PORO-KERATOSE : la porokeratose

Porokératose



Plaques kératosiques bordées par un sillon surélevé.
– porokeratose actinique superficielle disséminée :
nombreuses petites lésions blanc-gris à brun sur les zones photoexposées. Photoprotection et surveillance (risque de dégenerescence)
– porokeratose superficielle disséminée : tronc, les organes génitaux externes, les paumes et les plantes.
– porokeratose linéaire : lésions unilatérales, sur un membre, Blaschko-linéaire.
– porokeratose palmaire et plantaire disséminée : papules kératosiques des paumes et des plantes apparaissant à l’adolescence.
– porokeratose en plaque de Mibelli : une ou plusieurs plaques de taille variable des membres, voire du visage apparaissant souvent dans l’enfance. Les lésions prédominent aux membres, peuvent siéger au visage.

Histologie (le dermatologue prélève un petit morceau de peau sous anesthésie locale et l’envoie en analyse à un confrère anatomopathologiste qui l’examine au microscope) en bordure : lamelle cornoide

Traitement
Surveillance

2 réflexions sur « PORO-KERATOSE : la porokeratose »

  1. Bonjour
    Y a t-il une différence entre une kératose actinique et une porokératose de Minelli ?

  2. Oui, voir l’article sur la keratose actinique : il s’agit d’un pré-cancer (certains la considèrent même comme un cancer débutant), souvent crouteuse et mal limitée alors que la porokératose de Mibelli est bien limitée avec une bordure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *