dermatologue Le dermatologue en ligne        "Soigner c'est expliquer, guérir c'est comprendre" Dr J. Murphy

Cellulite



Qu'est-ce que la cellulite ?

En terme médical, la cellulite est une inflammation des tissus situés sous la peau, rien à voir donc avec le terme "cellulite" couramment employé qui se réfère à l'aspect en peau d'orange que prend la peau des cuisses et des fesses chez de nombreuses femmes. Le terme de cellulite devrait donc etre remplacé par celui de capitons ou de peau d'orange. Par commodité, nous emploierons quand meme le terme de cellulite, meme s'il est impropre.

Annonces :


La cellulite (ou capitons) est liée à la conformation et à la taille des cellules graisseuses, de l'eau et des fibres collagène dans certaines zones du corps de la femme (notamment, les cuisses et les fesses), lui conférant un aspect en peau d'orange
La cellulite se voit chez les femmes car de nombreux facteurs propres aux femmes entrent en ligne de compte dans la genèse de la cellulite (facteurs hormonaux, vasculaires...), mais quelques hommes peuvent en être atteints, sur l'abdomen notamment.
La cellulite est plus importante s'il existe beaucoup de graisse sous la peau mais il est possible d'observer un aspect de peau d'orange même lorsqu'il y a très peu de graisse, chez une femme mince par exemple.
La graisse située au niveau des hanches, des cuisses et des fesses (encore appelée culotte de cheval) est en effet difficile à faire disparaître car il s'agit d'une zone naturelle de stockage des graisses chez la femme, destinée à faire face aux besoins éventuels (famine, grossesse, allaitement...).Qui plus est, l’effet des traitements contre la cellulite est temporaire et ceux-ci doivent être répétés pour espérer une réduction significative de la cellulite à long terme. 
Plusieurs facteurs sont susceptibles d'accentuer la peau d'orange, notamment :
- la quantité de graisse présente sous la peau : plus on a de graisse, plus la peau d'orange est profonde et apparente
- les facteurs hormonaux : on peut citer par exemple la contraception, certaines pilules contraceptives ont en effet tendance à aggraver la cellulite et on peut donc demander à son médecin de réadapter la contraception en cas d'aggravation de la cellulite apres un changement de pilule par exemple.
- les facteurs circulatoires : une insuffisance veineuse avec varices et varicosités, un lymphoedème (rétention de lymphe dans les jambes), un oedeme (rétention d'eau dans les jambes et les cuisses)... sont des facteurs aggravant la cellulite et il convient de les prendre en charge sur le plan médical et paramédical


Que peut on faire contre la cellulite ?

La cellulite peut être combattue au moyen de divers traitements anti cellulite, qu'il est souvent utile de répéter et associer, parmi lesquels on peut citer :
Les cremes contre la cellulite (cremes anti-cellulite, cremes anti-capitons...) : le plus souvent à base de caféine ou d'actifs drainants, les crèmes contre la cellulite n'ont qu'une efficacité transitoire... en savoir plus sur les cremes anti cellulite
Le sport anti-cellulite : toute activité physique et sportive soutenue aide à lutter contre l'accumulation de graisse. Le sport est une des bases du traitement de la cellulite, certains exercices permettent de muscler préférentiellement les zones de stockage comme les fesses ou les cuisses... en savoir plus sur les exercices anti cellulite
Les régimes contre la cellulite : c'est l'autre pierre angulaire du traitement contre la cellulite... en savoir plus sur les regimes anti cellulite

Points clés :


  • La cellulite est un problème multifactoriel, faisant intervenir la graisse mais aussi les fibres collagènes profondes et l'insuffisance circulatoire.
  • Le traitement de la cellulite doit donc tenter de jouer sur l'ensemble des facteurs qui la prédisposent. Ce traitement doit donc cumuler différentes techniques parmi lesquelles les pierres angulaires sont le régime et le sport

Questions fréquentes :

-J’ai entendu dire que la cellulite pouvait disparaître lors de l’allaitement. Est-ce vrai ?


