dermatologue Le site du dermatologue


Le zona

Pourquoi le zona / La poussée de zona / Autres formes de zona /Traitement zona / Points clés / Questions fréquentes / Et pour aller plus loin...

Le virus du zona reste latent dans les ganglions sensitifs des nerfs après la varicelle, et il peut se "réveiller" plusieurs années plus tard pour donner le zona. On parle de réactivation virale. Le virus du zona migre alors le long des nerfs et provoque une éruption dans le territoire innervé par le nerf, d'ou son aspect le plus souvent limité à une zone de la peau, et à un coté du corps.
zona thoracique
Zona typique


On n'attrape donc pas le zona par contagion d'une personne ayant un zona; cependant, il est possible qu'un patient présentant une crise de zona infecte une autre personne pour la varicelle si cette derniere ne l'a pas faite (on estime qu'environ 10 % des adultes ne sont pas protégés contre la varicelle). Il convient donc si vous n'avez pas eu la varicelle de bien vous laver les mains apres contact avec une personne ayant du zona. De même si vous etes enceinte et avez dans votre entourage une personne présentant un zona, éviter les contacts avec cette personne. 

Le zona est une maladie très fréquente, touchant 20% de la population. Plusieurs facteurs favorisent le zona :
- L’âge puisque le zona est plus fréquent après 50 ans et sa fréquence de survenue augmente avec l'âge : son incidence (nombre de nouveaux cas) est maximale après 75 ans
 - Une immunodépression favorise la survenue de zona, mais observe souvent le zona chez un sujet immunocompétent. Quoi qu'il en soit la recherche d'une immunodépression en cas de zona doit être systématique. En cas de zona chez l'adulte jeune, une sérologie VIH (SIDA) est proposée.  

Comment reconnaitre le zona typique ? Le zona dans sa forme typique évolue en deux phases :
- la phase douloureuse du zona : il s'agit de douleurs voire de brûlures localisées dans une région du corps. Elle correspond à la zone innervée par le nerfs dans lequel les virus de zona migrent vers la peau
- la phase éruptive du zona : apparaissent après quelques jours dans la zone douloureuse des rougeurs voire des plaques surélevées rouges qui se couvrent au bout de 24h de vésicules(comme des gouttelettes d'eau dans la peau), qui elles même évoluent en croutes au bout de quelques jours.

Le zona typique est donc une maladie de peau éruptive marquée par des éruptions localisées le plus souvent à une zone du corps et à un coté du corps ; les formes typiques de zona sont :
 

- le zona intercostal, en hémi-ceinture thoracique 
- le zona ophtalmique, touchant la première branche (ou branche ophtalmique) du nerf Trijumeau, qui innerve la face. Le zona ophtalmique expose au risque de lésions ophtalmologiques, notamment lorsqu'il existe une éruption de l'aile du nez et de la narine. Tout zona ophtalmique nécessite donc une consultation médicale urgente et la mise en place d'un traitement par voie orale sans tarder. Le médecin pourra demander une consultation ophtalmologique en urgence s'il existe des signes ou des doutes d'atteinte ophtalmologique    : 

  • si le zona intéresse l'aile du nez, 
  • en cas d'œdème des paupières gênant l'ouverture de l'oeil, 
  • en cas de baisse de l'acuité visuelle, 
  • en cas d'oeil rouge
  • et systématiquement chez l'immunodéprimé.

L'évolution de la crise de zona dure en moyenne 2 semaines à un mois, marquée par des poussées éruptives dans la zone atteinte ou dans les zones situées à proximité, des douleurs... Il est rare de refaire un nouvel épisode de zona durant plusieurs années après une première éruption de zona

Autres formes de zona

Il existe beaucoup de formes de zona et de complications ; les plus fréquentes sont :
  • Le zona trigéminé : il s'agit d'un zona touchant le nerf VII bis. L’éruption du zona touche l' oreille et peut être associée à une atteinte de la langue du même côté, voire d'une paralysie faciale (généralement régressive)

  • Les complications ophtalmologiques du zona ophtalmique: le zona ophtalmique expose à des risques d'atteinte de l'oeil (sclérite, kératite, rétinite...) ou de la paupière pouvant donner des séquelles telles que des des rétractions ou une paralysie de la paupière supérieure (appelée "ptosis"). Tout zona ophtalmique, notamment s'il est accompagné d'atteinte de l'aile du nez et de la narine nécessite un avis ophtalmologique urgent.

