MICROBIOTE DE LA PEAU : importance de la microflore de la peau

Microbiote de la peau

Surface de l’épiderme

La peau humaine d’un adulte s’étend sur une surface d’environ 2m² et elle pese entre 3 et 5 kgs.

La peau est un organe

Elle est recouverte de milliards de microorganismes, constituant son microbiote

Les bactéries font partie du corps humain puisqu’il est constitué pour moitié de cellules humaines et pour l’autre moitié de bactéries, soit 30 000 milliards de bactéries.
Ce corps comporte différents écosystèmes : oral, nasal, urogénital, gastro-intestinal et… cutané.

L’écosystème cutané est globalement peu favorable à la croissance bactérienne, en raison de sa sécheresse et de son pH acide (4 à 6) à l’exception des zones riches en glandes sudorales et sébacées, humides et riches en nutriments telles les régions pileuses et les aisselles qui sont de véritables gîtes microbiens.

Le microbiote cutané

Il comprend des bactéries bien sur mais aussi des virus (1 million par cm²), des archées et des eucaryotes (champignons, acariens…).

Concernant les bactéries, sa composition est variable en fonction des sites anatomiques :
– 50 % : Actinobacteria (Corynébactéries, Cutibacterium acnes),
– 25 % : Firmicutes (staphylocoques, streptocoques),
– 25% : Proteobacteria (entérobactéries, Pseudomonas, Roseomonas) et Bacteroidetes (bacilles anaérobies stricts).

Sa composition subit une maturation, de la naissance à l’âge adulte :
–  Les différences de composition, selon que l’accouchement a eu lieu par voie basse ou par césarienne, s’estompent au bout d’un mois.
–  Au cours de la première année de vie, les staphylocoques et streptocoques
sont prédominants, puis s’installent Actinobacteria et Proteobacteria, et enfin Bacteroidetes, l’ensemble aboutit à une biodiversité essentielle pour
l’homéostasie cutanée.

Un individu = un microbiote cutané, véritable signature personnelle, au même titre qu’une empreinte digitale !

Deux types de microbiotes

Il existe deux grands types de microbiotes, en compétition l’un envers l’autre :

Un microbiote résident

Il est composé de staphylocoques à coagulase négative, corynébactéries, microcoques, Cutibacterium acnes…

Un microbiote transitoire

Il est d’origine digestive ou par contact, et il est non adapté à la peau.

Interaction entre le microbiote intestinal et la peau

Les interactions entre le microbiote intestinal et le cutané forme un axe intestin-peau :
Le microbiote intestinal fonctionne comme un hub auquel tous les autres microbiotes sont reliés.  Ce microbiote a une action à distance sur l’écosystème cutané : des bactéries intestinales comme Faecalibacterium, en fermentant les fibres alimentaires, produisent des acides gras à
chaîne courte qui se comportent comme des immunométabolites et induisent une tolérance immunitaire au niveau de la peau.
De nombreuses pathologies s’accompagnant d’une dysbiose intestinale ont ainsi une répercussion sur la peau.

3 grandes zones géographiques

Zone aisselles et aines

zones humides par la présence des glandes sudorales, riches en Staphylococcus et Corynebacterium

Zone tête et tronc

zones séborrhéiques, riches en Cutibacterium

Zone mains et fesses

zones sèches avec abondance de Proteobacteria  et phyla.

Un role positif et décisif pour l’équilibre de la peau

Effet protecteur

Contre les infections

Staphylococcus epidermidis joue un rôle considérable par le biais d’un phénomène de compétition, par la production de protéases à sérine et
par la stimulation de la synthèse kératinocytaire de peptides antimicrobiens

Contre les tumeurs

Staphylococcus epidermidis aurait un effet protecteur en
inhibant l’activité ADN polymérase.

Le microbiote cutané booste le système immunitaire

en contrôlant les pathogènes et induisant une tolérance envers les commensaux. Les pathologies cutanées, tels le psoriasis et l’eczéma atopique, sont en partie liées à une diminution de la
diversité du microbiote.

Ainsi, des soins d’hygiène appropriés et doux, respectant le micobiote, permettent de renforcer la barrière cutanée et la barrière immunitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.