LES INJECTIONS DANS LES RIDES (collagène, acide hyaluronique… ), piqures d’injection dans les rides

Injections dans les rides et les cicatrices : comment ça marche ?


On injecte dans la partie profonde de la peau des produits qui vont relever les « creux » (rides, cicatrices déprimées… ) comblement des rides
Image reproduite avec l’aimable autorisation du Dr Véronique Bavoux-Beau, Arcachon
Ces produits sont en effet stockés dans les parties profondes de la peau et comblent les rides et les cicatrices en creux
Les produits utilisés dans l’injection des rides ou des cicatrices déprimées diffèrent selon l’indication, il en existe de grands types :

  • les produits résorbables, qui vont s’éliminer progressivement de l’organisme : il s’agit de substances telles que l’acide hyaluronique, le collagène (moins utilisé), les acides polylactiques… Ils sont surtout utilisés dans le traitement des rides.

L’acide hyaluronique est un des produits les plus utilisés pour corriger les rides. L’acide hyaluronique permet a la fois d’injecter des rides mais aussi de donner du volume à une pommette, accentuer l’ovale du visage etc. L’acide hyaluronique est une substance naturellement présente dans la structure sous cutanée. L’acide hyaluronique est généralement produit par des techniques de biotechnologie (par des bactéries en laboratoire). Il n’est donc pas extrait d’animaux et cette technique permet donc d’éviter les risques de contamination virale, à prion etc. comme celà était le cas pour le collagène d’origine animale. L’acide hyaluronique est un polysaccharide de structure simple. Le plus souvent, il est réticulé (stabilisé ou gellifié) par l’adjonction d’un produit réticulant, afin d’obtenir un gel stable, moins rapidement dégradé par l’organisme. L’acide hyaluronique injecté est en effet dégradé par l’organisme et on estime que la durée de présence de l’acide hyaluronique injecté est d’environ 6 mois. Les contre-indications à l’injection d’acide hyaluronique sont principalement :

– les antécédents de maladies auto-immunes – les maladies allergiques évolutives (antécédents allergiques sévères, réactions anaphylactiques, allergie à un anesthésique local… ) – les antécédents d’injections de produits non résorbables dans la zone qui doit être injectée à l’acide hyaluronique

Les effets secondaire principaux des injections d’acide hyaluronique sont :

– Immédiats : rougeur, oedeme, hematome, ecchymose… voire réactions inflammatoires oedemateuses pouvant perdurer une semaine ou plus, en cas d’utilisation notamment d’acide hyaluronique réticulé ou associé à un produit lentement résorbable tel que le dextranomère – semi retardés : infection, nécrose, inflammation… – retardés : rougeurs persistantes, pigmentation post inflammatoire, granulomes à corps etranger (ils apparaissent entre 6 mois et 2 ans après l’injection d’acide hyaluronique, sont souvent colorés (rouges, violacés) et oedemateux, et grossissent progressivement puis finissent le plus souvent par disparaitre en quelques années), nodules apparaissant un a deux mois apres l’injection d’acide hyaluronique, indolents, ne grossissant pas mais ayant moins tendance à la disparition spontanée

Ces informations sont généralement délivrées lors de la consultation précédant l’injection d’acide hyaluronique. De même, un devis est remis avant l’injection d’acide hyaluronique, comportant notamment le type de produit qui va être injecté, la cout de l’acte d’injection d’acide hyaluronique, les effets secondaires, le nombre de séances à prévoir etc.

  • les produits non résorbables ou semi résorbales, qui peuvent être d’origine synthétique (acide hyaluronique + polymères… ) ou naturels (la propre graisse du patient, utilisée dans le « lipofilling »). Ils sont réservés au traitement de rides ou d’atrophies plus profondes.


Vidéo de la Société Francaise de Dermatologie :



Interview du Dr Paul TOURON, dermatologue,
47 all du Rouergue, 31770 COLOMIERS

Paul Touron r

1/ qu’est-ce qu’un produit de comblement? comment cela fonctionne-t-il? Quels sont les produits utilisés?