  • Formes graves de zona
    On peut observer des formes graves de zona, notamment chez les personnes immunodéprimées :

    • zona généralisé c'est à dire touchant de nombreux nerfs. Il s'agit alors le plus souvent d'une éruption de zona très profuse, hémorragique et nécrotique. Le zona généralisé encore appelé zona-varicelle est donc caractérisé par :
    1. la présence de plus de 20 vésicules à distance de l'éruption linéaire de zona
    2. une atteinte des organes profonds (poumons, foie, cerveau) avec de possibles complications 
    3. un terrain fragile : le zona varicelle survient le plus souvent sur un terrain immunodéprimé, un cancer sous jacent...

  • zona viscéral dans lequel il existe une atteinte d'organes profonds tels que les poumons, le foie, le cerveau...

  • Les douleurs post zostériennes (douleurs persistantes après zona) : il s'agit de douleurs persistant plus d'un mois après l’épisode de zona. Les douleurs post zona sont plus fréquentes chez les sujets âgés. Les facteurs de risque de douleurs post zona sont donc :

    • Un âge du patient supérieur à 50 ans

  • Des douleurs intenses avant et lors de l'éruption de zona
  • Des lésions graves de zona lors de l'éruption (lésions nécrotiques, étendues...)
  • Le zona ophtalmique
  • La mise en place tardive du traitement du zona (après 72 h d'éruption)

  • Lorsque les douleurs post zona sont diagnostiquées, elles sont le plus souvent traitées par des molécules telles que l’amitriptyline ou la gabapentine. Le médecin peut aussi prescrire en première intention des préparations locales à base de capsaicine ou des emplatres de lidocaine (Versatis®). 

    Traitement et soin du zona
    On distingue dans le traitement du zona les soins locaux et généraux :
    • Les soins locaux du zona : ils sont surtout pour but d'éviter la surinfection bactérienne des lésions. 
    On recommande généralement 
    • une douche quotidienne avec savon dermatologique, 

  • l'application d'antiseptiques locaux doux, 
  • voire l'application d'une crème antibiotique telle que Fucidine ® 3 fois par jour pendant une semaine lorsqu'il existe un doute de surinfection cutanée bactérienne des lésions de zona de moins de 2% de la surface corporelle (en cas de surinfection > à 2% de la surf corporelle, ou d'extension rapide de l'infection bactérienne, on utilise alors des antibiotiques par voie orale)



  • Les soins généraux du zona

    • Soins contre la douleur lors de la poussée : antalgiques par voie orale

  • Traitements antiviraux : on prescrit le plus souvent des molécules antivirales par voie orale (la voie intraveineuse est le plus souvent réservée au patient immunodéprimé et aux formes graves de zona), telles que l'aciclovir ou la valaciclovir. Le traitement par voie orale doit idéalement être débuté dans les 72 premières heures après l'éruption du zona, et il est pris en géréral pendant une semaine à 10 j. Le traitement zona par voie orale est indiqué notamment dans ces situations :


  • patient de plus de 50 ans
  • zona avec des signes évocateurs d'un risque de douleurs post zostériennes 
  • patient immunodéprimé


  • Points clés :


    • Le zona est lié à une résurgence de la varicelle, le plus souvent au décours d'une immunodépression (fatigue ou stress importants, maladie intercurrente..)
    • Les signes du zona sont souvent précédés de douleurs dans la zone ou va se produire l'eruption. Ensuite apparaissent des rougeurs, des vesicules et des croutes, le plus souvent regroupées le long d'une ligne (exemple du zona intercostal qui s'étend sur une ligne en hémiceinture qui part des vertebres vers l'abdomen ou le thorax antérieur)
    • Le zona dure en moyenne deux semaines, mais il peut etre suivi de douleurs persistant après la guérison
    • Tout zona ophtalmique, notamment s'il est accompagné d'atteinte de l'aile du nez et de la narine nécessite un avis ophtalmologique urgent.
    • Le traitement du zona fait appel a des soins locaux et des antiviraux, idéalement prescrits dans les 3 1ers jours de l'éruption

    - Un ami a souffert de douleurs post zona, comment les éviter?
    Le meilleur moyen d'éviter les douleurs post zostériennes est de prendre le traitement par voie orale le plus tôt possible, dans les 72 premières heures

    Et pour aller plus loin :

    Version a imprimer : zona
    Vous êtes ici : Dermatologue >Le zona

    Le Zona : pourquoi a-t-on du zona ?

    Le zona est la manifestation clinique de la récurrence du virus de la Varicelle (Virus Varicelle Zona ou VZV).

    Bookmark and Share

    Annonces :

    Le site du dermatologue :

    La peau :

    Les cheveux :


    Les soins de beauté et esthétique :

    Annonces :


    Rechercher dans le site du dermatologue :


    Annonces :


    Le réseau social du dermatologue :





    Liens d'intérêt : l'auteur ( Ludovic Rousseau ) n'a pas transmis de liens d’intérêts concernant les données diffusées sur ce site