaires, les varicosités

Lasers pigmentaires

Leur cible est la mélanine ou pigment de la peau, et accessoirement le pigment des tatouages

On peut citer les lasers Alexandrite, Rubis et les Nd-YAG le plus souvent en mode déclenché (« Q-switched »)

Les indications sont le détatouage au laser, l’hirsutisme, l’hypertrichose, les folliculites de la barbe, les poils incarnés et bien sur les épilations « esthétiques » ou de confort (epilation laser)

A noter qu’il est dorénavant possible d’épiler au laser les peaux noires

Lasers ablatifs

Leur cible est l’eau. Il s’agit principalement des lasers CO2 et Erbium

Laser CO2 continu

Ce laser provoque une volatilisation des tissus, avec émission de fumées, qui sont potentiellement toxiques et infectantes (Papillomavirus) d’où l’utilisation d’un aspirateur de fumées et d’une protection du médecin par masque, lunettes, gants et blouse. On peut l’utiliser de deux façons :

En mode focalisé

Il devient un bistouri qui coupe en coagulant, pour enlever des lésions.

En mode défocalisé

Le faisceau est plus large ce qui permet une volatilisation des tissus sur une plus grande surface.

Ses indications sont les verrues rebelles au traitement, les condylomes et la papulose bowenoide, les botriomycomes, le rhinophyma de la rosacée

Laser CO2 pulsé et Erbium

Ces 2 lasers provoquent une exfoliation épidermique avec une atteinte modérée du derme superficiel provoquant un lissage et une synthèse secondaire de collagène dans les couches profondes, donc un comblement

Les indications sont représentées par les rides peu profondes, notamment péri-buccales et péri-oculaires, les cicatrices en creux peu profondes…

COUPEROSE AU LASER : traitement laser de la rosacée et de la couperose du visage

Laser contre la couperose

La couperose télangiectasique (avec petits vaisseaux) constitue une bonne indication des lasers vasculaires.

Combien de séances de laser?

Il faut en général 3 séances pour obtenir un bon résultat, mais celui-ci est rarement durable car la couperose a tendance à récidiver après quelques années.

Pour certains patients, il est même nécessaire d’effectuer des séances d’entretien environ une fois par an.

Interview Dr Corinne DUPIN CAPEYRON 20 cours Gambetta 33400 Talence

traitement de la peau au laser, epilation laser

– Les lasers vasculaires (laser couperose)

Il s’agit de : Laser à colorant pulsé
Laser KTP
Laser ND Yag
Lampes pulsées filtrées

– Quelle est leur longueur donde ?

La longueur d’onde des lasers vasculaires varie de 530 à 1000 nm

– Quelle est la cible de ce type de laser ?

Le laser vasculaire a pour cible l’hemoglobine située dans les globules rouges du sang

– Le laser vasculaire va donc agir sur les lésions contenant des vaisseaux. Y a-t-il des types de lasers agissant plutot sur certains types de vaisseaux ? Si oui, quel laser utiliser préférentiellement selon la lésion vasculaire ?

Le KTP est préféré si la rougeur sassocie aux télangiectasies
Les lampes donnent dexcellents résultats sur lerythrose du cou et les lésions du decolleté
1 à 3 passages sont necessaires espacés de 2 mois minimum comme pour toute technique laser on évitera lexposition solaire au minimum 3 semaines avant et 3 semaines après la séance
Effets secondaires : selon le laser utilisé : purpura, œdème, érythème, croutelles
Le refroidissement des lasers de nouvelle génération permet datténuer la douleur ( picotements , brulures ) inhérente à la technique
Les complications sont les troubles pigmentaires en cas de non respect des consignes solaires

ENLEVER UN KYSTE AU LASER : peut-on se débarrasser de kystes au laser?

Enlever un kyste au laser

Le kyste épidermoide ou sébacé est une tumeur bénigne très fréquente de la peau, constitué d’une poche ou enveloppe, souvent très bien délimitée, tapissée sur sa face interne d’un épithélium, et contenant du sébum (substance blanche et ayant une odeur caractéristique)

Evolution du kyste

Le kyste cutané de petite taille peut parfois régresser spontanément. Cependant, lorsque le kyste atteint environ un centimètre de diamètre, la régression spontanée devient rare. Il est donc souvent décidé de l’enlever, d’autant que le kyste peut devenir gênant sur les zones d’appui, ou douloureux lors d’épisodes inflammatoires (par fissuration de la poche, ou surinfection). Ces épisodes inflammatoires peuvent donner un abcès.

Se débarrasser d’un kyste

Tout dépend de l’état du kyste :

S’il est inflammatoire (rouge et douloureux),

Le kyste est inflammatoire, souvent surinfecté et abcédé

Voir soigner un kyste inflammatoire

Soit il est indolore et il n’est pas rouge

Kyste de grande taille

Voir l’article enlever un kyste

Kyste de petite taille, de diagnostic certain

On peut alors envisager le laser CO2

Le laser CO2 permet une vaporisation des tissus. Cette technique peut être envisagée lorsqu’il existe des kystes superficiels, de diagnostic certain (il n’y aura pas d’analyse au laboratoire) sous anesthésie locale

Le médecin incise la peau au laser CO2 en mode focalisé, puis le contenu du kyste est vidé.

Ensuite le médecin vaporise la paroi du kyste en mode défocalisé.

La cicatrice obtenue est souvent de petite taille mais souvent en creux.

GRAIN DE BEAUTE AU LASER : peut-on enlever un point de beauté au laser?

Enlever un grain de beauté au laser?

La peau est constituée de deux couches posées l’une sur l’autre, l’épiderme en superficie et le derme en profondeur.

Tout acte qui atteint le derme risque de provoquer une cicatrice.

Qu’est-ce qu’un grain de beauté?

Un grain de beauté est un amas de cellules pigmentaires, les mélanocytes et il a généralement une composante dermique, ce qui signifie que l’ablation du grain de beauté, si elle est complète et emporte sa partie profonde dermique, qu’elle soit réalisée au bistouri ou au laser, risque de créer des lésions dans le derme et donc de provoquer une cicatrice.

Cicatrice après avoir enlevé un grain de beauté

La décision de faire enlever un grain de beauté doit toujours être prise en sachant que ce risque cicatriciel existe. Si le risque est acceptable lorsque l’ablation du grain de beauté est réalisée pour raison médicale (lésion douteuse dont on souhaite l’analyse), il l’est moins lorsqu’il s’agit d’un acte esthétique.
La qualité de la cicatrice dépendra quant à elle de nombreux facteurs tels que la profondeur et la largeur de l’ablation (plus elle est profonde et large, plus le risque cicatriciel est important), les soins apportés à la plaie (application de crèmes, de pansements qui favorisent la cicatrisation…) et surtout la propension de votre peau à faire de belles cicatrices. On dit en effet souvent que ce n’est pas le médecin qui fait une belle cicatrice mais le patient.

Différence entre laser et chirurgie

Au sujet des techniques d’ablation, il faut savoir que la différence principale entre le laser et le bistouri réside dans leur mode d’action : le bistouri coupe et le laser détruit en carbonisant. Cependant, l’acte d’ablation d’un grain de beauté au laser est un véritable acte chirurgical, au même titre que l’acte classique au bistouri.
Le traitement au laser présente des avantages et des inconvénients comparativement au bistouri. Le laser permet de déterminer plus facilement la profondeur de l’intervention (donc de la réduire pour diminuer le risque cicatriciel) et il ne fait pas saigner. Il a par contre des inconvénients dus à son mode d’action qui est la carbonisation, c’est-à-dire la destruction de la lésion : le grain de beauté étant détruit, il n’est pas possible de l’envoyer en analyse. Ceci ne permet donc pas d’avoir la preuve que le grain de beauté est bénin et la technique au laser doit par conséquent être réservée aux grains de beauté pour lesquels il existe une certitude de bénignité rien qu’en les observant. L’absence d’analyse a un autre inconvénient : il est impossible de savoir si tout le grain de beauté été enlevé. Or, s’il reste un peu de grain de beauté dans la peau, il peut « repousser ».

La technique au laser ne permet donc pas de certifier qu’il n’y a pas de risque de récidive du grain de beauté et ne devrait pas être utilisée car toute ablation de point de beauté nécessite une analyse pour certifier de sa bénignité

 

LASER CONTRE LES VERGETURES : le laser anti vergetures

Laser et vergetures

Le laser est une machine émettant un faisceau de photons de même longueur d’onde

On peut utiliser plusieurs lasers pour atténuer les vergetures

Ils ont fait l’objet de quelques publications. Leur maniement nécessite des précautions et un opérateur entraîné.

On utilise principalement deux types de lasers

Lasers non ablatifs

Il s’agit de lasers qui ne carbonisent pas la peau pour en enlever des couches

Laser vasculaire

On peut utiliser le laser vasculaire (visant les vaisseaux), notamment dans les vergetures encore rouges c’est à dire assez récentes. Les vergetures anciennes, blanches, sont plus difficiles à traiter.

Parmi les lasers vasculaires, le laser à colorant pulsé permet parfois une amélioration de l’aspect, de la texture, et de la rougeur des vergetures

Laser excimer

Le laser excimer aurait quant à lui plus d’effet sur les vergtures blanches

Lasers ablatifs

Ce sont des lasers carbonisant les couches superficielles de la peau afin de les exfolier

Le mode de fonctionnement de ces lasers est d’exfolier les couches superficielles de la peau afin de les lisser et de stimuler la régénérescence des fibres profondes.
Ils présentent un risque de taches brunes réactionnelles particulièrement sur les peaux mates.

Autres types de « lasers »

Lumière Pulsée Intense (IPL)

La lumière intense pulsée n’est pas à proprement parler un laser, mais une lampe flash sur laquelle on applique des filtres
La lumière intense pulsée aiderait à restructurer les fibres collagènes au fil des séances.

Radiofréquence

La radiofréquence, fréquemment utilisée dans le traitement de la cellulite augmenterait la production de collagène par effet thermique.

Lasers fractionnels

Les lasers fractionnels dispensent leur faisceau laser de manière fractionnée
Ils peuvent être ablatifs et non ablatifs.
Les laser non ablatifs et fractionnels semblent diminuer l’importance des vergetures.

 

EPILATION LASER PEAU NOIRE : l’épilation au laser des peaux mates

Epilation laser sur peau noire ou mate

Qu’est-ce qu’une peau noire ou mate?

Lorsque vous regardez un objet noir, il vous apparait noir car il absorbe la lumière alors que l’objet blanc la reflète dans votre oeil

Le noir absorbe donc la lumière et c’est pour cela qu’il chauffe au soleil plus que le blanc car il absorbe les infrarouges

La peau mate ou noire comporte à sa superficie une fine couche de pigment plus ou moins foncée qui absorbe les UV et protège les couches profondes de la peau

Au début de l’évolution de l’espèce humaine, tous les hominidés étaient noirs et venaient d’Afrique. Lors des migrations dans l’hémisphère Nord, les hominidés à peau plus claire se sont retrouvés favorisés car ils avaient notamment besoin de moins de soleil pour synthétiser la vitamine D (voir l’article Soleil et peau). Les premiers hommes à peau noire ont donc progressivement disparu de l’hémisphère Nord au fil de l’évolution, plus sujets notamment au rachitisme (carence en vitamine D).

