PARAPSORIASIS : parapsoriasis

Parapsoriasis

Le parapsoriasis est une affection ) distinguer du psoriasis. Il existe globalement deux types de parapsoriasis, le parapsoriasis en gouttes et le parapsoriasis en plaques.

1/ Parapsoriasis en gouttes

Le parapsoriasis en gouttes est une maladie d’origine inconnue : différentes infections ont été incriminées (brucellose, toxoplasmose, staphylocoque, streptocoque, Adénovirus de type 11, EBV et VIH, spirochètes…

Elle est rare : 1 cas pour 1 000 à 1 500 personnes.

Le parapsoriasis en gouttes est une maladie bénigne, mais de longue durée, évoluant sur quelques mois ou quelques années selon les formes, évoluant par poussées mais cette maladie est habituellement uniquement cutanée.

Diagnostic

Le parapsoriasis en gouttes est généralement décrit sous deux formes :

forme aiguë

Il s’agit du parapsoriasis varioliforme, maladie de Mucha-Haberman, pityriasis lichénoïde et varioliforme

Certains auteurs l’assimilent à la papulose lymphomatoide, une pathologie pouvant évoluer en lymphome

Elle est caractérisée par des boutons roses, orange ou violacés, entourées d’un halo rouge, qui peuvent se transformer en vésicules, puis donnant des croûtes hémorragiques noirâtres, qui peuvent s’ulcérer et donner des cicatrices

L’éruption peut s’accompagner de fièvre et de malaise et elle dure quelques semaines à plusieurs mois.

Une forme plus sévère appelée forme fébrile ulcéro-nécrotique de Mucha-Habermann comporte une fièvre élevée (40 à 41 °C), des signes neurologiques, une altération de l’état général, des douleurs abdominales, une pneumopathie interstitielle, une myocardite lymphocytaire, des manifestations rhumatologiques et elle peut mener au décès.

forme chronique

Il s’agit du parapsoriasis en gouttes de Juliusberg.

Elle est caractérisée par des boutons rouge-brun avec une squame adhérente centrale qui tend à se décoller spontanément. Les lésions guérissent sans cicatrice, mais peuvent laisser des troubles de la pigmentation souvent régressifs.

Cette forme peut durer plusieurs années.

Diagnostics différentiels

On compte surtout :

Pour etre sur du siagnostic le dermatologue fait le plus souvent une biopsie

Traitement

Le parapsoriasis en gouttes est une maladie d’origine inconnue pour laquelle aucun traitement n’est spécifiquement efficace. Le médecin essaie plusieurs médicaments souvent successivement pour tenter de contrôler la maladie.

Enfant

Héliothérapie et/ou un traitement par antibiotiques (tétracyclines si plus de 8 ans ou érythromycine/ azithromycine) +/- corticoïdes locaux et antiH1

Adulte

PUVAthérapie voire héliothérapie ou UVB.

Corticoides

La corticothérapie par voie générale s’utilise surtout dans les formes aiguës, ulcéro-nécrotiques et suraiguës

Disulone®, méthotrexate…

2/ Parapsoriasis en plaques

On distingues deux formes :

2.1/ Parapsoriasis en grandes plaques

Il s’agit du premier stade du mycosis fongoide, un lymphome de la peau. On le considere comme mycosis fongoide de de grade 0. Cependant l’ évolution vers le stade tumoral du Mycosis ne survient que chez moins de 10% des patients.

Il donne des taches rouges, souvent finement squameuses, bien circonscrites et persistantes.

On le traite par PUVATherapie et surveillance pour éviter la transformation en lymphome

2.2/ Parapsoriasis en petites plaques, digitiforme

Le parapsoriasis en petites plaques digitiformes est caractérisé par des taches de forme ovalaire, rouges avec souvent une teinte jaunâtre, dont le grand axe est orienté parallèlement aux côtes et à l’axe des membres.

L’abstention thérapeutique voire l’héliothérapie ou la PUVA therapie sont les traitements classiques

Posez une question au dermatologue (pas d'avis médical)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.