La cellulite est principalement constituée de graisse regroupée en petits amas sous la peau, d’où son aspect en « peau d’orange ».
La grossesse est une période durant laquelle l’organisme constitue des réserves sous forme de graisse en vue d’y puiser pour nourrir le fœtus puis le bébé lors de l’allaitement.
L’allaitement peut donc être une période durant laquelle la maman perdra plus facilement la cellulite qu’elle a accumulée durant la grossesse.
Il est cependant difficile de faire disparaître complètement la cellulite et il vaut mieux cumuler les méthodes :
Tout d’abord le régime. Ce dernier doit être conduit sous contrôle médical, notamment en cas d’allaitement, car la moindre carence de la maman retentira sur la qualité de son lait et sur la santé de son bébé.
Le sport : 5 minutes d’exercices doux effectués tous les jours permettent de retrouver la sangle abdominale et la tonicité perdues pendant la grossesse. Il est important de se faire conseiller par un kinésithérapeute ou une sage-femme dans le cadre de la rééducation périneale post-natale, afin d’éviter les erreurs. L’organisme est en effet très fragile après la grossesse.
Les massages réalisés par un kinésithérapeute, à type de « palper-rouler » et de drainage.
Enfin il existe des moyens techniques, à conduire là aussi sous contrôle médical (électrostimulation, mésothérapie voire liposuccion…)

- Comment se fait-il que des femmes "minces" peuvent avoir, elles aussi, de la cellulite ?

La cellulite est plus importante s'il existe beaucoup de graisse sous la peau mais il est possible d'observer un aspect de peau d'orange même lorsqu'il y a très peu de graisse, chez une femme mince par exemple car les hanches, les cuisses et les fesses sont une zone naturelle de stockage des graisses chez la femme, destinée à faire face aux besoins éventuels (famine, grossesse, allaitement...). Une femme mince présente donc souvent une petite quantité de graisse à cet endroit. Qui plus est, elle peut souffrir d'insuffisance veineuse, la prédisposant à l'aspect en peau d'orange.

- Les femmes d'aujourd'hui ont-elles plus souvent de la cellulite que par le passé ? Si oui, pourquoi ?
Difficile de répondre à cette question. Probablement pas, mais elle sont certainement plus incommodées par ce souci esthétique que leurs ainées.

- les crèmes anti-cellulites sont-elles vraiment efficaces ?

Aucun soin utilisé seul ne permet d'apporter un résultat patent et durable. La lutte contre la cellulite est une lutte contre la graisse en excès et l'insuffisance veino-lymphatique. Je dirai donc que les crèmes anti cellulite peuvent apporter une petite amélioration mais ne se suffisent pas à elles mêmes.

- quel est (ou quels sont) le(s) principes actifs les plus efficaces ? Pourquoi ?

Comme je vous l'exposais précédemment, la cellulite est liée à la conformation des cellules graisseuses, des liquides et des fibres sous cutanées. On peut lutter contre les deux premiers mais pas contre les fibres. Que trouve-t-on donc logiquement dans une crème anti-cellulite? 1/ des actifs drainants issus de la vigne rouge, du marron d'Inde etc.., luttant contre la stase veino lymphatique 2/ de la caféine, ayant un effet sur les cellules graisseuses. On trouve peu d'études de bonne qualité dans la littérature permettant de conseiller tel ou tel actif.

- les massages lors de l'application de la crème sont importants : quel est le massage (ou le mode d'application de la crème) le plus efficace selon vous ? Et finalement, est-ce le massage ou la crème qui marche ?

Je pense effectivement que le mode d'application de la crème est important car il permet d'effectuer un mini drainage veino lymphatique : il faut appliquer la crème en massant légèrement du bas vers le haut.

- que pensez-vous des "vêtements anti-cellulite" (caleçons, gaines, jeans, etc ? ). Sont-ils selon vous vraiment efficaces ? Plus efficace qu'une "simple" crème ? Si oui (ou si non), pourquoi ?

Je les considère comme un des moyens de lutte contre la cellulite, permettant de lutter contre la stase veineuse et l'accumulation de liquides sous cutanés; Mais j'aurais plutôt tendance à conseiller à mes patientes souffrant d'insuffisance veineuse des collants de contention, ayant l'avantage d'être pris en charge par la Sécurité Sociale et ayant un effet prouvé sur la stase.
 

- que pensez-vous des techniques "high-tech" présentées comme permettant de réduire la cellulite :laser, infrarouge, ultra-sons, le fameux "cellu M6" (et autres techniques si vous en connaissez d'autres) : est-ce vraiment efficace ? Plus efficace qu'une crème ? Quels résultats peut-on en attendre ? Conseillez-vous telle ou telle technique  ?

Les techniques ont toujours le même but : réduire le volume des adipocytes et réduire la stase veino lymphatique par un effet de drainage. Quant à la mésothérapie, elle a pour principe d'injecter directement les principes actifs dans le tissu sous cutané. Elle doit être effectuée par un médecin qui désinfecte soigneusement la zone à traiter puis injecte les produits au moyen d'une seringue et d'une aiguille stériles ou au moyen d'une sorte de pistolet contenant plusieurs aiguilles.
L'effet immédiat de l'ensemble de ces techniques est souvent assez impressionnant mais il ne perdure sur le long terme que s'il est associé aux règles hygieno diététiques.