Les peaux mates ou noires ayant la couche de pigment qui empêche la pénétration des UV, ils ont très rarement des coups de soleil (brulures de la peau) contrairement aux peaux claires qui brulent car elles laissent passer les UV dans la peau.

De plus les peaux noires ou mates ont une plus grande tendance à faire des taches brunes lorsqu’on traumatise leur peau car elle est très riche en mélanocytes, les cellules fabriquant la mélanine.

Quel rapport avec le laser épilation?

Le Laser est un appareil émettant faisceau de photons se situant dans le proche infrarouge, entre 700 et 1200 nm. Cette longueur d’onde est absorbée plus particulièrement par la couleur noire ce qui produit un échauffement sélectif de la zone colorée en noir

Ainsi au niveau de la peau, les photons sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la photothermolyse selective.

Il y a donc une compétition chez les peaux noires entre la mélanine du poil et la mélanine de la peau située en superficie

Il faut donc être très prudent lorsqu’on épile les peaux noires ou mates car on risque que la mélanine de la peau absorbe le laser et brule.

Comment fait-on pour épiler les peaux noires ou mates au laser?

Nous avons vu que les laser émettaient des photons dont la longueur d’onde est située en fonction du laser entre environ 700 et 1200 nm

Plus la longueur d’onde est longue, moins le faisceau est puissant mais plus il pénètre dans la peau

Ainsi, les faisceaux lasers plus proches de 1200nm vont chauffer les couches profondes de la peau plus que les superficielles.

Ils auront donc moins de risque d’etre absorbés par la couche superficielle de mélanine qu’ont les peaux noires et mates

Le laser Yag (1064nm) pénetre plus profondément, ce qui protège un peu les peaux mates, mais il ne détruit que des poils fortement pigmentés (heureusement les peaux mates ont souvent des poils noirs).

Les peaux claires sont donc souvent épilées avec un laser puissant (alexandrite à 755nm par exemple) et on utilise un laser moins puissant pour les peaux mates (Nd : Yag à 1064nm en général)

Il faut donc souvent plus de séances sur les peaux mates que claires

CQFD…

Prudence quand même

Le dermatologue sera néanmoins très prudent en utilisant des fluences assez faibles notamment au début, et il pourra faire des touches d’essais de quelques impacts pour voir comment réagit la peau

De plus, il faut respecter les mêmes règles de prudence vis à vis du soleil (pas de soleil sur la zone à épiler quelques mois avant la séance, ni quelques semaines après la séance) car le risque de taches est important

Voir les risques de l’épilation laser

PRIX EPILATION LASER : combien ça coute? tarif de l’épilation au laser

Prix et tarifs de l’épilation au laser

Sauf exception, les tarifs sont libres

Les tarifs de l’epilation laser sont libres car il s’agit d’un acte non remboursé sauf dans quelques cas bien définis (hirsutisme avec trouble hormonal sanguin… )

Acte médical

Le maniement du laser en France doit etre effectue par un docteur en medecine, formé pour ce type de geste.

Ainsi, en France, l’épilation laser est réalisée par un médecin spécialiste du laser. Ceci est un gage de sécurité

Le médecin a effectué le plus souvent une dizaines d’années d’études après le Baccalauréat et il a donc des honoraires indexés sur sa catégorie socio-professionnelle (meme si en France les honoraires des médecins sont très inférieurs à leurs confrères de la plupart des autres pays européens).

Qu’est-ce qui impacte le prix de l’épilation laser?

Les tarifs de l’épilation laser sont definis en fonction de plusieurs criteres :

  • la machine utilisée

certains lasers pour l’epilation sont plus onereux que d’autres. Il faut savoir qu’un laser coute souvent plusieurs dizaines de milliers d’euros et que la maintenance du laser est onéreuse.

  • la surface a epiler

plus la surface est etendue, plus le prix est eleve

  • le nombre de seances :

voir combien de séances d’épilation laser sont nécessaires en fonction de la zone à épiler…

  • la ville dans laquelle on réalise l’épilation laser :

les loyers sont plus élevés à Paris et dans certaines grandes villes, ce qui peut impacter le tarif de l’épilation laser. A l’inverse, plus il y a de médecins pratiquant l’épilation laser dans une ville, plus les tarifs peuvent être concurrentiels.

Le medecin remet generalement un devis esthetique tenant compte de l’ensemble de ces criteres, afin que le patient puisse réfléchir et comparer.

Il faut aussi comparer ce coût à des séances d’épilation à la cire réalisées dans un institut de beauté pendant 5 ou 10 ans, et le ratio est souvent comparable.

Alors combien ça coute?

Les tarifs étant libres ils sont différents d’un cabinet à l’autre et un devis vous sera remis la plupart du temps

On estime qu’environ 80% des poils sont détruits en 4 à 8 séances (voir combien de séances d’épilation laser sont nécessaires en fonction de la zone à épiler)

On peut estimer donc que pour épiler environ 80% des poils d’une zone il faut débourser en tout :

  • quelques centaines d’euros pour une petite zone à épiler (lèvre supérieure, menton… )
  • plusieurs centaines d’euros pour des zones de surface intermédiaire (maillot, aisselles… )
  • voire quelques milliers d’euros pour les grandes surfaces telles que le dos, difficile à épiler et nécessitant de nombreuses séances par exemple.

Faut-il un traitement d’entretien après plusieurs séances d’épilation laser?

Après une épilation laser, peuvent persister quelques duvets voire quelques poils fins.

Ces duvets ne sont pas toujours stables et peuvent redevenir de gros poils noirs surtout s’il y a une stimulation hormonale ou une reprise des épilations à la cire, la pince…

Pour les finitions du traitement, il est donc parfois nécessaire de réaliser :

– soit 2 à 4 séances d’épilation électrique à 3 mois d’intervalle sur les petites zones faciles à anesthésier (menton, levre… );

– soit des séances d’épilation laser « d’entretien », 1 à 2 fois par an

Attention de ne pas confondre épilation laser et épilation à la lumière pulsée

L’épilation à la lumière pulsée est une technique utilisant une lampe flash, souvent moins onéreuse que le laser. Les tarifs peuvent donc être inférieurs

EPILATION LASER : comment ça se passe?

Déroulement d’une séance d’épilation laser

Avant l’épilation laser

Il faut venir avec une zone de peau à épiler exempte d’infections bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours. Si vous avez de l’herpes (herpes génital pour l’épilation du maillot, bouton de fièvre pour l’épilation de la lèvre supérieure), il faut traiter l’éruption au moins deux semaines avant la séance d’épilation laser. Sinon, il convient de reporter la séance.

La zone à épiler ne doit pas avoir été exposée au soleil depuis un à deux mois, et ne pas avoir recu d’auto bronzant ou de stimulateurs du bronzage.

Il faut avoir arreté toute épilation à la cire, la crème, la pince à épiler de la zone à épiler dans les 2 à 3 mois qui précèdent l’épilation laser

Il faut raser la zone à traiter au laser environ 24 à 48h avant la séance.

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance

Pendant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques en métal) pour protéger les yeux.

Il faut enlever tout bijou sur la zone à traiter (piercing… ) avant la séance ainsi que le fond de teint, le rouge à levre…

Le médecin balaye la zone avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Autour de la bouche (épilation de la lèvre ou épilation du menton), il demande à la patiente de fermer la bouche et de mettre la langue entre les dents et la zone où se trouve le laser afin que ce dernier ne touche pas l’émail des dents lorsqu’il passe sur la lèvre

Les impacts laser provoquent un picotement et une rougeur peut apparaitre notamment à l’abouchement des poils en quelques minutes après l’impact

Après la séance d’épilation laser

La zone est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante et antiseptique le soir pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une à 3 semaines à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent

EPILATION LASER : combien de séances pour être épilé(e) ?

Combien de séances d’épilation laser faut-il pour être épilé(e)?

L’épilation laser a eu 20 ans en 2016. C’est une technique qui est bien connue des dermatologues. Il faut noter que l’épilation au laser se démocratise et prend une place de plus en plus importante parmi les soins d’épilation.
En effet, la technique d’épilation au laser est moins douloureuse que l’épilation électrique et contrairement à cette dernière, l’épilation au laser permet de traiter de grandes surfaces (torse, dos, jambes… ).

Nombre de séances à prévoir

On observe une élimination définitive de 80% des gros poils en 4 à 6 séances en moyenne

En moyenne donc, 20% de poils fins persistent et ne répondent pas au laser

Le médecin tente donc souvent d’augmenter la puissance du laser pour chauffer la peau et détruire les poils restants par la diffusion de chaleur

Ceci expose cependant au risque de brulure

Le nombre de séances varie en fonction de plusieurs éléments :

l’age :

il faut souvent plus de séances aux patients plus jeunes

le type de peau :

il faut souvent plus de séances pour les peaux mates car il y a souvent plus de poils et les fluences du laser sont souvent plus faibles par souci de ne pas bruler les patients

la localisation de l’épilation laser :

Jambes, maillot, aisselles : en moyenne 4 à 7 séances

Cuisses, avant-bras : en moyenne 4 à 12 séances

Dos : 4 à 10 séances

Visage (levre, menton): 4 à 12 séances.

EPILATION LASER MAILLOT : épilation du maillot au laser

Epilation au laser du maillot

La demande d’épilation au laser du maillot est fréquente chez la femme (et parfois chez l’homme)

Qu’est-ce qu’un laser? comment ça marche?

Le mot LASER est l’acronyme de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation, qu’on peut traduire par amplification lumineuse par émission stimulée de radiations.

Le laser émet un faisceau de photons de meme longueur d’onde dans le proche infrarouge, entre 700 et 1200 nm. Cette longueur d’onde est absorbée plus particulièrement par la couleur noire ce qui produit un échauffement sélectif de la zone colorée en noir

Ainsi au niveau de la peau, les photons sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la photothermolyse selective.

Les lasers epilation delivrent des photons ayant une longueur d’onde repondant a ces criteres.

Le fonctionnement du laser epilation repose sur la destruction du pigment des poils (la mélanine).

L’épilation au laser est donc efficace surtout sur les poils foncés et les poils en phase de pousse, car ces derniers produisent beaucoup de mélanine.

L’epilation laser detruisant en priorite les poils qui sont en phase de pousse et ceux-ci ne representant qu’en moyenne 15-20% des poils, on considere que seuls environ 15 a 20% des poils sont detruits apres une seance d’epilation laser

Il faut donc realiser plusieurs seances pour espérer epiler toute la zone

De plus, l’épilation au laser doit être utilisée avec prudence sur les peaux pigmentées car elles contiennent beaucoup de mélanine. Il y a alors un risque de destruction de la mélanine de la peau et de création de taches blanches parfois irréversible par le laser épilation

Donc l’idéal pour l’épilation laser est une peau claire avec des poils noirs

Les poils blonds ou blancs et les duvets répondent mal au laser

car ils ne contiennent pas ou peu de mélanine, qui est la cible du laser

L’epilation laser est-elle définitive?

On considère que l’épilation laser est une technique d’ epilation definitive puisque le laser détruit définitivement le poil.

Cependant, au terme d’epilation definitive, on prefere celui d’epilation de longue duree : en effet, il est toujours possible que sous l’influence de facteurs divers (hormonaux notamment), des duvets adjacents aux poils détruits, se mettent a devenir plus epais et fonces. On considere donc que l’epilation laser est definitive mais que le resultat sur la zone de poils est plutot de longue duree : il peut toujours exister une resurgence de poils noirs dans la zone epilee.

