BRULURE MEDUSE : comment soigner et calmer une piqure de méduse

Brulure de méduse

La méduse a des filaments contenant des substances irritantes.
En cas de brulure importante (étendue, plaies…) ou dans des eaux tropicales, il faut consulter un médecin dans tous les cas sans tarder.
En cas de brulure modérée, dans des eaux tempérées, il faut rincer abondamment à l’eau de mer ou au sérum physiologique, retirer les filaments puis désinfecter et tremper si possible les zones atteintes dans de l’eau chaude (pas plus de 45°C pendant 20 minutes)

filaments de méduse contenant les substances urticantes

Symptomes

On reconnait la piqure de méduse à la disposition linéaire des boutons, souvent pourvoyeurs de brulure. Les boutons sont gonflés comme de l’urticaire et surviennent rapidement, dès les premières minutes du contact, par effet toxique du venin.

Les boutons peuvent devenir vésiculeux, parfois hémorragiques, voire nécrotiques. Il faut alors consulter un médecin sans tarder.

La régression spontanée des boutons de méduse se fait en 10 à 15 jours sauf en cas de plaies ou de nécroses qui cicatrisent plus lentement. De plus certaines brulures de méduses peuvent se compliquer de lésions lichénoïdes ou granulomateuses voire de cicatrices (chéloides…).

Choses à éviter

Il convient tout d’abord d’éviter certaines choses :

Ne pas frotter,

ni rincer avec de l’eau douce, de l’alcool ou du vinaigre

L’application d’eau froide ou de vinaigre doit être évitée car elle peut stimuler la décharge des nématocystes chez certaines méduses.

Le rinçage à l’eau de mer ou au sérum physiologique est utile

ne pas faire un pansement, un bandage

Le frottement et la pression qu’ils exercent risquent de favoriser la libération de toxines par les nematocytes

Choses à faire

Rincer à l’eau de mer ou au sérum physiologique

Ce rinçage soit être abondant et durer plusieurs minutes

Il faut retirer les éventuels filaments

qui peuvent rester collés à la surface de la peau avec un gant ou une pince et

désinfecter

avec un antiseptique doux de type chlorhexidine acqueuse.

baigner les zones atteintes dans l’eau chaude

L’immersion dans une eau chaude (à 45° C maximum) pendant au moins 20 minutes permet de soulager la douleur et de détruire les toxines thermolabiles.

éviter l’exposition au soleil et à l’eau de mer

de la plaie jusqu’à cicatrisation complète.

ensuite s’il reste des traces rouges, ne pas les exposer au soleil car elles risquent de laisser des taches brunes

En cas de malaise, d’extension ou d’aggravation de l’éruption, de gonflement qui ne cède pas, il faut consulter un médecin.

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)