-le palper-rouler ou encore le drainage lymphatique, ça marche vraiment ? Qu'en pensez-vous ?
Le drainage lymphatique est un massage doux réalisé le plus souvent par un masseur kinésithérapeute, qui aide les petits vaisseaux lymphatiques à faire remonter le liquide lymphatique vers les veines et le coeur.

Le drainage lymphatique "décongestionne" donc les jambes et les cuisses de la lymphe qui a tendance à s'y accumuler.

Le drainage lymphatique lutte donc contre les troubles circulatoires lymphatiques qui aggravent la cellulite

- certains "régimes" ciblent plus particulièrement la cellulite : qu'en pensez-vous ? Est-ce efficace ? Quel est selon vous le meilleur "régime" pour réduire la cellulite ?
Les régimes permettant de lutter contre la cellulite sont proches des régimes amaigrissants "classiques", en vue de réduire la taille des adipocytes :

réduction des classes alimentaires "superflues" : graisses animales, sucres, alcools

hydratation correcte (au minimum 1.5l/j)

privilégier la consommation de légumes et de fruits...

Il est important de ne faire de régime que sous le contrôle de son médecin afin d'éviter de faire des erreurs diététiques, sources de carences. De plus, un régime mal conduit est souvent suivi d'une reprise de poids rapide (effet "yoyo").

- quels sports conseillez-vous pour lutter efficacement contre la cellulite et la fameuse "culotte de cheval" ?
Les muscles, lorsqu'ils sont sollicités, puisent leur énergie principalement dans les lobules graisseux.

La sollicitation des muscles des fesses, des hanches et des cuisses aura donc tendance à puiser préférentiellement de l'énergie depuis les lobules graisseux des fesses, des hanches et des cuisses.

Mais il est aussi utile de solliciter l'ensemble des muscles du corps car toute activité sportive va puiser dans l'ensemble des réserves de graisses et notamment dans les zones graisseuses où l'on trouve de la cellulite.

Il y a tout d'abord les bonnes habitudes au quotidien contre la cellulite : il est utile de solliciter les muscles des fesses, des hanches et des cuisses au quotidien pour lutter contre la cellulite, comme par exemple contracter les fesses même lorsqu'on est immobile ou monter les escaliers en contractant les fessiers plutôt que d'utiliser l'ascenseur

Quant au sport, on peut citer les exercices classiques pour les fessiers :  se mettre à quatre pattes, en appui sur les avant-bras. Tendre la jambe en la montant le plus haut possible jusqu'à sentir le muscle fessier se contracter.

Pour les muscles situés sur le coté extérieur des cuisses : se positionner sur le coté et lever la jambe supérieure en gardant l'ensemble du membre inférieur tendu (faire les ciseaux avec les membres inférieurs)

Enfin, pour les fessiers et les muscles situés à l'extérieur des cuisses : se mettre à quatre pattes. Tendre une jambe bien droit et effectuer des petits ronds avec le pied.

- que pensez-vous des compléments alimentaire "anti-cellulite" ? Pensez-vous qu'ils soient efficaces ? Si oui, pourquoi ? Lesquels conseillez-vous ?
Les compléments alimentaires contiennent le plus souvent des actifs drainants et des anti-radicalaires extraits du thé vert, de la vigne rouge, du marron d'Inde etc. Ils ne sont donc qu'une arme supplémentaire dans l'arsenal drainant. Mais on peut parier qu'un peu de thé vert chaque jour permet d'avoir le même effet...
enfin, pouvez-vous donner des conseils "naturels" pour lutter contre la cellulite ? La nature fournit-elle des "armes" efficaces contre la cellulite ?
Toujours le thé vert pour son effet drainant et anti-radicalaire. Je voudrais conclure en disant qu'il me paraît raisonnable de penser que la lutte contre la cellulite doit privilégier les méthodes douces (et peu onéreuses) : la lutte contre le surpoids au moyen du sport et du régime diététique adapté, la lutte contre la stase veineuse et le drainage lymphatique, la protection solaire car une peau abimée par le soleil devient plus fine et laisse plus apparaître les irrégularités sous-cutanées...

- quel est l'effet de la caféine sur la cellulite ?
 