Pourquoi l’épilation laser doit-elle etre realisee par un medecin ?

Le maniement du laser en France doit etre effectue par un docteur en medecine, formé pour ce type de geste.

epilation laser dermatologue
Dermatologue effectuant une épilation laser

Il s’agit en effet d’un acte non dénué de risques qui doit etre realise par un operateur entraine. Il existe effectivement des risques de brulure (voir les effets secondaires de l’epilation laser).

De plus, il est important de ne pas passer a cote d’une pathologie hormonale par exemple, provoquant une pousse des poils et seul un medecin peut realiser ce bilan.

Plus de détails dans l’article epilation laser par un dermatologue

Risques de l’épilation laser :

Voir risques de l’épilation laser

Contre-indications à l’épilation au laser :

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours. En cas d’antécédent d’herpes labial (bouton de fièvre) ou d’herpes génital, le médecin peut prescrire un traitement anti herpes à prendre par comprimés ou appliquer en creme quelques jours avant et après la séance de laser
  • diabète déséquilibré,
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir… / risque de bruler un maquillage noir) . Il vaut mieux éviter les impacts laser dans cette zone
  • trouble hormonal
  • peaux bronzées naturellement ou artificiellement : il est recommandé d’éviter toute exposition solaire 2 à 3 mois avant la séance pour un traitement par laser alexandrite, 1 mois pour un traitement par laser Yag. Il ne faut pas traiter non plus les personnes ayant appliquées un bronzage artificiel ou ayant pris des activateurs de bronzage
  • l’epilation au laser est contre-indiquée chez l’enfant
  • l’épilation par laser est contre-indiquée dans certaines maladies de la peau sensibles aux ultra-violets et à la lumière du soleil, appelées photo-dermatoses (allergie au soleil). L’épilation laser est aussi contre-indiquée en cas de prise de médicaments photosensibilisants.
  • par principe on ne pratique pas l’épilation laser chez la femme enceinte, notamment en raison de l’afflux hormonal qui pourrait contrecarrer l’effet du laser sur les poils. Il n’y a donc à priori pas d’ effet néfaste du laser sur le foetus pendant la grossesse : aucune malformation ou anomalie du foetus ou du bébé n’a été rapportée dans la littérature médicale. Si vous vous découvrez enceinte en cours d’épilation laser, il n’y a donc pas de danger pour le bébé, mais on arretera les séances par principe. Le fait d’arrêter temporairement ne semble pas faire perdre le bénéfice des traitements antérieurs.
  • l’épilation au laser utilise parfois une technique de refroidissement de la zone traitée afin notamment de diminuer la douleur des impacts. Les maladies de peau déclenchées par le froid comme l’urticaire au froid par exemple, constituent donc une contre-indication à l’épilation laser.

Combien de séances?

On observe une élimination définitive de 80% des gros poils en 4 à 6 séances en moyenne

En moyenne donc, 20% de poils fins persistent et ne répondent pas au laser

Le médecin tente donc souvent d’augmenter la puissance du laser pour chauffer la peau et détruire les poils restants par la diffusion de chaleur

Ceci expose cependant au risque de brulure

Le nombre de séances varie en fonction de plusieurs éléments :

l’age :

il faut souvent plus de séances aux patients plus jeunes

le type de peau :

il faut souvent plus de séances pour les peaux mates car il y a souvent plus de poils et les fluences du laser sont souvent plus faibles par souci de ne pas bruler les patients

Quel espacement entre les séances de laser?

On essaie de réaliser la séance lors de la repousse des poils (phase anagène) car le poil y est riche en pigment

On essaie de réaliser la séance lors de la repousse des poils (phase anagène) car le poil y est riche en pigment, on respecte donc le plus souvent un espacement de 6 semaines à 3 mois, notamment entre la 2eme et la 3eme séance

Les différents types d’épilations du maillot :

L’épilation du maillot ou du bikini peut être « artistique » ou « intégrale »

L’épilation du maillot « artistique »

L’épilation du maillot ou du bikini « artistique » est une technique consistant à donner une forme « artistique » aux poils pubiens. On peut citer parmi les types d’épilations du maillot ou du bikini « artistiques » :

L’épilation en flammèche, L’épilation en ticket de métro (rectangulaire), L’épilation en triangle…

epilation maillot
Types d’épilations du maillot

L’épilation du maillot intégrale ou brésilienne

L’épilation du maillot ou du bikini intégrale est comme son nom l’indique une épilation de l’ensemble des poils de la zone intime, ou épilation totale

Anatomie d’une épilation intégrale du maillot

Comment se passe une séance d’épilation laser ?

Avant l’épilation laser

Il faut venir avec un maillot exempt d’infections bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours. Si vous avez de l’herpes (herpes génital pour l’épilation du maillot), il faut traiter l’éruption au moins deux semaines avant la séance d’épilation laser. Sinon, il convient de reporter la séance.

La zone à épiler ne doit pas avoir été exposée au soleil depuis un à deux mois, et ne pas avoir recu d’auto bronzant ou de stimulateurs du bronzage.

Il faut avoir arreté toute épilation du maillot à la cire, la crème, la pince à épiler dans les 2 à 3 mois qui précèdent l’épilation laser

Il faut raser la zone à traiter au laser environ 24 à 48h avant la séance.

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance ou en couche epaisse sous occlusion plastique

Pendant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques pour protéger les yeux.

Le médecin balaye le maillot avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Les impacts laser provoquent un picotement et une rougeur peut apparaitre notamment à l’abouchement des poils en quelques minutes après l’impact

Après la séance d’épilation laser

La zone du maillot est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante et antiseptique le soir pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une à 3 semaines à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent

Faut-il un traitement d’entretien après plusieurs séances d’épilation laser?

Après une épilation laser, peuvent persister quelques duvets voire quelques poils fins.

Ces duvets ne sont pas toujours stables et peuvent redevenir de gros poils noirs surtout s’il y a une stimulation hormonale ou une reprise des épilations à la cire, la pince…

Pour les finitions du traitement, il est donc parfois nécessaire de réaliser des séances d’épilation laser « d’entretien », 1 à 2 fois par an

EPILATION LASER JAMBES : se faire épiler les jambes au laser

Epilation au laser des jambes

La demande d’épilation des aisselles est fréquente chez la femme (et parfois chez l’homme)

Epilation laser jambes
Epilation au laser des jambes

Qu’est-ce qu’un laser? comment ça marche?

Le mot LASER est l’acronyme de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation, qu’on peut traduire par amplification lumineuse par émission stimulée de radiations.

Le laser émet un faisceau de photons de meme longueur d’onde dans le proche infrarouge, entre 700 et 1200 nm. Cette longueur d’onde est absorbée plus particulièrement par la couleur noire ce qui produit un échauffement sélectif de la zone colorée en noir

Ainsi au niveau de la peau, les photons sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la photothermolyse selective.

Les lasers epilation delivrent des photons ayant une longueur d’onde repondant a ces criteres.

Le fonctionnement du laser epilation repose sur la destruction du pigment des poils (la mélanine).

L’épilation au laser est donc efficace surtout sur les poils foncés et les poils en phase de pousse, car ces derniers produisent beaucoup de mélanine.

L’epilation laser detruisant en priorite les poils qui sont en phase de pousse et ceux-ci ne representant qu’en moyenne 15-20% des poils, on considere que seuls environ 15 a 20% des poils sont detruits apres une seance d’epilation laser

Il faut donc realiser plusieurs seances pour espérer epiler toute la zone

De plus, l’épilation au laser doit être utilisée avec prudence sur les peaux pigmentées car elles contiennent beaucoup de mélanine. Il y a alors un risque de destruction de la mélanine de la peau et de création de taches blanches parfois irréversible par le laser épilation

Donc l’idéal pour l’épilation laser est une peau claire avec des poils noirs

Les poils blonds ou blancs et les duvets répondent mal au laser

car ils ne contiennent pas ou peu de mélanine, qui est la cible du laser

L’epilation laser est-elle définitive?

On considère que l’épilation laser est une technique d’ epilation definitive puisque le laser détruit définitivement le poil.

Cependant, au terme d’epilation definitive, on prefere celui d’epilation de longue duree : en effet, il est toujours possible que sous l’influence de facteurs divers (hormonaux notamment), des duvets adjacents aux poils détruits, se mettent a devenir plus epais et fonces. On considere donc que l’epilation laser est definitive mais que le resultat sur la zone de poils est plutot de longue duree : il peut toujours exister une resurgence de poils noirs dans la zone epilee.

Pourquoi l’épilation laser doit-elle etre realisee par un medecin ?

Le maniement du laser en France doit etre effectue par un docteur en medecine, formé pour ce type de geste.

epilation laser dermatologue
Dermatologue effectuant une épilation laser

Il s’agit en effet d’un acte non dénué de risques qui doit etre realise par un operateur entraine. Il existe effectivement des risques de brulure (voir les effets secondaires de l’epilation laser).

De plus, il est important de ne pas passer a cote d’une pathologie hormonale par exemple, provoquant une pousse des poils et seul un medecin peut realiser ce bilan.

Plus de détails dans l’article epilation laser par un dermatologue

Risques de l’épilation laser :

Voir risques de l’épilation laser

Contre-indications à l’épilation au laser :

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours.
  • diabète déséquilibré,
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir… / risque de bruler un maquillage noir) . Il vaut mieux éviter les impacts laser dans cette zone
  • trouble hormonal
  • peaux bronzées naturellement ou artificiellement : il est recommandé d’éviter toute exposition solaire 2 à 3 mois avant la séance pour un traitement par laser alexandrite, 1 mois pour un traitement par laser Yag. Il ne faut pas traiter non plus les personnes ayant appliquées un bronzage artificiel ou ayant pris des activateurs de bronzage
  • l’epilation au laser est contre-indiquée chez l’enfant
  • l’épilation par laser est contre-indiquée dans certaines maladies de la peau sensibles aux ultra-violets et à la lumière du soleil, appelées photo-dermatoses (allergie au soleil). L’épilation laser est aussi contre-indiquée en cas de prise de médicaments photosensibilisants.
  • par principe on ne pratique pas l’épilation laser chez la femme enceinte, notamment en raison de l’afflux hormonal qui pourrait contrecarrer l’effet du laser sur les poils. Il n’y a donc à priori pas d’ effet néfaste du laser sur le foetus pendant la grossesse : aucune malformation ou anomalie du foetus ou du bébé n’a été rapportée dans la littérature médicale. Si vous vous découvrez enceinte en cours d’épilation laser, il n’y a donc pas de danger pour le bébé, mais on arretera les séances par principe. Le fait d’arrêter temporairement ne semble pas faire perdre le bénéfice des traitements antérieurs.
  • l’épilation au laser utilise parfois une technique de refroidissement de la zone traitée afin notamment de diminuer la douleur des impacts. Les maladies de peau déclenchées par le froid comme l'<a  » href= »https://www.dermatonet.com/fiche-dermatonet-urticaire.htm » target= »_blank »>urticaire au froid par exemple, constituent donc une contre-indication à l’épilation laser.

 Combien de séances?

On observe une élimination définitive de 80% des gros poils en 4 à 6 séances en moyenne

En moyenne donc, 20% de poils fins persistent et ne répondent pas au laser

Le médecin tente donc souvent d’augmenter la puissance du laser pour chauffer la peau et détruire les poils restants par la diffusion de chaleur

Ceci expose cependant au risque de brulure

Le nombre de séances varie en fonction de plusieurs éléments :

l’age :

il faut souvent plus de séances aux patients plus jeunes

le type de peau :

il faut souvent plus de séances pour les peaux mates car il y a souvent plus de poils et les fluences du laser sont souvent plus faibles par souci de ne pas bruler les patients

Quel espacement entre les séances de laser?

