ALLERGIE ALIMENTAIRE : les allergies de peau aux aliments

Allergie alimentaire

La réaction alimentaire la plus fréquente est :

L’urticaire alimentaire (urticaire à un aliment).

Le diagnostic d’urticaire alimentaire peut etre difficile et necessite donc une consultation medicale.

Il existe en effet de nombreux cas de figure:

Après un aliment dont on n’a pas l’habitude

Elle peut survenir notamment lors de l’ingestion d’aliments dont on n’a pas l’habitude (dîner au restaurant chinois… )

Il suffit alors d’éviter l’aliment en cause et de traiter par antihistaminiques

Véritable allergie alimentaire à un aliment courant

Plus rarement, l’urticaire peut être liée à une véritable allergie alimentaire, souvent chez des personnes atopiques.
L’urticaire alimentaire est alors parfois précédée par des démangeaisons ou des picotements voire un gonflement des lèvres et de la muqueuse dans la bouche rapidement après la prise alimentaire et elle peut être associée
à des douleurs digestives. Les aliments habituellement responsables d’allergie alimentaire sont les poissons et les crustacés, l’arachide, le soja, les céréales, l’oeuf, le lait de vache, des fruits exotiques…

Le médecin pourra recourrir à des prick tests prudents ou une prise de sang à la recherche d’IgE spécifiques de certains aliments

Le traitement passe par l’éviction de l’aliment ou du groupe d’aliments en cause et les antihistaminiques

Fausse allergie alimentaire

Cependant, la fausse allergie alimentaire par surconsommation d’aliments riches en histamine ou histaminolibérateurs est la cause la plus fréquente d’urticaire alimentaire : poissons, les crustacés, la charcuterie,
les fromages fermentés, les boissons alcoolisées, le chocolat,
des fruits et légumes

L’éviction des aliments riches en amines biogènes est recommandée :

  • Poissons et crustacés : thon, sardine, saumon, anchois, maquereau, oeufs de poissons, conserves de poissons, poissons séchés, fumés ou surgelés
  • Charcuterie : viande bovine, foie de porc, saucisson, charcuterie
    emballée, gibier
  • Blanc d’oeuf
  • Fromages : camembert, roquefort, parmesan, emmental, gruyère,
    cheddar
  • Légumes : epinards, tomate, choux, choucroute, concombre
  • Fruits :fraise, banane, raisin, agrumes, noix et noisette
  • Boissons alcoolisées : bière, vin
  • Chocolat et cacao

Anaphylaxie alimentaire d’effort

L’anaphylaxie alimentaire à l’effort est une rareté mais elle peut être grave. Il s’agit d’une réaction anaphylactique déclenchée par un effort prolongée comme la course à pied et induite par un aliment consommé 2 à 5 heures avant (céréales, fruits, arachide… ).
L’effort sans prise alimentaire, ou la prise alimentaire sans effort
n’entraînent habituellement aucun probleme

Scombrotoxisme

Il s’agit d’une réaction d’anaphylaxie avec hypotension artérielle après ingestion de poisson « à chair bleue » : thon, bonite, maquereau et sardine, anchois, marlin… avec rupture de la chaine du froid (tout poisson ayant un goût métallique, poivré ou piquant est à éviter). d’où

  • la présence de bactéries (Achromobacter histamineum, Proteus morganii, Proteus vulgaris) dans le tube digestif de l’animal
  • un taux élevé d’histamine dans la chair du poisson

Il ne s’agit pas à proprement parler d’une urticaire ni d’une allergie alimentaire vraie (le poisson sans rupture de la chaine du froid peut être mangé à nouveau), mais plutot d’une réaction d’anaphylaxie avec maux de tete, hypotension…

2 pensées sur “ALLERGIE ALIMENTAIRE : les allergies de peau aux aliments”

  1. Après une hospitalisation en rhumatologie pour une série d’examens infructueux, trois mois de consultations diverses ( ethiopathe, neurologue, radiologue etc) j’explore la piste de la dermatologie.
    Symptômes ponctuels: boutons indurés sur les avant bras rares et fugaces surtout le soir et précédés de démangeaisons.
    Douleurs nocturnes surtout dans les poignets les mains ,( enflées)
    Symptômes constants: sensation d’une peau qui tire sur les jambes
    peau sèche
    perte de poids malgré un bon appétit.

  2. Oui c’est une bonne idée de consulter un dermatologue pour déterminer l’origine de ces boutons et voir s’ils peuvent avoir un lien avec vos arthralgies

Posez une question au dermatologue