Chute de cheveux après l’accouchement : chute de cheveux et carence

Effluvium télogène

 

Il s’agit d’une chute de cheveux le plus souvent abondante, diffuse (qui concerne l’ensemble des cheveux et pas seulement certaines zones du cuir chevelu comme dans la calvitie) et brutale.

Il existe trois phase dans la vie d’un cheveu :

  • la phase anagène qui correspond à la pousse du cheveux. Elle dure 3 à 7 ans durant lesquels le cheveu pousse « en continu »
  • la phase catagène correspond à l’arrêt de la pousse en 1 à deux semaines, en quelque sorte il s’agit d’une mort du cheveu
  • et la phase télogène durant laquelle le cheveux mort reste attaché au cuir chevelu, environ 3 mois, avant de tomber.

L’effluvium télogène est une chute de cheveux liées à un passage rapide en phase télogène d’un certain nombre de cheveux. On peut la comparer à une « mort » prématurée de certains cheveux.

 

L’effluvium télogène est une chute de cheveux ayant souvent une cause organique (carence en fer, troubles des règles, période qui suit l’accouchement et/ou période de l’allaitement, maladie, prise de médicament, intervention chirurgicale… ) voire psychologique à type de choc, tel un deuil, un divorce… Les cheveux « morts » restant accrochés au cuir chevelu durant environ 3 mois avant de tomber, on retrouve souvent le facteur déclenchant dans les 3 mois précédant le début de la chute de cheveux.

Diagnostic

Son diagnostic nécessite une consultation et parfois un examen appelé trichogramme (on prend quelques cheveux dans différentes zones du cuir chevelu et on les observe au microscope).Souvent, le médecin demande un bilan sanguin pour dépister une cause interne. L’effluvium télogène est généralement de bon pronostic puisqu’il est le plus le plus souvent spontanément résolutif : dans la majorité des cas, la chute de cheveux est accompagnée d’une repousse de jeunes cheveux qui prendront progressivement la place de ceux qui sont tombés, notamment lorsqu’on traite la cause. Il existe cependant une forme chronique d’effluvium télogène,caractérisée par une chute permanente d’un grand nombre de cheveux, s’aggravant par périodes, mais n’ayant pas de retentissement sur la quantité de cheveux dans la majorité des cas.

Comment traite-t-on cette chute de cheveux ?

 

Le médecin choisit des traitements adaptés au stade, au terrain, aux antécédents et traite la cause de la chute de cheveu quand elle est retrouvée et curable. Voici des conseils pratiques pour quelques traitements utilisés dans cette pathologie :

 

Les nutriments et vitamines Ils sont généralement administrés par voie orale ou par piqûres – Il s’agit de vitamines et de constituants de la tige pilaire

 

– Leur rôle est d’aider les cheveux à repousser Traitement de la cause

 

Lorsqu’elle est détectée et curable, la cause potentielle de lachute de cheveux doit être traitée. Un exemple de traitement est l’administration de fer lors d’une carence en fer – il est classique d’avoir des selles noires lors d’un traitement par fer – l’effet secondaire le plus fréquent du fer est la survenue de troubles gastro intestinaux (nausées, constipation, diarrhée… ) – la carence en fer doit faire l’objet d’un bilan clinique et d’examens afin d’en détecter la cause (saignement, alimentation carencée… )

Chute de cheveux (calvitie, pelade) / Traitement chute de cheveux : Minoxidil (Alopexy®, Alostil®… ),Lobamine cysteine®, Cystine B6®, Bepanthene®,Biotine®, Cystine B6®, Propecia® Problemes de cheveux, autres : Cheveux secs,cheveux gras, cheveux fins, cheveux cassants,pellicules Soins des cheveux : Coloration cheveux / Shampoing/ Démangeaisons cuir chevelu

Vous êtes ici : Dermatologue >chute de cheveux

 

4 pensées sur “Chute de cheveux après l’accouchement : chute de cheveux et carence”

Posez une question au dermatologue