On essaie de réaliser la séance lors de la repousse des poils (phase anagène) car le poil y est riche en pigment, on respecte donc le plus souvent un espacement de 6 semaines à 3 mois, notamment entre la 2eme et la 3eme séance

Comment se passe une séance d’épilation laser ?

Avant l’épilation laser

Il faut venir avec une zone de peau à épiler exempte d’infections bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours.

La zone à épiler ne doit pas avoir été exposée au soleil depuis un à deux mois, et ne pas avoir recu d’auto bronzant ou de stimulateurs du bronzage.

Il faut avoir arreté toute épilation à la cire, la crème, la pince à épiler de la zone à épiler dans les 2 à 3 mois qui précèdent l’épilation laser

Il faut raser la zone à traiter au laser environ 24 à 48h avant la séance.

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance

Pendant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques en métal) pour protéger les yeux.

Le médecin balaye la zone avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Les impacts laser provoquent un picotement et une rougeur peut apparaitre notamment à l’abouchement des poils en quelques minutes après l’impact

Après la séance d’épilation laser

La zone est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante et antiseptique le soir pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une à 3 semaines à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent

Faut-il un traitement d’entretien après plusieurs séances d’épilation laser?

Après une épilation laser, peuvent persister quelques duvets voire quelques poils fins notamment à la face antérieure des genoux.

Ces duvets ne sont pas toujours stables et peuvent redevenir de gros poils noirs surtout s’il y a une stimulation hormonale ou une reprise des épilations à la cire, la pince…

Pour les finitions du traitement, il est donc parfois nécessaire de réaliser :

– soit 2 à 4 séances d’épilation électrique à 3 mois d’intervalle sur les petites zones faciles à anesthésier (menton, levre… );

– soit des séances d’épilation laser « d’entretien », 1 à 2 fois par an

EPILATION LASER AISSELLES : se faire épiler les aisselles au laser

Epilation au laser des aisselles

La demande d’épilation des aisselles au laser est fréquente chez la femme (et parfois chez l’homme)

Avant l’épilation des aisselles

Qu’est-ce qu’un laser? comment ça marche?

Le mot LASER est l’acronyme de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation, qu’on peut traduire par amplification lumineuse par émission stimulée de radiations.

Le laser émet un faisceau de photons de meme longueur d’onde dans le proche infrarouge, entre 700 et 1200 nm. Cette longueur d’onde est absorbée plus particulièrement par la couleur noire ce qui produit un échauffement sélectif de la zone colorée en noir

Ainsi au niveau de la peau, les photons sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la photothermolyse selective.

Les lasers epilation delivrent des photons ayant une longueur d’onde repondant a ces criteres.

epilation laser aisselles
Epilation laser des aisselles

Le fonctionnement du laser epilation repose sur la destruction du pigment des poils (la mélanine).

L’épilation au laser est donc efficace surtout sur les poils foncés et les poils en phase de pousse, car ces derniers produisent beaucoup de mélanine.

L’epilation laser detruisant en priorite les poils qui sont en phase de pousse et ceux-ci ne representant qu’en moyenne 15-20% des poils, on considere que seuls environ 15 a 20% des poils sont detruits apres une seance d’epilation laser

Il faut donc realiser plusieurs seances pour espérer epiler toute la zone

De plus, l’épilation au laser doit être utilisée avec prudence sur les peaux pigmentées car elles contiennent beaucoup de mélanine. Il y a alors un risque de destruction de la mélanine de la peau et de création de taches blanches parfois irréversible par le laser épilation

Donc l’idéal pour l’épilation laser est une peau claire avec des poils noirs

Les poils blonds ou blancs et les duvets répondent mal au laser

car ils ne contiennent pas ou peu de mélanine, qui est la cible du laser

En revanche l’épilation aux micro ondes permet de détruire les poils blonds  ou blancs

L’epilation laser est-elle définitive?

On considère que l’épilation laser est une technique d’ epilation definitive puisque le laser détruit définitivement le poil.

Cependant, au terme d’epilation definitive, on prefere celui d’epilation de longue duree : en effet, il est toujours possible que sous l’influence de facteurs divers (hormonaux notamment), des duvets adjacents aux poils détruits, se mettent a devenir plus epais et fonces. On considere donc que l’epilation laser est definitive mais que le resultat sur la zone de poils est plutot de longue duree : il peut toujours exister une resurgence de poils noirs dans la zone epilee.

Pourquoi l’épilation laser doit-elle etre realisee par un medecin ?

Le maniement du laser en France doit etre effectue par un docteur en medecine, formé pour ce type de geste.

epilation laser dermatologue
Dermatologue effectuant une épilation laser

Il s’agit en effet d’un acte non dénué de risques qui doit etre realise par un operateur entraine. Il existe effectivement des risques de brulure (voir les effets secondaires de l’epilation laser).

De plus, il est important de ne pas passer a cote d’une pathologie hormonale par exemple, provoquant une pousse des poils et seul un medecin peut realiser ce bilan.

Plus de détails dans l’article epilation laser par un dermatologue

Risques de l’épilation laser :

Voir risques de l’épilation laser

Contre-indications à l’épilation au laser :

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ) ou virale (herpes… ) en cours.
  • diabète déséquilibré,
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir… / risque de bruler un maquillage noir) . Il vaut mieux éviter les impacts laser dans cette zone
  • trouble hormonal
  • peaux bronzées naturellement ou artificiellement : il est recommandé d’éviter toute exposition solaire 2 à 3 mois avant la séance pour un traitement par laser alexandrite, 1 mois pour un traitement par laser Yag. Il ne faut pas traiter non plus les personnes ayant appliquées un bronzage artificiel ou ayant pris des activateurs de bronzage
  • l’epilation au laser est contre-indiquée chez l’enfant
  • l’épilation par laser est contre-indiquée dans certaines maladies de la peau sensibles aux ultra-violets et à la lumière du soleil, appelées photo-dermatoses (allergie au soleil). L’épilation laser est aussi contre-indiquée en cas de prise de médicaments photosensibilisants.
  • par principe on ne pratique pas l’épilation laser chez la femme enceinte, notamment en raison de l’afflux hormonal qui pourrait contrecarrer l’effet du laser sur les poils. Il n’y a donc à priori pas d’ effet néfaste du laser sur le foetus pendant la grossesse : aucune malformation ou anomalie du foetus ou du bébé n’a été rapportée dans la littérature médicale. Si vous vous découvrez enceinte en cours d’épilation laser, il n’y a donc pas de danger pour le bébé, mais on arretera les séances par principe. Le fait d’arrêter temporairement ne semble pas faire perdre le bénéfice des traitements antérieurs.
  • l’épilation au laser utilise parfois une technique de refroidissement de la zone traitée afin notamment de diminuer la douleur des impacts. Les maladies de peau déclenchées par le froid comme l’urticaire au froid par exemple, constituent donc une contre-indication à l’épilation laser.

 Combien de séances?

On observe une élimination définitive de 80% des gros poils en 4 à 6 séances en moyenne

En moyenne donc, 20% de poils fins persistent et ne répondent pas au laser

Le médecin tente donc souvent d’augmenter la puissance du laser pour chauffer la peau et détruire les poils restants par la diffusion de chaleur

Ceci expose cependant au risque de brulure

Le nombre de séances varie en fonction de plusieurs éléments :

l’age :

il faut souvent plus de séances aux patients plus jeunes

le type de peau :

il faut souvent plus de séances pour les peaux mates car il y a souvent plus de poils et les fluences du laser sont souvent plus faibles par souci de ne pas bruler les patients

Quel espacement entre les séances de laser?

On essaie de réaliser la séance lors de la repousse des poils (phase anagène) car le poil y est riche en pigment, ainsi, on respecte souvent un espacement de 6 semaines à 3 mois, notamment entre la 2eme et la 3eme séance

Comment se passe une séance d’épilation laser ?

Avant l’épilation laser

Il faut venir avec des aisselles à épiler exempte d’infections bactérienne (impetigo, acné, folliculite… ), mycosique (mycose de la peau) ou virale (herpes… ) en cours.

Les aisselles ne doivent pas avoir été exposées au soleil depuis un à deux mois, et ne pas avoir recu d’auto bronzant ou de stimulateurs du bronzage.

Il faut avoir arreté toute épilation à la cire, la crème, la pince à épiler de la zone à épiler dans les 2 à 3 mois qui précèdent l’épilation laser

Il faut raser la zone à traiter au laser environ 24 à 48h avant la séance.

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance

Pendant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques pour protéger les yeux.

Le médecin balaye la zone avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Les impacts laser provoquent un picotement et une rougeur peut apparaitre notamment à l’abouchement des poils en quelques minutes après l’impact

Après la séance d’épilation laser

La zone est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante et antiseptique le soir pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une à 3 semaines à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent

Faut-il un traitement d’entretien après plusieurs séances d’épilation laser?

Après une épilation laser, peuvent persister quelques duvets voire quelques poils fins.

Ces duvets ne sont pas toujours stables et peuvent redevenir de gros poils noirs surtout s’il y a une stimulation hormonale ou une reprise des épilations à la cire, la pince…

Pour les finitions du traitement, il est donc parfois nécessaire de réaliser des séances d’épilation laser « d’entretien », 1 à 2 fois par an

RISQUES EPILATION LASER : quels sont les dangers de l’épilation au laser

Risques de l’épilation laser

Le laser est une machine délivrant des photons ayant une même longueur d’onde sur la peau. Ces photons sont captés par la mélanine des poils, ce qui les détruit par la chaleur

Y a-t-il des dangers à utiliser l’épilation laser sur la peau?

Contre indications de l’épilation laser

Les contre indications principales sont détaillées dans l’article sur l’épilation laser. Il est important de bien les respecter pour limiter les risques

Effets secondaires de l’épilation laser

les effets secondaires immédiats de l’épilation laser sont :

  • la douleur, généralement atténuée par le refroidissement de la zone traitée et parfois par l’application de crème anesthésiante avant la séance sur la zone à traiter par laser épilation
  • une rougeur et un gonflement de la zone qui entoure le poil. Ces rougeurs durent en général quelques jours et doivent être protégées du soleil. Il est possible d’appliquer une creme cicatrisante le soir et on recommande généralement une creme solaire 50+ la journée.
  • Les poils carbonisés vont tomber dans les 2 à 4 semaines qui suivent le traitement. Il ne faut pas manipuler les poils qui sortent avec une pince.

 

les effets secondaires retardés de l’épilation au laser sont principalement des tâches claires ou foncées.

Dans de rares cas, des troubles de la coloration de la peau ou de légères brûlures peuvent apparaitre (laser sur peau bronzée ou puissance du laser un peu élevée).

La zone traitée au laser devient légèrement violacée puis marron foncé quand il n’y a pas une bulle avec exsudat, signe de gravité.

Ces troubles sont la plupart du temps transitoires mais ils nécessitent d’etre vus par le dermatologue qui vous a pratiqué la séance pour les prendre en charge

L’exposition au soleil doit être évitée 3 semaines à 1 mois après la séance laser.