Dr Paul Touron :

Le principe des injections de comblement est particulièrement basique: on injecte sous ou dans la peau un produit qui va combler un creux, ou créer du volume là où il en manque. Le comblement s’ est répandu avec l’ arrivée du collagène qui a bénéficié d’ une AMM à l’ époque où le silicone se trouvait au marché noir.

Le collagène ne présentait pas que des avantages : nécessité d’ un puis 2 tests préalable, il était même conseillé de rechercher des auto anticorps. La sécurité y gagnait là où la spontanéité y perdait considérablement. Est arrivée l’ ESB qui a relégué le collagène au rang des produits à risques. Malgré les assurances formelles du labo quand à la qualité du produit, il est évident qu’ un patient atteint de Creutzfeld Jakob à qui on aurait fait du collagène avait d’ emblée procès gagné.

Heureusement est arrivé l’acide hyaluronique. D’ origine aviaire au début, on a rapidement obtenu des produits de synthèse qui ne présentaient pas les risques du collagène,Leur défaut majeur était une technique d’ injection à réapprendre et une durabilité bien moindre. Les annees passant la qualité des produit s’ est améliorée, leur durabilité a rattrapé celle du collagène et l’ a maintenant dépassée.

Le collagène repointe actuellement le bout de son nez sous forme d’ un produit de synthèse, idendique au collagène humain : pas de tests ni de risque de transmission d’ agents pathogènes. A conserver au froid, il est encore un peu cher, mais il satisfera les nostalgiques.

Il existe des produits dits semi résorbables. Le véhicule est en général l’ acide hyaluronique auquel sont rajoutées des microparticules de polymères non résorbables. Je n’ ai jamais utilisé ces produits qui me terrorisent. Je dois avouer que les accidents sont rarissimes, mais c’ est encore trop pour moi. A signaler une amélioration notable de granulomes inflammatoires secondaires à ces produits par des séances de laser nd yag à faible puissance. L’ utilisation de produits non résorbables ou semi résorbables va contre indiquer par la suite l’ injection au même site d’ autres produits.

L’ acide hyaluronique se présente sous plusieurs formes plus ou moins réticulées qui seront choisie en fonction des applications

Le New Fill ® est essentiellement utilisé pour combler des joues creuses. Ce n’ est pas à proprement parler un produit de comblement puisqu’ il agit en stimulant le renouvellement du derme

L’ hydroxyapatite (Radiesse ®) est apparue il y a peu et on manque de recul quand à son innocuité et sa durabilité. Elle doit être réservée à des injections profondes. Elle a un pouvoir volumateur impressionnant.

Un dernier mot sur le lipofilling que je ne pratique pas. Très intéressant puisqu’ il s’ agit d’ une autogreffe, il est cependant d’ une réalisation lourde : conditions d’ asepsie chirurgicale, nécessité d’ un double champ opératoire : au lieu du prélèvement puis au lieu d’ injection. Le résultat est inconstant et difficilement prévisible. L’ argument de pérennité ne tient pas à l’ expérience : si le produit injecté reste, le visage continue à vieillir et il faudra à nouveau injecter. La bonne indication de cette technique ne me parait être que dans les suites d’une lipoaspiration, manière de ne pas gâcher tout ce bon gras qui sinon va être perdu…

>>> Suite : Comment se passe la séance, les conseils

 

Vous êtes ici : Dermatologue >piqure des rides

2 pensées sur “LES INJECTIONS DANS LES RIDES (collagène, acide hyaluronique… ), piqures d’injection dans les rides”

  1. Bonjour,

    Avez vous connaissance d’une contre indication d’injection d’acide hyaluronique pour les personnes atteintes de vitiligo (vitiligo se déclarant après traumatisme par ex frottement excessif de la peau, brulure, blessure etc…)
    Merci

  2. Effectivement il y a toujours un risque de déclenchement d’une dépigmentation de vitiligo au site d’injection. Le mieux est de faire le point avec le dermatologue qui va vous remettre le devis pour l’injection, il jugera du risque en fonction notamment du type de vitiligo dont vous souffrez

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)