La caféine aide la perte de graisse par les adipocytes (on appelle cela l'action lipolytique)

- que pensez-vous des crèmes/gel à effet "glaçon" ou "cryo" ? Cela apporte-t-il finalement quelque chose "en plus" que les autres crèmes qui n'ont pas cet effet "glaçon" ?

L'effet cryo soulage les lourdeurs de jambe liées à l'insuffisance veineuse et crée une vasoconstriction de courte durée limitant un peu l'oedeme. C'est donc plus un effet sur le bien-être qu'apportent ces crèmes

- certaines crèmes annoncent sur leur packaging des pertes de - 1cm à -4 cm parfois en un mois sur les cuisses ou le ventre. Pensez-vous que cela soit "possible", ou est-ce de la publicité mensongère ?

Effectivement on peut observer une perte du diamètre assez spectaculaire, mais cet effet n'est que transitoire si les crèmes ne sont pas accompagnées des règles hygiéno-diététiques, d'autant que la diminution du diamètre est en partie liée à une réduction de l'oedème veino-lymphatique, qui se reconstitue rapidement. De nombreux facteurs entrent en compte dans le prix d'une crème comme le coût et la formulation des actifs (conditionnement en micro ou nanosphères...) et des excipients (certains d'entre eux potentialisent l'effet des actifs), mais il faut reconnaître qu'il y aussi beaucoup de marketing.

- concernant les techniques : de toutes les "techniques" qui existent, y en-a-t-il une que vous considérez plus "efficace" que les autres !: quitte à payer (cher) pour se débarrasser de sa cellulite, laquelle vous semble la plus "efficace" (et donc rentable) ? il faudrait que l'on puisse en mettre une (ou deux) en exergue.
En tant que médecin je dois m'appuyer sur des études scientifiques de bonne qualité pour argumenter un choix thérapeutique. Or je ne trouve pas dans la littérature médicale d'études de grande envergure et de bonne qualité méthodologique comparant les méthodes proposées. Dans tous les cas, si ces techniques ne sont pas accompagnées des règles hygiéno-diététiques (sport, lutte contre le surpoids et l'insuffisance veineuse...), leurs résultats seront transitoires.

- Combien de personnes sont "touchées" par la cellulite?
La cellulite ou capitons est un apanage féminin : on estime qu'environ 80 à 90% des femmes sont touchées par ce trouble esthétique.

-J'ai essayé un grand nombre de crèmes anticellulites et je n'ai jamais obtenu un résultat visible. Pourtant, mes habitudes alimentaires ne sont pas des plus mauvaises, je pratique un sport et pourtant je n'arrive pas à la faire partir. Que me conseillez-vous pour y remédier?

La cellulite se voit chez les femmes car de nombreux facteurs propres aux femmes entrent en ligne de compte dans sa genèse (facteurs hormonaux, vasculaires...).
La cellulite est plus importante s'il existe beaucoup de graisse sous la peau mais il est possible d'observer un aspect de peau d'orange même lorsqu'il y a très peu de graisse, chez une femme mince par exemple. La graisse située au niveau des hanches, des cuisses et des fesses (encore appelée culotte de cheval) est en effet difficile à faire disparaître car il s'agit d'une zone naturelle de stockage des graisses chez la femme, destinée à faire face aux besoins éventuels (famine, grossesse, allaitement...).
Je vous conseille de demander l'avis de votre médecin pour plusieurs raisons : il pourra vous recommander des exercices de gymnastique spécifiques des fessiers et des muscles des cuisses. Il évaluera votre régime quotidien et rectifiera peut-être quelques erreurs (hydratation correcte, lutte contre les carences, réduction des  apports caloriques...). Enfin, il pourra vous expliquer les différents traitements médicaux (drainage lymphatique et palper rouler, voire ultra-sons ou infra-rouges) et chirurgicaux (liposuccion, plasties...) et évaluer avec vous s'ils comportent moins de risques que de bénéfices pour votre silhouette.

Version a imprimer : cellulite

Bookmark and Share

Annonces :

Injections de toxine botulique dans les rides
Soins et traitement de l'acné
Injections dans les rides
Botox ® Acné Injections de comblement des rides
Mélanome
Le peeling contre les rides TattooPercing
Mélanome Peeling Tatouage / Piercing
Herpès Cancers de la peau épilation laser
Herpes Cancer de la peau Epilation laser

Le site du dermatologue :

La peau :

Les cheveux :


Les soins de beauté et esthétique :


Rechercher dans le site du dermatologue :


Annonces :

Le réseau social du dermatologue :





Liens d'intérêt : l'auteur ( Ludovic Rousseau ) n'a pas transmis de liens d’intérêts concernant les données diffusées sur ce site