Il est aussi possible de voir apparaitre sur la zone traitée une folliculite, ou un herpes

Situations à risque en cas d’épilation laser

  • les peaux mates et les peaux noires, ou les zones de peau pigmentée ( c’est le cas de la peau du sexe pour l’épilation du maillot par exemple). Dans ces situations, le laser épilation risque de créer des taches claires. Il existe cependant des lasers tels que le Nd Yag permettant d’épiler les peaux mates et noires.
  • pour la même raison (risque de survenue de taches claires après l’épilation laser), on évite de pratiquer une épilation laser sur une peau bronzée naturellement ou artificiellement : il est recommandé d’éviter toute exposition solaire 2 à 3 mois avant la séance pour un traitement par laser alexandrite, 1 mois pour un traitement par laser Yag. Il ne faut pas traiter non plus les personnes ayant appliquées un bronzage artificiel ou ayant pris des activateurs de bronzage.
  • de plus, on recommande d’éviter toute exposition solaire de la zone traitée par épilation laser pendant au moins deux trois semaines afin d’éviter la survenue de taches brunes.
  • enfin, on évite généralement de pratiquer une épilation au laser sur une zone de peau présentant une anomalie, un maquillage permanent, un piercing, un tatouage ou un grain de beauté par exemple. La décision de pratiquer l’épilation laser sur ce type de lésion est prise par le médecin.

EPILATION LASER MENTON : se faire épiler le menton au laser

Epilation au laser du menton (barbe chez la femme)

La demande d’épilation du menton chez la femme est fréquente

Eliminer un trouble hormonal

Chez la femme, la présence de poils noirs sur le menton ou la zone de la barbe doit amener à consulter un médecin afin de déterminer s’il n’existe pas un trouble hormonal sous-jacent.

Le cas échéant, mieux vaut traiter le trouble hormonal car l’épilation laser du menton risque alors d’être un échec.

En effet, la présence de poils au menton peut trahir un hirsutisme, une augmentation des poils sur les zones masculines (barbe, voire torse, dos…) chez la femme à partir de l’adolescence ou de façon brutale chez une femme adulte (on craint alors une tumeur sécrétante).

L’hirsutisme est le reflet d’un effet des hormones masculines ou androgènes sur l’organisme de la femme.

Il existe trois grands types d’androgènes pouvant engendrer une pousse des poils dans les zones masculines chez la femme :

  • les androgènes ovariens (Testostérone et Delta 4 Androstènedione) peuvent être dus à une tumeur ovarienne ou plus fréquemment à des microkystes sur les ovaires (syndrome des ovaire polykystiques).

  • androgènes surrénaliens (la surrénale est une petite glande située sur chaque rein) : SDHA pour Sulfate de Dé Hydroépi Androstérone ou 17 hydroxyprogestérone (17-OHP).

  • le cortisol qui lorsqu’il est augmenté dans le sang (syndrome de Cushing) peut provenir de la prise prolongée de corticoides, d’une tumeur corticosurrénalienne  ou d’une tumeur sécrétant de l’ACTH (hormone faisant sécréter du cortisol par la corticosurrénale) le plus souvent pulmonaire.

Ainsi, un bilan hormonal est nécessaire, notamment si le médecin suspecte une hyperandrogénie (augmentation de la pilosité (menton, lèvre supérieure… ), calvitie de la femme, règles irrégulieres, acné… hyperséborrhée (peau grasse) ou de virilisation (hypertrophie clitoridienne, voix grave et rauque)

Le bilan hormonal est réalisé le matin à 8 heures, en première partie de cycle (6 premiers jours), après arrêt de la contraception hormonale depuis au moins deux à trois mois :

  • Testostérone et éventuellement Delta 4 androstènedione, une autre hormone ovarienne
  • 17-OH-progestérone (suivi d’un test au Synacthène* si elle est modérément élevée) et Sulfate de déhydro-épiandrostérone (S-DHA) à la recherche d’un hyperandrogénisme surrénalien

Une échographie ovarienne endovaginale à la recherche d’ovaires polykystiques.

S’il existe une aménorrhée et/ou une galactorrhée sans étiologie médicamenteuse, le médecin demande une prolactinémie.

En cas de suspicion clinique de syndrome de Cushing, le médecin demande un dosage du cortisol plasmatique et surtout du cortisol libre urinaire des 24 heures (FLU).

Les causes tumorales sont souvent d’apparition brutale chez une femme adulte alors que l’hirsutisme présent dès l’adolescence est le plus souvent du à un hyperandrogénisme fonctionnel ovarien ou surrénalien.

En cas de dosages hormonaux normaux et d’échographie ovarienne normale, on parle d’hirsutisme idiopathique.

On distingue l’hirsutisme d’une augmentation de la pilosité normale (bras, jambes…) appelée hypertrichose, où les poils sont plus longs, épais et fournis sur les zones normales mais ne touchent pas la barbe et le menton. Cette hypertrichose existe dès l’enfance et elle est le plus souvent familiale (fréquente dans le pourtour du bassin méditerranéen et chez les bruns).

Pas pour le duvet ou les poils blancs du menton

Le laser fonctionne en détruisant la mélanine (le pigment) du poil. Les poils du menton sont souvent des poils relativement épais et foncés répondant donc bien au laser.

De deux choses l’une : soit il s’agit de duvet, et dans ce cas le laser ne fonctionnera pas car il n’y a que très peu de mélanine dans les poils

On peut alors recourir à l’epilation électrique

Soit il s’agit de poils pigmentés (marrons ou noirs) et dans ce cas, le laser peut être tenté, cependant ces poils étant assez fins, ils nécessiteront en général un bon nombre de séances d’épilation laser (entre 6 et 10 espacées d’un mois) pour obtenir un résultat correct.

Il existe d’autres techniques que l’épilation laser de la barbe de la femme

On peut appliquer une crème à base d’eflornithine (Vaniqa*) pour empêcher la pousse des poils du menton. Bien sûr ce traitement est suspensif et non définitif : les poils repoussent dès qu’on arrête la crème

Bien entendu il est aussi possible d’utiliser la cire froide, la pince à épiler, épilation électrique au cabinet du dermatologue…

En cas d’hirsutisme, qu’il soit du à un hyperandrogénisme fonctionnel ovarien ou surrénalien présent depuis l’adolescence (légère augmentation des androgènes) ou idiopathique ( dosages hormonaux normaux et échographie ovarienne normale), il faut associer l’épilation laser à un traitement anti androgènes afin de limiter le risque de repousse : ce sont des molécules qui inhibent la liaison de la 5-dihydrotestostérone à son récepteur notamment dans les poils, y supprimant son effet stimulant la pousse. L’amélioration de l’hirsutisme ne s’observe qu’après environ 6 mois à un an de traitement.

Il en existe deux principales :

  • l’acétate de cyprotérone (Androcur®), remboursé en France dans l’indication ‘hirsutisme’, associé à de l’oestrogène naturel en comprimé, en gel ou en patch : 1 comprimé d’Androcur® 50 mg/j 20 jours/28.

  • la spironolactone (Aldactone®), un diurétique qui peut être proposé par le médecin hors AMM (donc non remboursé) : 2 comprimés par jour de 50 ou 75 mg soit 100 à 150 mg/j + 15j/ mois, un progestatif non androgénique. Les effets secondaires sont principalement des troubles des règles,), des crampes, une hypotension, une perte de poids/anorexie et des sensations vertigineuses.

Contre indications de l’épilation laser de la barbe de la femme

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné… ) ou virale (herpes… ) en cours. En cas d’antécédent d’herpes labial (bouton de fièvre), le médecin peut prescrire un traitement anti herpes à prendre par comprimés ou appliquer en creme quelques jours avant et après la séance de laser
  • diabète déséquilibré,
  • prise d’un médicament photosensibilisant
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent de l’ourlet de la lèvre inférieure (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir… ) . Il vaut mieux éviter les impacts laser dans cette zone
  • trouble hormonal provoquant la pilosité du menton (mieux vaut traiter le trouble hormonal)
  • grossesse

Comment se passe l’épilation laser du menton (barbe de la femme) ?

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques en métal) pour protéger les yeux.

Il faut enlever tout bijou (piercing… ) avant la séance ainsi que le fond de teint, le rouge à levre…

Le médecin balaye la zone avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Il demande à la patiente de fermer la bouche et de mettre la langue entre les dents et la zone où se trouve le laser afin que ce dernier ne touche pas l’émail des dents lorsqu’il passe sur la lèvre inférieure

Les impacts laser provoquent un picotement

Après la séance d’épilation laser du menton

La zone est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une semaine à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent (masque abrasif… )

EPILATION LASER LEVRE : se faire épiler la moustache au laser

Epilation au laser de la lèvre (moustache)

Le laser fonctionne en détruisant la mélanine (le pigment) du poil. Les poils de la lèvre supérieure sont des poils relativement fins et peu concentrés en mélanine. Ils répondent donc peu au laser.

Pas pour le duvet ou les poils blancs de la lèvre

De deux choses l’une : soit il s’agit de duvet, et dans ce cas le laser ne fonctionnera pas car il n’y a que très peu de mélanine dans les poils

On peut alors recourir à l’epilation électrique

Soit il s’agit de poils pigmentés (marrons ou noirs) et dans ce cas, le laser peut être tenté, cependant ces poils étant assez fins, ils nécessiteront en général un bon nombre de séances d’épilation laser (entre 6 et 10 espacées d’un mois) pour obtenir un résultat correct.

Des résultats plus ou moins rapides en fonction de la localisation sur la lèvre

Toutes les zones de la lèvre supérieure ne réagissent pas de la même façon:

  • le centre le la lèvre supérieure (sous le nez) répond rapidement au laser
  • alors que les zones latérales (au coin des lèvres) se dégarnissent plus lentement

Il existe des alternatives à l’épilation laser de la moustache

On peut appliquer une crème à base d’eflornithine (Vaniqa*) pour empêcher la pousse des poils de la lèvre. Bien sûr ce traitement est suspensif et non définitif : les poils repoussent dès qu’on arrête la crème

Bien entendu il est aussi possible d’utiliser la cire froide, la pince à épiler…

Contre indications de l’épilation laser de la moustache

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné… ) ou virale (herpes… ) en cours. En cas d’antécédent d’herpes labial (bouton de fièvre), le médecin peut prescrire un traitement anti herpes à prendre par comprimés ou appliquer en creme quelques jours avant et après la séance de laser
  • diabète déséquilibré,
  • prise d’un médicament photosensibilisant
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent de l’ourlet des lèvres (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir…
  • trouble hormonal provoquant la pilosité de la lèvre (mieux vaut traiter le trouble hormonal)
  • grossesse

Faut-il faire une prise de sang avant épilation laser de la lèvre?

Parfois, un bilan hormonal est nécessaire, notamment si le médecin suspect une hyperandrogénie (augmentation de la pilosité (menton, lèvre supérieure… ), règles irrégulieres, acné… ).

Le bilan hormonal est réalisé le matin à 8 heures, en première partie de cycle, après arrêt de la contraception hormonale depuis au moins deux mois :

  • Testostérone et éventuellement Delta 4 androstènedione, une autre hormone ovarienne
  • 17-OH-progestérone (suivi d’un test au Synacthène* si elle est modérément élevée) et Sulfate de déhydro-épiandrostérone (S-DHA) à la recherche d’un hyperandrogénisme surrénalien

Une échographie ovarienne endovaginale à la recherche d’ovaires polykystiques.

