MOLLUSCUM CONTAGIOSUM, soigner les petits boutons du corps et du visage de l’enfant

Les molluscums contagiosums

De petites tumeurs bénignes dues à poxvirus

molluscum contagiosum
Molluscum contagiosum du pli axillaire chez un bébé

Il s’agit de petites tumeurs bénignes très fréquentes chez les enfants, pouvant toucher tout le corps, y compris les muqueuses ano-génitales Ils se transmettant par contacts cutanés répétés.

Les molluscum contagiosum sont fréquents sur les convexités du tronc, les fesses et les zones génitales, la racine des membres, voire le visage

Les molluscum contagiosum prennent la forme de petites tuméfactions ombiliquées en corbeille

Molluscum isolé de la joue
Molluscum isolé de la joue


Les molluscum peuvent parfois etre très nombreux (auto-inoculation par grattage).

Molluscum
Mollusca contagiosa : les molluscum contagiosum se présentent comme de petites tuméfactions ombiliquées

Pourquoi mon enfant a des molluscums?

Les molluscum contagiosum sont frequents chez les enfants atteints d’eczema

Les enfants atteints d’eczema atopique ont en effet souvent une peau sèche qui est plus fragile vis a vis des virus

Molluscums contagiosums sur une plaque d'eczema atopique du coude
Molluscums contagiosums sur une plaque d’eczema atopique du coude

La contamination des molluscum se fait généralement auprès d’autres enfants

Une fois contaminé, l’enfant a tendance à s’auto inoculer en se grattant les molluscum puis la peau saine

Molluscums de l’adulte

Chez les adultes, ils peuvent survenir aussi et leur localisation ano-génitale est considérée comme une Maladie sexuellement Transmissible (MST). Il convient donc d’’effectuer un bilan de MST (examen complet, sérologies…).

 

Comment soigner les molluscums contagiosum

Tout d’abord il faut éviter le grattage des lésions, source d’auto-inoculation

Il faut aussi éviter que les frères et soeurs ou les amis touchent les lésions pour éviter de se contaminer (éviter les bains ensemble notamment)

Une abstention est possible en cas de molluscum contagiosum en petit nombre, peu évolutifs… car ils ont parfois tendance à régresser spontanément
Leur traitement requiert généralement

  • une application d’hydroxyde de potassium disponible sur ordonnance (lotions à disposer localement sur les lésions : Poxkare*, Molutrex*, Molusderm*… ),
  • cryothérapie à l’azote liquide
  • ou leur ablation à la curette. Ils ont tendance à récidiver facilement, en particulier chez l’enfant ou l’adulte qui présente une diminution de l’immunité.

3 pensées sur “MOLLUSCUM CONTAGIOSUM, soigner les petits boutons du corps et du visage de l’enfant”

  1. Si vous êtes adulte il faut vous assurer que vous ne souffrez pas d’immunodépression qui puisse les favoriser et consulter un dermatologue. Comme stipulé dans l’article, il y a des traitements par lotions, curette, azote…

Posez une question au dermatologue