S’il existe une aménorrhée et/ou une galactorrhée sans étiologie médicamenteuse, il faudra demander une prolactinémie.

En cas de suspicion clinique de syndrome de Cushing, il faudra demander un dosage du cortisol plasmatique et surtout du cortisol libre urinaire des 24 heures (FLU).

Comment se passe l’épilation laser de la lèvre (moustache) ?

Il est possible d’appliquer une crème anesthésiante toutes les 10 minutes pendant une heure avant la séance

Le médecin donne des lunettes de protection ou des coques opaques en métal) pour protéger les yeux.

Il faut enlever tout bijou (piercing… ) avant la séance ainsi que le fond de teint, le rouge à lèvre…

Le médecin balaye la zone avec le laser en évitant de passer deux fois sur la même zone afin d’éviter tout risque de brûlure de la peau

Il demande à la patiente de fermer la bouche et de mettre la langue entre les dents et la zone où se trouve le laser afin que ce dernier ne touche pas l’émail des dents

Les impacts laser provoquent un picotement

Après la séance d’épilation laser de la lèvre

La zone est souvent un peu rouge, les abouchements de poils peuvent gonfler et rester gonflés quelques jours. On peut appliquer une crème cicatrisante pendant une semaine après la séance

Les poils mettent environ une semaine à s’éliminer sous forme de poils carbonisés

Il ne faut pas s’exposer au soleil pendant 3 semaines ou plus après la séance et appliquer une creme solaire 50+

Il faut éviter tout soin agressif tant que les rougeurs persistent (masque abrasif… )

LASER SUR ANGIOME : traitement au laser de l’angiome plan

Angiome et laser

On peut traiter l’angiome plan ou tache de vin au laser, avec des lasers vasculaires

Quel que soit le type de laser, plusieurs passages sur la même zone sont nécessaires, en laissant un intervalle minimal de 3 mois entre chaque séance (sauf chez le nourrisson de moins d’un an).

Combien de séances de laser?

Il est difficile de savoir combien de séances il faudra pour éclairci l’angiome, certains peuvent nécessiter plus de 10 séances.

Quand traiter l’angiome au laser?

Il vaut souvent mieux traiter la tache de vin des enfants le plus précocement, avant l’âge d’un an si possible, avec un laser à colorant pulsé, souvent sous anesthésie générale

Ca marche bien le laser sur les angiomes?

Environ

1/3 des angiomes sont bons répondeurs

avec effacement quasi-totalde l’angiome

1/3 sont répondeurs moyens

avec effacement variable de l’angiome

1/3 des angiomes sont non répondeurs

lèvre supérieure et menton notamment

 

 

Interview Dr Corinne DUPIN CAPEYRON 20 cours Gambetta 33400 Talence

traitement de la peau au laser, epilation laser

– Les lasers vasculaires (laser couperose)

Il s’agit de : Laser à colorant pulsé
Laser KTP
Laser ND Yag
Lampes pulsées filtrées

– Quelle est leur longueur donde ?

La longueur d’onde des lasers vasculaires varie de 530 à 1000 nm

– Quelle est la cible de ce type de laser ?

Le laser vasculaire a pour cible l’hemoglobine située dans les globules rouges du sang

– Le laser vasculaire va donc agir sur les lésions contenant des vaisseaux. Y a-t-il des types de lasers agissant plutot sur certains types de vaisseaux ? Si oui, quel laser utiliser préférentiellement selon la lésion vasculaire ?

angiomes plans : laser à colorant pulsé

Il est recommandé de traiter dès les premiers mois de la vie sous anesthésie générale ou locale ; on réalise un passage tous les 2 mois pendant 1 an puis tous les 3 mois jusqu’au palissement souhaité .
Les effets secondaires sont l’œdème et le purpura
Les complications : hyper ou hypopigmentations sur les phototypes foncés et les cicatrices en cas de trop fortes puissances
Les facteurs de résistance : âge car l’angiome s’épaissit avec le temps
Couleur :plus l’angiome est pâle plus il s’efface difficilement
Localisation préférentielle : les membres

Formulaire d’information (conçu et validé par le groupe Laser de la Société Française de Dermatologie) destiné aux patients, avant le traitement d’un angiome plan par laser vasculaire de type pulsé à colorant.

But et rythme du traitement

Le but du traitement laser est de provoquer la destruction ciblée des vaisseaux sanguins « anormaux » en nombre et en taille qui constituent l’angiome. C’est un traitement long qui nécessite plusieurs passages, avec un intervalle minimal de 3 mois entre chaque passage sur la même zone. Cet intervalle peut être plus court chez le tout petit enfant, avant 1 an. Il n’est pas possible de prévoir le nombre total de passages nécessaires (pouvant parfois dépasser 10). L’éclaircissement de l’angiome se fait progressivement mais aboutit rarement à une disparition totale, surtout chez l’adulte ou si l’angiome est épais.

Douleur

Les impacts laser de type pulsé à colorant sont désagréables (sensation de coup d’élastique), le plus souvent supportable par un adulte. Chez l’enfant, une anesthésie locale par crème anesthésiante (EMLA) appliquée sous pansement occlusif 2 heures avant la séance ou par injection d’un anesthésique locale est souhaitable. Le risque essentiel de l’anesthésie locale est une allergie au produit anesthésique. Il est rare. Une anesthésie générale peut être nécessaire surtout chez l’enfant quand l’angiome est très étendu ou siège dans la région médiofaciale. Le risque anesthésique existe, exceptionnel, il est évalué à 1/12000.

Pour le traitement des paupières, la pose de coques protectrices au contact de l’œil est indispensable, après anesthésie de la cornée par instillation d’un collyre anesthésique.

Suites immédiates

Les lésions immédiates du traitement sont marqués, sur la zone traitée, par une trace gris noir le jour du traitement, puis rouge bordeaux ou marron foncé les jours suivants (purpura lié en partie à une hémorragie intradermique) et qui sera difficile à camoufler. Avec les lasers à colorant pulsé de nouvelle génération (à impulsion plus longue), la durée du purpura semble moins longue. Sa résorption spontanée est progressive et totale, un aspect de taches de rousseur ou une pigmentation brunâtre peut persister quelques semaines. Il s’y associe un œdème (gonflement) qui peut durer de 2 à 3 jours et qui est plus important dans les régions péri-oculaires ou lorsque l’on pratique une anesthésie locale injectable. Des croûtes peuvent survenir, principalement sur le régions mobiles.

Soins après la séances

Des soins locaux par pulvérisation d’eau thermale et crème apaisante seront prescrits pendant à 5 jours. Un maquillage-camouflage est autorisé afin de permettre une vie sociale convenable. Une protection solaire par un écran total est indispensable dans les suites du traitement.

Risque

A distance, il existe un risque (faible) de séquelles, ce risque est accru si de nombreux passages ont eu lieu sur la même zone :

– hypopigmentation, c’est-à-dire peau un peu plus blanche que la normale. Ces taches blanches s’atténuent spontanément avec le temps,

– hyperpigmentation, c’est-à-dire taches brunes disparaissant le plus souvent en quelques mois.

Cette hyperpigmentation, plus fréquente sur les peaux foncées, est favorisée par les expositions solaires.

 

Fiche d’information de la Société Française de Dermatologie sur le traitement de l’angiome au laser

EPILATION LASER : l’épilation au laser

Epilation laser

L’épilation laser consiste à détruire définitivement les poils au moyen d’un laser, appareil délivrant un faisceau monochromatique de photons dont la longueur d’onde est absorbée par la mélanine du poil (son pigment noir), l’échauffant et le détruisant. Il s’agit donc d’une technique d’épilation définitive qui ne fonctionne donc que sur les poils noirs ou foncés. Elle expose aussi au risque d’absorption du faisceau laser par les mélanocytes de la peau en cas de peau mate ou bronzée notamment, il ne faut donc pas aller au soleil avant une séance afin de ne jamais faire de séance sur peau bronzée. Les séances ont donc généralement lieu l’hiver en Métropole. L’épilation laser ne peut être effectuée que par un docteur en médecine en France.

Epilation laser

Cet article en vidéo :

Epilation laser dermatologue / Prix epilation laser / risques epilation laser / Points clés / Questions fréquentes / Et pour aller plus loin

L’épilation laser a eu 20 ans en 2016. C’est une technique qui est bien connue des dermatologues. Il faut noter que l’épilation au laser se démocratise et prend une place de plus en plus importante parmi les soins d’épilation.
En effet, la technique d’épilation au laser est moins douloureuse que l’épilation électrique et contrairement à cette dernière, l’épilation au laser permet de traiter de grandes surfaces (torse, dos, jambes… ).

Epilation au laser
Epilation laser des jambes

Qu’est-ce qu’un laser?

Le mot LASER est l’acronyme de Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation, qu’on peut traduire par amplification lumineuse par émission stimulée de radiations.

Le laser émet un faisceau de photons de meme longueur d’onde.

Comment fonctionne l’épilation laser?

Le faisceau émis par le laser épilation se situe dans le proche infrarouge, entre 700 et 1200 nm. Cette longueur d’onde est absorbée plus particulièrement par la couleur noire ce qui produit un échauffement sélectif de la zone colorée en noir

Ainsi au niveau de la peau, les photons sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la photothermolyse selective.

Les lasers epilation delivrent des photons ayant une longueur d’onde repondant a ces criteres.

On dispose de plusieurs types de lasers. Le laser Alexandrite (755nm) peut traiter des poils moyennement pigmentés mais pénetre peu profondément.

Le laser Yag (1064nm) pénetre plus profondément, ce qui protège un peu les peaux mates, mais il ne détruit que des poils fortement pigmentés.

Entre ces deux extrêmes, on peut citer le laser diode (810nm) qui est un peu un compromis

Pour les poils difficiles à traiter comme par exemple des poils profonds et fins, il peut être intéressant d’utiliser successivement 2 longueurs d’ondes différentes par exemple un laser Yag (effet profondeur) suivi d’un laser Alexandrite (effet absorption).

Le fonctionnement du laser epilation repose sur la destruction du pigment des poils (la mélanine).

L’épilation au laser est donc efficace surtout sur les poils foncés et les poils en phase de pousse, car ces derniers produisent beaucoup de mélanine.

L’epilation laser detruisant en priorite les poils qui sont en phase de pousse et ceux-ci ne representant qu’en moyenne 15-20% des poils, on considere que seuls environ 15 a 20% des poils sont detruits apres une seance d’epilation laser

Il faut donc realiser plusieurs seances (en moyenne entre 4 et 8 seances) pour espérer epiler toute la zone et il faut espacer les seances de 2 a 4 semaines en moyenne pour obtenir un nouveau contingent de poils en phase de pousse.

De plus, l’épilation au laser doit être utilisée avec prudence sur les peaux pigmentées car elles contiennent beaucoup de mélanine. Il y a alors un risque de destruction de la mélanine de la peau et de création de taches blanches parfois irréversible par le laser épilation

Donc l’idéal pour l’épilation laser est une peau claire avec des poils noirs

L’epilation laser est-elle définitive?

On considère que l’épilation laser est une technique d’ epilation definitive puisque le laser détruit définitivement le poil.

Cependant, au terme d’epilation definitive, on prefere celui d’epilation de longue duree : en effet, il est toujours possible que sous l’influence de facteurs divers (hormonaux notamment), des duvets adjacents aux poils détruits, se mettent a devenir plus epais et fonces. On considere donc que l’epilation laser est definitive mais que le resultat sur la zone de poils est plutot de longue duree : il peut toujours exister une resurgence de poils noirs dans la zone epilee.

Pourquoi l’épilation laser doit-elle etre realisee par un medecin ?

Le maniement du laser en France doit etre effectue par un docteur en medecine, formé pour ce type de geste.

epilation laser dermatologue
Dermatologue effectuant une épilation laser

Il s’agit en effet d’un acte non dénué de risques qui doit etre realise par un operateur entraine. Il existe effectivement des risques de brulure (voir les effets secondaires de l’epilation laser).

De plus, il est important de ne pas passer a cote d’une pathologie hormonale par exemple, provoquant une pousse des poils et seul un medecin peut realiser ce bilan.

Plus de détails dans l’article epilation laser par un dermatologue

Quel est le prix de l’epilation laser ?

Voir Tarif de l’épilation laser

Risques de l’épilation laser :

Voir risques de l’épilation laser

Dans quels cas est-ce que l’épilation laser ne fonctionne pas?

Les poils blonds ou blancs et les duvets

car ils ne contiennent pas ou peu de mélanine, qui est la cible du laser

Certaines zones du corps

Dans l’article « trop de poils » sont détaillés les deux facteurs majeurs de développement des poils, la génétique et les hormones

Les zones sous dépendance génétique

avant-bras ou les cuisses car ils ont une composante génétique

Les zones soumises à la pousse de nouveaux poils

se regarnissent en poils après l’épilation laser.

Il peut s’agir :

  • de zones dans lesquelles de nouveaux poils apparaissent spontanément (comme par exemple le dos chez l’homme, sur lequel apparaissent de nouveaux poils jusqu’à la cinquantaine)
  • de zones soumises à une stimulation hormonale comme la barbe chez la femme. Si la stimulation hormonale n’est pas traitée, il est possible de voir apparaitre de nouveaux poils apres l’épilation laser. Il s’agit en fait de duvets qui n’ont pas été détruits par le laser épilation et qui sous la stimulation hormonale vont devenir de véritables poils noirs.

Dans ces zones, il est alors souvent utile de réaliser des séances d’épilation laser d’entretien tous les 6 mois – 1 an.

La stimulation paradoxale

On peut observer des phénomènes de « repousse paradoxale » des poils, notamment du duvet après une épilation au laser ou à la lampe à lumière intense pulsée, notamment en périphérie de la zone épilée. Cette repousse paradoxale se verrait plus dans les populations fortement poilues comme celles du pourtour méditerranéen par exemple

C’est le développement de la pilosité après épilation laser.

On parle aussi de stimulation paradoxale quand on développe le duvet d’une zone en voulant traiter quelques poils foncés inesthétiques par exemple au niveau du dos.

D’une façon générale, ces stimulations paradoxales sont souvent situées sur des zones hormono-dépendantes, sur des zones de pilosité mixte, poils terminaux et duvet : les pommettes, la face antérieure du cou, le bas des pattes de cheveux, les mamelons, les seins ou les épaules.

Au total, on estime que le pourcentage de personnes résistant à l’épilation laser est d’environ 5%.

Contre-indications à l’épilation au laser :

Les contre indications principales sont :

  • troubles de coagulation,
  • troubles de la cicatrisation,
  • infection bactérienne (impetigo, acné… ) ou virale (herpes… ) en cours. En cas d’antécédent d’herpes labial (bouton de fièvre) ou d’herpes génital, le médecin peut prescrire un traitement anti herpes à prendre par comprimés ou appliquer en creme quelques jours avant et après la séance de laser
  • diabète déséquilibré,
  • epilation à la cire, pince ou crème dépilatoire dans les 2 semaines qui précèdent (l’épilation laser serait alors moins efficace).
  • décoloration pour la meme raison
  • maquillage permanent (risque de faire virer la couleur des pigments lors de l’impact laser : le rouge vire au noir… / risque de bruler un maquillage noir) . Il vaut mieux éviter les impacts laser dans cette zone
  • trouble hormonal
  • peaux bronzées naturellement ou artificiellement : il est recommandé d’éviter toute exposition solaire 2 à 3 mois avant la séance pour un traitement par laser alexandrite, 1 mois pour un traitement par laser Yag. Il ne faut pas traiter non plus les personnes ayant appliquées un bronzage artificiel ou ayant pris des activateurs de bronzage
  • l’epilation au laser est contre-indiquée chez l’enfant
  • l’épilation par laser est contre-indiquée dans certaines maladies de la peau sensibles aux ultra-violets et à la lumière du soleil, appelées photo-dermatoses (allergie au soleil). L’épilation laser est aussi contre-indiquée en cas de prise de médicaments photosensibilisants.
  • par principe on ne pratique pas l’épilation laser chez la femme enceinte, notamment en raison de l’afflux hormonal qui pourrait contrecarrer l’effet du laser sur les poils. Il n’y a donc à priori pas d’ effet néfaste du laser sur le foetus pendant la grossesse : aucune malformation ou anomalie du foetus ou du bébé n’a été rapportée dans la littérature médicale. Si vous vous découvrez enceinte en cours d’épilation laser, il n’y a donc pas de danger pour le bébé, mais on arretera les séances par principe. Le fait d’arrêter temporairement ne semble pas faire perdre le bénéfice des traitements antérieurs.
  • l’épilation au laser utilise parfois une technique de refroidissement de la zone traitée afin notamment de diminuer la douleur des impacts. Les maladies de peau déclenchées par le froid comme l'<a  » href= »https://www.dermatonet.com/fiche-dermatonet-urticaire.htm » target= »_blank »>urticaire au froid par exemple, constituent donc une contre-indication à l’épilation laser.

A quel âge peut-on commencer l’épilation laser?

voir l’article quel age pour l’épilation définitive?

Combien de séances faut-il prévoir pour être épilé(e)?

Voir l’article combien de séances d’épilation laser

Quel espacement entre les séances de laser?

On essaie de réaliser la séance lors de la repousse des poils (phase anagène) car le poil y est riche en pigment

pour l’épilation du corps

un espacement de 6 semaines à 3 mois

pour l’epilation du visage,

on peut réduire un peu le délai à un mois en moyenne mais il est souvent judicieux d’attendre un peu plus, notamment entre la 2eme et la 3eme séance

Quelles sont les zones dans lesquelles l’épilation laser fonctionne le mieux?

Les zones répondant le mieux sont celles qui sont le plus pourvues en poils noirs:

Comment se passe une séance d’épilation laser ?

Voir l’article l’épilation laser comment ça se passe?

Faut-il un traitement d’entretien après plusieurs séances d’épilation laser?

Après une épilation laser, peuvent persister quelques duvets voire quelques poils fins.

Ces duvets ne sont pas toujours stables et peuvent redevenir de gros poils noirs surtout s’il y a une stimulation hormonale ou une reprise des épilations à la cire, la pince…

Pour les finitions du traitement, il est donc parfois nécessaire de réaliser :

– soit 2 à 4 séances d’épilation électrique à 3 mois d’intervalle sur les petites zones faciles à anesthésier (menton, levre… );

– soit des séances d’épilation laser « d’entretien », 1 à 2 fois par an

Points clés :

  • On parle plus volontiers d’épilation de longue durée que d’épilation définitive car même si le poil est définitivement détruit, d’autres poils peuvent apparaitre
  • L’epilation laser fonctionne mieux sur les poils foncés
  • Il faut compter en moyenne 4 à 8 séances pour obtenir une épilation de la majorité des poils de la zone concernée
  • Le soleil est une contre-indication avant (peau bronzée) et après l’épilation laser (risque de taches)
  • Certains lasers permettent d’épiler les peaux noires


Questions fréquentes

  • Pourquoi ne doit-on pas être bronzé pour se faire épiler au laser ?

Le laser vise et détruit la mélanine des poils. Lorsque la peau est bronzée, elle se charge en mélanine. Du coup, le laser est absorbé par la peau et cela peut engendrer des brulures

– Les esthéticiennes font-elles du laser ?

Le laser est un instrument médical réservé aux médecins. Les esthéticiennes n’ont donc pas le droit de pratiquer du laser

– les peaux noires peuvent elles etre épilées au laser?

Voir épilation laser des peaux noires et mates

  • Quelles sont les précautions à prendre avant la séance d’épilation laser ?

  • Il ne faut pas être bronzé(e)

  • Arrêter toute épilation à la cire, la crème, la pince à épiler dans les 2 à 3 mois qui précèdent l’épilation laser
  • Raser la zone à traiter au laser environ 24 à 48h avant la séance.
  • Si vous avez de l’herpes (herpes génital pour l’épilation du maillot, bouton de fièvre pour l’épilation de la lèvre supérieure), il faut traiter l’éruption au moins deux semaines avant la séance d’épilation laser. Sinon, il convient de reporter la séance.
  • Sur certaines zones sensibles, il est possible d’appliquer une crème anésthésiante environ 1h avant la séance.

– Je suis mineure. Puis je faire du laser ?

Il est tout fait possible de faire du laser lorsqu’on est mineur si l’on a une autorisation parentale. Cependant, le laser epilation est réservé aux personnes qui ont passé l’adolescence, car à cette période, les changements hormonaux peuvent contrecarrer l’effet du laser.

Il est aussi logique, pour une épilation définitive, d’attendre que la pilosité ait fini de se développer et soit stable, soit chez la jeune femme entre 20 à 25 ans.

-Est ce que l’épilation laser peut etre un échec?

10% des patients ne répondent pas au laser et dans certains cas, rares, l’épilation n’est pas définitive. Certaines zones sont plus à risque d’échec : dos chez l’homme, avant bras…

– Dois-je passer par mon généraliste pour me faire épiler au laser par le dermatologue?

L’acte laser étant un acte esthétique non pris en charge par la Sécurité Sociale, il n’est pas nécessaire de respecter le parcours de soins qui permet d’être mieux remboursé

– Pourquoi doit on se raser avant une séance laser ?

Si le poil est rasé, alors la seule cible accessible au laser est la partie du poil à détruire, celle du bulbe. Toute l’énergie est donc concentrée sur la zone à détruire. La séance est plus efficace. De même, le laser ne va pas bruler de poil à l’extérieur de la peau et risquer de chauffer la peau sous le poil par la brulure.

– Puis je m’épiler à la cire alors que je me fais épiler au laser?

L’épilation à la cire n’est pas indiquée pendant un traitement laser (il faut couper ou raser les poils entre les séances). De même, il faut respecter un arret de l’épilation à la cire depuis au moins 1 mois et demi avant la première séance laser.

– Peut on décolorer ses poils avant le laser ?

Si vous craignez de couper ou de raser les poils, par exemple sur la levre supérieure, vous pouvez les décolorer au moins 1 mois avant la première séance laser.

– Peut on épiler la barbe chez l’homme ?

Il est possible chez l’homme d’épiler la barbe au laser, notamment en cas de folliculites de la base du cou.

– Ado et épilation laser

La puberté est une période de modifications hormonales importantes pouvant annuler l’effet de l’épilation laser (repousse sous l’effet des hormones). On préfère donc attendre que l’adolescence soit finie avant d’envisager une épilation laser

– Epilation des sourcils au laser

On peut épiler les sourcils au laser, meme si ce soin est un peu difficile (les sourcils sortent très en biais de la peau et il faut donc etre prudent de ne pas les épiler trop). Les yeux sont protégés par des coquilles en métal et non des lunettes.

– Le laser traverse-t-il la peau ?

Le faisceau laser ne traverse pas la peau et l’effet laser n’existe plus après 1 millimètre traversé dans la peau.

– Peut on se faire épiler au laser durant l’allaitement ?

On peut faire de l’épilation laser pendant l’allaitement; Par principe cependant, on évite juste d’ épiler les aréoles des seins pour éviter tout risque infectieux.

– Les poils roux peuvent être traités au laser ?

La mélanine des poils roux répond généralement moins bien au laser, on pratique donc sur les poils roux, un ou deux impacts de test afin de voir si le laser fonctionne avant de se lancer dans une épilation laser de grandes étendues. NB: le laser va atténuer aussi les taches de rousseur

– Puis-je me faire épiler la lèvre supérieure à 19 ans?

Concernant lâge de réalisation de l’épilation au laser, seul l’enfance est une période de contre-indication. Le médecin déterminera cependant avec vous si vous pouvez réaliser ou non les séances d’épilation à vôtre âge ou s’il convient d’attendre encore un peu. Il vous proposera peut être aussi de réaliser un bilan hormonal s’il juge que votre pilosité peut avoir pour origine un désordre hormonal. En effet, s’il existe un désordre hormonal à l’origine de votre pilosité de la lèvre, il est probable que l’épilation laser soit un échec. Il déterminera aussi les autres contre-indications à l’epilation au laser (prise de certains médicaments, maladies de peau…).
S’il juge que lépilation au laser peut vous apporter un bénéfice, il vous expliquera le déroulement des séances. Sachez d’ores et déjà que l’épilation au laser nécessite de raser la zone à traiter avant les séances, quelle peut être douloureuse et requérir lutilisation de crème anesthésiante, quelle laisse généralement des traces rouges s’estompant en quelques jours et quune seule séance nest pas suffisante pour obtenir un résultat sur lensemble des poils de la zone traitée : il faut compter en général entre 5 et 8 séances espacées de 2 à 4 semaines pour que la majorité des poils soient épilés. Enfin, le médecin vous établira un devis pour lensemble des séances prévues.

– L’epilation laser est-elle douloureuse?

Lors des impacts laser, on ressent une sensation de picotement et de brûlure légère (un peu comme des coups d’élastique). Pour les zones les plus sensibles on peut utiliser une crème anesthésiante avant la séance.

De plus, la plupart des lasers ont des systèmes diminuant la sensation de douleur, par le froid, l’aspiration de la peau

Dans les minutes qui suivent les impacts laser, on a un peu l’impression d’avoir un coup de soleil pendant une ou deux journées (la peau est un peu rouge et gonflée).

– L’epilation laser est-elle vraiment definitive?

A ce terme on prefere celui d’epilation de longue duree car s’il apparait que le poil touche par le laser est detruit, il est toujours possible que d’autres poils non touches (duvet, poils clairs… ) se mettent a devenir fonces (sous le coup d’une stimulation hormonale par exemple).

– Quelles sont les solutions proposées pour l’épilation définitive ?

Plusieurs techniques permettent de detruire le poil de facon durable. Parmi celles-ci, les plus connues et les plus pratiquées aujourd’hui sont le laser et la lumiere pulsee.
Le laser est un faisceau de photons de meme longueur d’onde. Certaines longueurs d’onde sont absorbées par la mélanine (le pigment des poils et de la peau) et la detruisent en la chauffant. On appelle cela la « photothermolyse selective ». Les lasers utilises pour detruire le poil delivrent des photons ayant une longueur d’onde repondant a ces criteres et les lampes à lumière intense pulsée diffusent des photons de differentes longueurs d’onde, dont certains ont ces proprietes.

– Par qui se faire épiler au laser ? Tous les dermatologues la pratiquent-ils ?

L’epilation au laser est un acte médical qui doit être pratiqué par un médecin. Si tous les dermatologues ne la pratiquent pas, de nombreux dermatologues, en tant que spécialistes de la peau et des phanères (ongles, cheveux et poils), pratiquent cette technique.

-Combien coûte une séance d’épilation laser ?

Les tarifs des séances sont fixés librement par les praticiens. Ils sont donc variables d’un cabinet à l’autre et d’une ville à l’autre. Ils sont aussi calculés en fonction de la surface de la zone à traiter et il est donc impossible de donner le prix indicatif d’une séance. Les praticiens réalisent en général des devis estimatifs qu’ils remettent à leurs patients pour que ces derniers puissent

– Faut-il faire des examens avant une épilation laser?

Le médecin décidera de réaliser un bilan hormonal devant un tableau d’hirsutisme (trop de poils) chez une femme, en particulier s’il existe dautres signes en faveur d’une anomalie hormonale (troubles des règles, perte des cheveux, voix rauque, acné… …). Ce bilan (prise de sang et échographie des ovaires) devra être envisagé avant de recourir aux techniques d’épilation, de type epilation laser ou epilation a la lampe à lumière intense pulsée

– Tout le monde peut-il se faire épiler au laser ? Y-a-t-il des recommandations particulières ?

Le laser épilation ayant pour propriété de détruire la mélanine, il est existe donc des cas où l’épilation au laser n’est pas dénuée de risques : les peaux mates et les peaux noires, ou les zones de peau pigmentée ( c’est le cas de la peau du sexe pour l’épilation du maillot par exemple). Dans ces situations, le laser épilation risque de créer des taches claires. Pour la même raison (risque de survenue de taches claires après l’épilation laser), on évite de pratiquer une épilation laser sur une peau bronzée. De plus, on recommande d’éviter toute exposition solaire de la zone traitée par épilation laser pendant au moins deux semaines afin d’éviter la survenue de taches foncées. Enfin, on évite généralement de pratiquer une épilation au laser sur une zone de peau présentant une anomalie, ou un grain de beauté par exemple. La décision de pratiquer l’épilation laser sur ce type de lésion est prise par le médecin.

– L’épilation laser est-elle recommandée ou déconseillée sur certaines parties du corps ?

Les zones pigmentées sont plus à risque que les autres pour les raisons précédemment exposées. Il existe des zones où l’épilation laser donne généralement de meilleurs résultats que d’autres, notamment les aisselles ou les jambes. A l’inverse, il existe des cas de résistance à l’épilation laser : les poils blonds ou blancs et les duvets sont résistants à l’épilation laser, ainsi que certaines zones comme les avant-bras ou les cuisses peuvent être plus difficiles à épiler, et enfin, les zones soumises à la pousse de nouveaux poils se regarnissent en poils après l’épilation laser, il s’agit notamment du dos chez l’homme ou de la barbe chez la femme s’il existe un problème hormonal sous jacent non résolu, qui stimule la repousse des poils.

– Pourquoi faut-il éviter le soleil?

L’épilation au laser est le plus souvent réalisée en hiver car la peau ne doit pas être bronzée ni voir le soleil pendant plusieurs semaines pour éviter les cicatrices. L’épilation au laser nécessite de raser la zone à traiter avant la séance. Afin de diminuer la douleur des impacts du laser, on utilise généralement une technique de refroidissement, voire l’application d’une crème anesthésiante sur la zone à traiter avant la séance.

-Quelle est la différence avec l’épilation à la lumière pulsée ?

L’épilation à la lumière pulsée est réalisée au moyen d’une lampe flash qui dispense de la lumière intense pulsée (en anglais Intense Pulsed Light :IPL). La « lampe flash » nest donc pas à proprement parler un laser. Le principe de destruction du poil par la lampe flash est cependant comparable à celui de l’épilation laser : le fonctionnement de la lumière pulsée repose sur la destruction du pigment des poils (la mélanine). L’épilation à la lampe à lumière intense pulsée est donc elle aussi efficace surtout sur les poils foncés et les poils en phase de pousse, car ces derniers produisent beaucoup de mélanine. L’épilation à la lampe à lumière intense pulsée doit donc elle aussi être utilisée avec prudence sur les peaux pigmentées car elles contiennent beaucoup de mélanine. De même, elle est contre-indiquée sur les peaux bronzées. Les lampes flash ont donc sensiblement les mêmes contre-indications que les lasers.

Cependant, le laser produit une lumière monochromatique plus puissante tandis que les lampes flashes pulsées produisent une lumière blanche filtrée souvent entre 550 et 950 nm, un peu moins puissante et performante.

– Que penser des « épilateurs laser » ou lampes flash en vente sur internet?

Voir l’article sur les « épilateurs laser »

 

Interview du Dr Dupin Capeyron, Talence
Les lasers épilation

Ces lasers permettent le traitement de l’hirsutisme , de l’hypertrichose , des folliculites et bien sûr épilation esthétique.

– Quelle est leur longueur d’onde ?

Alexandrite 755 nm
Diode 800nm
Nd yag Qswitched 1064nm
lampes pulsées filtrées : emission entre 550 et 1000nm

-Quelle est la cible de ce type de laser ?

La cible du laser épilation est la mélanine située dans la tige pilaire et le bulbe du poil.

– Quels sont les effets tissulaires du laser épilation ?

Ils agissent par destruction du poil : ils ont un effet sur le poil en phase anagène (phase de croissance du poil) en raison de la forte production de mélanine par ce dernier.
Conséquences : les poils , au fil des séances, repoussent plus lentement , plus fins , et leur nombre se réduit. La peau retrouve un toucher lisse tout particulièrement visible sur des zones avec poils denses, épais et folliculites à répétition .

-Le laser épilation permet-il de traiter toutes les zones pileuses ?

On peut traiter toutes les zones pileuses avec des résultats plus lents et parfois décevants sur les avant bras et les cuisses . On peut observer une repousse paradoxale chez la femme de type méditeranéen qui présente un duvet long et fin au niveau des joues necessitant des fluences fortes .

– Quels sont les effets secondaires ?

Il existe trois types d’effets secondaires du laser épilation :

  • immédiats : érythème et œdème peri pilaires

  • retardés : éjection des poils « brûlés ».

  • tardifs : hyperchromie et achromie habituellement reversibles .On note une douleur lors du traitement et un érythème (rougeur).

-Combien de séances d’épilation faut-il prévoir ?

la séance s’effectue sur un poil rasé et sur une peau non bronzée. 5 à 7 séances sont nécessaires en moyenne pour obtenir une épilation longue durée voire définitive . Au début elles sont espacées de 4 à 8 semaines selon la localisation puis elles suivent le rythme de la repousse avec un délai croissant entre les séances .

– Quelles sont les contre indications du laser épilation ?

  • l’enfant

  • la peau pigmentée noire et bronzée en raison de la compétition entre la mélanine du poil et celle de l’épiderme

  • les poils blancs et blonds

  • la prise de médicaments photosensibilisants et les maladies photosensibles

  • la présence de nombreux naevus

  • l’urticaire au froid

-Quelles sont les précautions à prendre en cas d’épilation au laser ?

Il est impératif de ne pas s’exposer au soleil les 2 semaines suivant la séance.

– Une remarque ? une conclusion ?

Le duvet reste difficile à traiter
On relève environ 5% de non répondeurs pouvant nécessiter un changement de laser .

En conclusion : le laser épilation est une technique très satisfaisante , un peu douloureuse malgré le refroidissement des lasers, et d’autant plus efficace que le poil est noir et la peau blanche . 

 

Et pour aller plus loin…

Vidéo de dermatoinfo :

Fiche d’information de la Société Française de Dermatologique sur l’épilation au laser